Carte de dispersion du Loup en France


Légende de la carte


"Départements sous surveillance" : Départements avec présence aléatoire possible du canidé.

"Départements sous dispersion" : Départements où le canidé disperse avant de s'établir définitivement (1 ou+).

"Départements sous flux de dispersion permanent" : Départements où le canidé est établi et se reproduit.

"Départements sous dispersion probable du loup gris européen d'origine allemande (Canis lupus).

"Départements où l'absence du canidé est certaine.


Date de mise à jour : 13/03/2019


Copyright © 2019 | ODL / AliouaCréationWeb


Carte de dispersion du Loup en France (2019)

Comment est établie cette carte ?

Les faits en rapport avec la présence du loup sont directement liés à ses nombreux déplacements. Ces derniers deviennent récurrents d’année en année et sont parfaitement détectables quand une équipe performante de suivi et d’investigation est mise en place. Entre les premières dispersions engagées sur un nouveau territoire et une installation définitive, il est possible de collecter des données factuelles, parfois pendant plus de 5 ans. Ces données sont en rapport avec des témoignages d’observation validés sous protocole, de restes de proie domestiques ou sauvage, de relevés d’empreintes tirés d’une voie ou de relevés de piste en milieu sauvage, de recherches de fèces, marquages et autres indices de présence. Dans l’analyse et le traitement des faits et témoignages, de l’exploration des lieux, de l’étude de la géographie locale, des relevés de pistes, du suivi du comportement des herbivores de la faune sauvage, du croisement des données, il est possible de déterminer une cartographie exacte des déplacements du canidé, de déterminer des axes et azimuts de déplacements privilégiés, de déterminer les chemins, routes, vallées empruntées habituellement par les individus présents.

Pour en savoir plus, nous vous conseillons la lecture de cet article : LA RECHERCHE DE LA PREUVE FORMELLE EST-ELLE INDISPENSABLE A LA DÉTERMINATION DE LA PRÉSENCE DU LOUP ?


Cette carte est mise à jour régulièrement, si vous souhaitez être informé par mail, CLIQUEZ ICI


 

Annonces

134 commentaires sur “Carte de dispersion du Loup en France

  1. commentaires d un berger de 65 ans ,confronte aux problemes du loup dans les hautes alpes depuis quelques annees .animal extraordinairement intelligent qui s adapte a tous les systemes de protection . le berger ne peut pas baisser sa garde une seule minute , n avoir aucune pratique ou technique qui dure plus de quelques jours sinon le fauve comprend et attaque .le probleme n est pas là . la predation pourrait etre acceptable si bien indemnisee .actuellement 30 a 40 % des animaux morts ne sont pas indemnises faute d avoir ete trouves a temps et, le stress des survivants ?…. dans quelques annees plus de moutons , plus de bergers dans les montagnes , de la friche partout …… des feux de foret ….. des pompiers des avions pour eteindre tout ça . là il y aura de l argent et tout le monde trouvera ça normal

  2. qu est devenu le loup de lignée balte ,selon les premières analyses , debarqué dans le massif de le Margeride (incognito sans papier)
    aucune nouvelles depuis aout 2018

  3. Le développement du loup en France est inéducable, et finalement c’est une bonne nouvelle, preuve
    que notre pays est encore un peu sauvage.
    Pour moi le loup est un gibier et sa population doit être gérée par ceux qui sont le plus habilités à le
    faire; les chasseurs.
    Chasse à tir avec quota, chasse à courre avec meute créancée sur cette voie bien spécifique.
    Le loup est une chance, il faut gérer, indemniser et assumer naturellement.

          1. J’ai une idée pour les éleveurs. Est-ce qu’un loup peut sauter une clôture grillagées de 2 mètres de hauteur? Mettre des clôtures aux pâtures de 2m de hauteur avec un portail aussi haut. Doubler peu à peu par des haies. Pas de clôtures électriques basses. Ainsi plus de problèmes.

          2. Ce n’est pas si simple, les quatre critères à retenir sont la présence humaine et de chiens pointus, des clôtures en bonne état et électrifiées et une information en temps réel qui n’existe pas pour le moment…Et en premier lieu l’anticipation indispensable dans toutes les régions de France.

    1. Le loup n’est pas un gibier, c’est un prédateur qui le régule , en épargnant promeneurs, VTTistes, traileurs ou simples jardiniers derrière leurs haies

  4. Super intéressant, entendu des rumeurs entre Poitiers et Niort mais rien de confirmé . Surtout qu ici la légende de l enfant des loups est toujours ancrée. Ici aussi nous avons des changements des grands gibiers mais juste dû aux attroupement insensé de certains chasseurs qui ne respectent rien .
    Où le loup trouveras sa place dans ces conditions ?

    1. Il y a des espaces assez respectés , notamment les terrains militaires utilisés par les élèves de Saint -maixent. On trouve des loups dans beaucoup de terrains militaires, Canjuers par exemple est assez édifiant. Les restrictions d’accès leur permette d’être plutôt peinards

  5. Bonjour,
    En Charente maritime ayant quelques moutons, lama, chèvres et chevaux,quelle est la conduite à tenir en cas d’attaque de loups s’il vous plait ? Peut-on tirer dessus s’ils attaquent les animaux ? Merci d’avance

    1. bonjour, rentrez vos bêtes la nuit, si possible, sur les équins adultes les risques sont faibles…Dans l’attente, les chiens formés validés et intégrés aux conditions locales vont devenir indispensables!

  6. Bonjour, par le biais de traces sur le sol, pourriez-vous attestez que ces traces appartiennent bien à un loup ou simplement un chien ?
    Cordialement

    1. Bonjour, ce n’est pas aussi simple bien-sûr. Nous relevons des empreintes dans des voies et des voies sur des pistes…Tout en collectant un ensemble d’indices variés…

  7. Bonjour Je viens d’apercevoir ce matin vers 8h15 un loup traversant la route devant ma voiture en Forêt domaniale d’Ecouves (entré en forêt entre les parcelles 490 et 492) dans l’Orne (dpt 61) en Normandie, département censé ne pas avoir de présence de loup. C’est une grande forêt très giboyeuse. Je l’ai vu nettement, animal marron foncé, très efflanqué, aucun doute possible à mon sens.

  8. Bonsoir j’en ai croisé un sur la route de Hyères vallée de sauvebonne dans le var
    Mon oncle de barjols village du haut var m’avait dit que le loup était déjà présent dans les années 80

    1. Oui, le loup n’a jamais disparu de la France, Mon grandpere qui allait chasseur Dans les alpes française Dans les années 60/70 me disait avoir vu des loups souvent, je crois que le loup n’a pas completement disparu des contrée française.

      1. de fait c’est bien la sous-espèce « italicus » qui a dispersé sur la France, donc les niches utiles étaient libres, il est bien évident que ce grand trotteur a pu également disperser bien après les années 30 sur le territoire en provenance d’Italie, d’Autriche ou des pays de l’Est…

  9. Bonjour, mon épouse pense avoir aperçu un loup aux environs de la maison (Beaulieu sur Loire) mardi 15 janvier 2019 vers 5:00 du matin.
    L’animal était seul aux abords d’un verger.
    Serait-il de passage ou déjà installé?
    Merci de votre réponse

      1. Bonjour , bravo pour votre travail c est très instructif.
        Perso j ai vu mes deux premier loups cet été que j ai filmé. Pour autant j ai dit à seulement ma femme et mes parents où car bcp de chasseurs dans mon entourage…
        J ai des scrupules a participé à votre études car certes j ai envie qu on connaisse mieux le loups .
        Pour autant j ai pas envie que mes infos servent in fine à trouver des loups pour éventuellement les éliminer.
        Bcp dans mon entourage sont.habités par les mêmes questionnement…

        1. @Mikael Pasquali, vos scrupules vous honorent. Je pense que j’aurais la même attitude si j’avais la chance d’en croiser un. On sent bien venir le vent, on nous dit que la population s’approche des 500 individus qui est le seuil viable de l’espèce. Il y a fort à parier qu’on va la confiner à ce chiffre.

          1. 500 ce n’est pas beaucoup. Avec 95 département sans les îles, cela fait une moyenne de moins de 5 par département inégalement répartis.

  10. On peut assister depuis octobre 2018 à des mouvements importants des sangliers en grand nombre dans le nord du bocage bourbonnais comme s ils etaient poussés vers le sud

    1. Peut-être la fin des récoltes céréales en plaine (plus de quoi se dissimuler et manger), du coup retour vers les forêts.. il y a cependant de grosse compagnie constitué à l’Ouest du dpt (20 animaux, inhabituel pour le coin dont je vous parle) et une présence quasiment certaine du loup à au Sud Ouest et Est, vu d’ailleurs le 27/01/19 en limite Creuse Allier (confirmer par la fdc 23 ou 03 je sais plus..) et une autre trace de « passage » limite Puy-de-dôme Allier début d’automne.
      En 2015 sur la commune d’Archignat 2 loups de passage (identifier par agricultrice).
      En 2017 près de Moulins (Messarges pour les personnes du coin) il y en avait un.

      1. je suis persuadé qu un loup était dans les parages (gipcy-st hilaire) l hiver 2016-17. Un veau prelevé et comportement inhabituel des vaches en stabulation qui se mentaient à sentir l air et devenaient tres enervées (voire dangereuses) subitement le soir vers 19-19h30.

  11. Bonjour, j’ai essayé deux fois d’envoyer un commentaire, à partir de mon téléphone, il est peut-être pas passé (problème technique?) ou en cours de modération. Je suis maintenant sur l’ordinateur, cela va mieux pour écrire.
    Ma contribution pourrait s’intituler : husky ou loup (ou loup arctique?). Hier, en sortant de chez moi et devant me rendre vers une autre maison située en diagonale par rapport à la mienne sur une placette en bitume, j(ai vu venant de ma gauche sur la rue (il marchait silencieusement en ligne droite), un canidé blanc avec une tâche noire verticale sur la front. Je me suis dit : « Tiens un husky.. Mais que fait-il là tout seul? » En effet, il n’y avait pas de maître à l’horizon de ma rue qui est assez longue (20 maisons en deux pâtés), et ce canidé n’avait ni laisse, ni collier, ni chaîne. Ce n’était donc pas un chien qui se serait échappé en tirant sur sa chaîne. Et j’ai pensé d’un seul coup : « Un loup? »
    Le canidé (je ne dis ni le chien, ni le loup, car je ne sais pas si c’étai l’un ou l’autre, a bifurqué face à chez moi et s’est intéressé aux poubelles d’un voisin de la rue perpendiculaire à la mienne, sans les renverser. J’en ai profité pour aller à la maison où je voulais aller, en pensant qu’il ne m’avait pas vue. Alors que j’était sur le seuil de la maison sur une petite terrasse en haut de l’escalier extérieur, j’ai senti une présence derrière moi -il était collé à moi- et je me suis retournée, je l’ai regardé dans les yeux (verts d’après le souvenir que j’en ai), il me regardait aussi dans les yeux, la tête posée sur moi et il m’a ensuite reniflée puis est parti. On avait presque l’impression qu’il avait eu envie d’entrer dans la maison.
    Il est parti batifoler dans une impasse située près d’arbres qui donnent sur des pâtures en contrebas. Près des arbres, j’ai essayé de le filmer, mais on ne le voit pas beaucoup, c’est flou et je n’arrivais pas à fixer le téléobjectif de mon APN sur lui. Mais je ne me suis pas approchée pour le filmer, je l’ai filmé de l’escalier.
    Rentrée dans la maison, je ‘l’ai regardé au travers de la vitre de la porte (une vitre en verre filetée), et j’ai entrebâillé la porte pour voir mieux, j’ai vu qu’il retournait vers le milieu de la rue d’où il venait, j’ai vu une homme s’intéresser à lui et il a soudain fui entre les deux pâtés de maison vers les pâtures situées derrière en contrebas. Ensuite, alors que ce canidé avait été jusqu’ici silencieux, j’ai entendu comme des hurlements lointains qui allaient en s’éteignant, continus et sur deux notes, un peu comme des hululements de chouette. J’avais déjà entendu ces cris dans la nuit précédente.
    La nuit précédente, j’avais remarqué que les chats que les gens laissent dehors la nuit étaient très énervés et certains pleuraient. J’ai même mis du lait devant ma porte pour les calmer. J’ai mis cela aussi sur le compte du froid glacial qu’il y a depuis deux jours. Mais peut-être se sentaient-ils en danger, je ne sais pas si les loups attaquent les chats. Mais il y a des chats qui font peur aux chiens en bondissant sur eux, même quand ils sont tenus en laisse par leurs maîtres.
    Remarque : L’une des maisons le long de l’impasse a cinq grands chiens et ils n’ont pas aboyé quand le canidé silencieux est passé. Mais ils aboient rarement. Par contre les autres chiens du quartier semblaient aboyer plus que de coutume.
    Lieu : petite commune de 2500 habitants dans un méandre de rivière, la Sambre, dans le Nord de la France, rue rectiligne suivant la ligne de la rivière. Chemin derrière les maisons et chemin de halage le long de la Sambre. J(ai pensé à un animal qui pourrait venir des Ardennes belges en suivant la Sambre qui se jette dans la Meuse à Namur.
    On pense toujours aux animaux qui viennent du Mercantour, mais on pourrait penser à des animaux qui viennent de Scandinavie par le Danemark, l’Allemagne et la Belgique. Ou de Pologne par l’Est.

    Proximité de la forêt de Mormal.

    Voilà, j’espère que vous me répondrez, est-ce un husky errant ou un loup blanc?

    Bien cordialement.

    1. Avez vous reçu le lien que j’ai mis sur ma vidéo mise sur you tube?
      On voit bien la queue du canidé. D’abord le panache en l’air
      Puis il la retourne vers le bas et elle est assez épaisse.
      Ayant observé des chiens avec la queue en panache ils la garde en l’air et ne l’abaisse pas.

    1. Le loup gris commun a engagé ses dispersions vers l’ouest et le nord de l’Europe après la chute du mur de Berlin. et les dispersions engagées par les versants italiens, autrichien et suisses(de l’italicus) ont commencé dès le début des années 1980…

      1. Ils pouvaient passer sans visa aux postes frontières. On les aurait confondu avec les chiens de patrouille des vopos pas dans Berlin mais sur les postes routiers du rideau de fer.

      2. En 1981 nous avons randonné dans le sud de l’Autriche
        Une nuit dans une vallée boisée nous avons entendu un cri qui se répétait à chaque fois qu’on allumait la lampe de poche et on voyait deux yeux qui brillaient entre les arbres.
        Cela faisait comme un aboiement, suivi d’un hurlement qui se terminait par un scrriitchch.on n’a pas osé continuer dans cette direction là. On a passé la barrière d’un alpage derrière nous et retrouvé la ferme que nous connaissions et remercié cette bête sauvage de nous avoir remis sur le bon chemin
        On nous a dit que c’était sans doute un lynx qui avait été réintroduit à cette époque dans la région .
        C’était sur les pentes nord du weissensee en Carinthie fin août 81
        Cordialement

  12. Bonjour,
    Je pense avoir vu 2 loups dans le 37 sur le bord de l’ancienne A85 au niveau de balan miré ils se baladaient le nez au sol comme si ils chassaient. C’était mardi 4 décembre vers 3h55 du matin (je les ai vu avec les pleins phares en passant à moins de dix mètres d’eux) même si je roulais à plus de 100 km/h ça m’a tout de suite fait pensé au loup par sa taille assez haute sa couleur, sa forme, la queue …
    Alors pouvez vous me confirmer la présence car si on regarde la carte on ne voit rien

    1. Bonsoir, J’habite moi-même BALLAN MIRE et suis très intéressé par votre témoignage. Pourriez-vous m’indiquer l’endroit exact où vous pensez avoir vu le canidé ?
      Merci par avance.
      Cdlt

  13. Bonjour
    Je vous lis et je vous écoute depuis plusieurs mois et je n’arrive pas à comprendre votre position de fond sur le retour du loup en France. Y-voyez vous un caractère positif, puisqu’en fin ce retour est aussi un enrichissement de la biodiversité et sans doute une façon de contrôler les populations de sangliers et de chevreuils ou bien pensez-vous qu’une meilleure connaissance de la dispersion du loup et de sa présence permettra à l’Etat et aux autorités locales de mieux « réguler » ces populations (tirs). Vous parlez de l’exemple de la Savoie où le braconnage risque à terme d’éradiquer le loup, mais est-ce un risque pour le loup ou pour l’Etat qui ne contrôle rien. Merci
    Renaud, ornitho et admirateur de la faune sauvage

    1. Bonjour, afin d’obtenir une cohabitation réfléchie, il faut informer et anticiper, il n’y a aucun risque d’extinction de l’espèce en France en 2018.
      La position Pour ou Contre n’a aucun sens! Il n’est pas question de réguler, il est question de comprendre et d’informer afin de mettre en oeuvre une cohabitation réfléchie et non le fiasco actuel: toujours plus de tirs de destruction pour toujours plus de victimes domestiques et tous les acteurs sont concernés! Bien-sûr.

    1. Nous pensons que c’est de l’humain qu’il faut, sur le terrain, à tous les niveaux, suivant le contexte ce dispositif pourrait être adapté, mais rien ne remplacera l’humain et sa présence et son analyse de la situation de terrain.

  14. Bonjour
    Sur a 100/100 j’ai croisé le regard du loup à 10 mètres de moi nous avons été surpris tous les deux. Ça a duré une seconde puis il a détale à une vitesse folle. C’était magique…
    Observation faite le 27/10/2018 a 18h40 du côté d’argentan. Orne Basse-Normandie.

    1. Je suis dans cette region egalement et vers la periode fin septembre fin octobre j’ai constater plusieur restant de cadavre de chevreuil en quantite que je n’avais jamais vu et a plusieurs reprise

  15. Bonjour.
    Je suis localisé dans le département du Rhône, dans une commune très proche de la Saône-et-Loire et de l’Ain.

    Samedi, chez mes parents, mon oeil a été attiré par une sorte de très gros chien qui pourchassait un animal, dans un pré à 250 mètres de moi environ (je suis localisé en hauteur par rapport au pré). Ce pré loge des vaches et j’avais remarqué dans la journée que les vaches bougeaient beaucoup par rapport à d’habitude.
    De couleurs sombres, il a traversé environ 100 mètres en 5 secondes. Je n’ai pas eu le temps de sortir des jumelles.

    Cette zone dispose de sous-bois, de plusieurs bois, de prés, d’une rivière à sec, d’eau pour les vaches.

    Ma mère a vu, cet après-midi à la même heure et dans le même secteur (environs de 16 heures et à 300 mètres de l’endroit où je l’avais repéré samedi) un animal ressemblant à un chien mais d’apparence beaucoup plus musclé et longiligne.
    Il était situé à environ 150 mètres d’elles. Elle a pris plusieurs photos avec son appareil photo de mauvaise qualité : on distingue bien une bête sur trois photos.
    Impossible de savoir avec certitudes ce dont il s’agit. On devine une tête triangulaire.
    Ma mère, de ses yeux, a vu également que la bestiole la fixait sans bouger. Puis elle a couru se camoufler dans le sous-bois. Vraisemblablement, elle a noté une tête longue, un corps très long et une queue touffue.

    J’ai trois photos prises par ma mère, des photos qu’il m’est impossible d’interpoler de meilleure manière (améliorer la résolution. Je suis photographe de métier).

    Quels seraient les signes évident de la présence d’un loup ici ?
    Pouvez-vous identifier l’animal via une photo de basse résolution ?

  16. Bonjour, Quel est votre avis concernant la présence du loup dans la Vienne ? mais surtout … la manière dont est préparée la population à sa présence ? Je pense au Montmorillonnais … qui vit encore avec la peur du loup … . Merci 🙂

    1. le loup passe de 2014 tous les ans dans la Vienne et il poursuit son trot vers le nord ouest et la Bretagne en passant éventuellement dans le département de L’Indre.

  17. Bonjour je vis en Seine et Marne plus précisément vers marne la vallée chessy, je vous signale que dans la nuit du 4 octobre j’ai entendu un hurlement de loup à plusieurs reprises et le lendemain matin vers 6h30 j’ai de nouveau entendu des hurlements car oui j’ai entendu 2 hurlements distincts et je suis sûr que c’etaient pas des chiens.
    Du coup j’aimerais savoir quand est il du loup en Seine et Marne ?

    1. Le loup est présent depuis 2015 en Seine et Marne, il y a un dossier sur le sujet. Sur le site donc! Les faits sont connus et passés sous silence. C’est habituel.

  18. bonjour l’ODL ; j habite en campagne sur le secteur ( 85 ) Talmont st hilaire, sainte flaive des loups, Jard sur mer. entre la semaine 39 et 40 il c’est entendu un comportement inhabituel des chiens des fermes environnantes et de mes deux setters; Dans la nuit du dimanche 30/09 les chiens ont hurlés a la mort de 23 h a 4 h du matin par intermittence ( avec des hurlements mélangés ) ne SEMBLANTS pas provenir de chiens . Le jeudi 4 octobre en rentrant , vers 23 h un animal aux allures de chiens mais avec des yeux de forme (amande ) et de couleurs
    ( phospho ) a traversé la route a environ 100 m ; voila, je désirai ne pas vous en faire part mais plusieurs personnes mon suggérées le faire. salutations . PS : je suis désolé si cette article parait incongru

    1. bonjour, nous sommes attentifs à ce qui se passe en Vendée. les 10 et 12 avril 2018 des bovins se sont échappés, de nuit, et ont été retrouvés dans un état de stress inhabituel, sur la commune de Venansault. Généralement les chiens répondent par des aboiements aux hurlements du loup. Il est donc nécessaire d’ouvrir les yeux et les oreilles afin de se faire rapporter d’éventuels indices de présence du loup, telles que des prédations sur la faune sauvage ou domestique. Après nous pourrons aviser. Le loup disperse depuis des années à travers la Vienne (2014 vraisemblablement, pour le moins et certainement avant), Nous n’avons pas encore compris pourquoi il ne s’y installe pas, même si cela est très provisoire, bien-sûr. Il n’y a rien d’incongru à se poser les bonnes question, tous les départements de France (hors Paris) sont susceptibles d’être dispersé par le loup en 2018, c’est une certitude!

      1. Bonjour
        Je tiens à vous informer du comportement inhabituel de mes 2 chiennes berger allemand qui se sont mises à hurler à la mort dans la nuit du 8 octobre sur la commune de Quimperlé dans le Finistère sud proche de la forêt de toulfouen.
        Entre 2 h et 3h36.

  19. Dans le journal d’aujourd’hui (Ouest France du lundi 24 septembre 2018), il est écrit que le loup est de retour dans le Centre Bretagne et qu’un photographe naturaliste a pu en observer un pendant plus d’une minute…Qu’en est-il exactement?Les infos que je glane sur internet sont discordantes.

  20. J’ai vu un loup en ardêche en 1993 en pleine forêt et ce n’était pas un hybride ou un chien mais bel et bien un loup gris , il m’observé au loin quand je l’ai vu , il a continué une vingtaine de secondes , j’ai fait un pas en avant il a fuit à toute vitesse à une dizaine de km au dessus du Pont-de-Labeaume .

    Je me rappelle également d’un ancien d’une 70aine d’années dans les hautes-alpes avec qui j’ai discutais du loup au cours d’une randonnée autour de 2005, il m’a dit : « le loup ? il n’a jamais vraiment disparu nous on le sait et les amoureux de la montagne qui l’ont vu l’ont gardé pour eux » Il m’avait également dit que les attaques sur troupeau sont majoritairement des chiens errants et des hybrides tout autant présent que le loup, le loup lui ne prend pas ce risque »

    La réalité c’est que le loup n’a jamais vraiment disparu de France , les survivants ce sont juste bien caché .
    Pour ce qui est des loups à notre époque il en a beaucoup plus qu’on le pense sans parler des hybrides qui ont également une très forte populations .

  21. Moi j ai vue un loup noir sur nimes ya un an juste apres le coucher du soleil c etai vers fin septembre j etai avec mon chien dequil nous a vue il est parti direct a fond et oui il etai noir et pas gris

        1. Le chien féral est un danger potentiel réel pour le loup, car il peut le dénaturer en « s’hybridant » avec le loup, le résultat de ce mélange pouvant le rendre moins craintif et agressif envers l’homme, je rappelle que le chien est dénaturé par l’homme depuis des milliers d’années ! En Roumanie il y a beaucoup de chiens féral qui sont souvent des molosses qui s’attaquent a toutes la faune et vont jusqu’à presque exterminer des populations de bisons d’Europe qui avait été placés dans une réserve pour une réintroduction !
          Ils ont une structure de groupe mais ont des caractéristiques pas encore complètement établis qui les rendent très dangereux pour la biodiversité.
          C’est l’homme ou a cause de lui que ces chiens sont relâches dans la nature, si nous avions des tigres, je ne pense pas qu’il serait judicieux de les relâches dans la nature en Europe !
          C’est peut être malheureux mais l’homme à déjà suffisamment détruit ou abîmé des écosystèmes pour ajouter un prédateur encore immature qui pèse très fort sur les écosystèmes et font une grande concurrence aux loups mais également aux lynx, renard, mustélidés et autres en éliminant une grande partie des proies disponibles ! est ce cela que vous voulez ?
          regardez les dégâts causés pour le coywolf l’hybride du loup et du coyote, apparemment naturel mais en réalité le résultat de la raréfaction du loup à cause de l’homme du à la chasse qui permettant la colonisation des coyotes sur les territoires dépourvu de loups ou presque, a incité les loups restant cherchant des partenaires sexuels introuvable des partenaires de substitution. Le résultat est effarant ! une très grande diminution du gibier disponible au canada de l’ouest !
          Alors de grâce, cela fait peut ^peut être faire mal au cœur mais au nom de la nature à préserver, cessons de la dénaturer avec l’apport de nouvelles espèces qui peuvent peser plus que vous ne penser dans écosystème.
          Tous ces hybride, chiens férals, chat domestique et j’en passe pèsent très lourd ou risque de peser très lourd sur les animaux que l’on appelle proies ou prédateurs historique !!!

          1. Ne mélangeons pas tout, nous ne sommes ni en Roumanie, ni aux US! Le chien féral, jusqu’à preuve du contraire n’existe pas en France…

          2. Bien sûr ODL mais il existe des cas d’hybridation et nous pouvons aussi agir ou faire réagir sur les pays en question ! La nature ne s’arrête pas aux frontière de notre pays ! Il y en a beaucoup en Italie et en Espagne avec des cas d’hybridation ! Il faut juste être conscient et être prêt à agir avant que cela soit impossible à gérer ! Justement pour une plus grande protection du loup et autres animaux !
            La situation des autres pays peuvent justement nous servir à agir intelligemment !
            Il n’est Jamais idiot de faire connaître
            au plus grand nombre les interactions qui peuvent avoir lieu et leurs impacts sur la nature !

          3. c’est de la conversation de comptoir, nous voulons des faits étayés et documentés! Tu vas donc nous les faire parvenir! Merci.

  22. Je m’intéresse à la dispersion du loup en France depuis une 20N d’années. J’habite le Loir et Cher, pourriez vous me préciser où en est la présence du loup. J’imagine que la Sologne est une région « visitée » bien qu’il est de plus en plus de grillages. Pour ma part je réside au Nord du département, proche du Perche. J’avais dit à un de mes amis que nous verrions le retour du loup en forêt dans peu de temps, aurais je eu raison?

    1. La Sologne est dispersée par le loup depuis l’hiver 2016/2017, de nombreux faits de prédations sur domestiques et sur la faune sauvage ont eu lieu depuis
      décembre 2016 et jusqu’en juillet 2018. Tous les départements sont concernés!

  23. Bonjour,
    J’ouvre cet été un parc accrobranche aux 7 Laux dans le massif de Belledonne.
    Je mets en place au sein du parc un contenu éducatif visant à sensibiliser le public sur les différents massifs entourant Grenoble.
    Je voudrais ainsi parler du loup, je n’arrive cependant pas à avoir des chiffres exactes sur le nombres probables de loups en France et plus spécifiquement en Belledonne.
    Seriez vous en capacité de me les transmettre?
    Merci d’avance pour votre réponse.

  24. Bonjour
    Je suis surpris de voir que le département de l’Ain est en orange (présence permanente avec reproduction ) si quelqu’un a des informations pour justifier cette classification ça m’intéresse. Je pensais que le département serait plutôt en rouge (sous le flux de dispersion )

    1. Tous les départements « orange » sont susceptibles de connaître une reproduction. Certains groupes sont présents sur des zones vitales qui évoluent et qui sont parfois placées à cheval sur deux voire quatre départements

  25. Je suis de l’hérault et j’ai vu que vous avez mis ce département en rouge qui veut dire que le loup peut éventuellement venir s’installer ici mais à leur d’aujourd’hui est il possible qu’il y soit déjà.

  26. Bonjour, est il possible d’avoir la liste des commune cercle 1 ect dans le Gard ?
    L’oncfs m’a dit que ça avait été mis à jour en décembre il me semble.
    Merci.

    1. bonsoir,

      Aubord, Barjac, Beuvoisin, Cannes et Clairan, Dourbies, Generac, Le Caillar, Nimes, St Gilles, St Sauveur/c
      Vauvert, Vestric et Candiac

  27. Je croyais les derniers loups abattus dans les landes officiellement en 1968. pour le reste, le loup n’a jamais vraiment disparu car il y en a eu régulièrement déclarés tués sur le territoire chaque décennie. Pour la Gironde, ce sont quelques incursions ou des visites régulières?

    1. David Soulet : Tu trouveras pas mal de données sur les « derniers » loups français dans mon bouquin : Le loup, en France, au vingtième siècle » (voir comment se le procurer sur mon blog : http://bestiairedysengrin.monsite-orange.fr/index.html ). Les loups tués dans les landes en 1968 n’étaient pas des loups autochtones : achetés à Gérard Ménatory par J. Delperrié de Bayac qui les avait relâchés, ils ont tous été tués assez rapidement.. Rien à voir donc avec la possible présence relictuelle de loups..

    2. Jacques Baillon: il y a un délais entre les posts et leurs publication, sans doute les modérateurs. suite au votre , j’ai cherché via le net et effectivement il est mention plusieurs fois d’un lâcher illégal. Mais du coup apparaissent également la liste d’autres captures y compris dans les landes. https://books.google.fr/books?id=manWAgAAQBAJ&pg=PA106&lpg=PA106&dq=J.+Delperrié+de+Bayac+lâcher+de+loup&source=bl&ots=91xlqpAA4x&sig=BLruCbKI6npPIRu_atrQ5KXvbE0&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjNl7blgPnaAhXPy6QKHZ6oDZIQ6AEIPDAC#v=onepage&q=J.%20Delperrié%20de%20Bayac%20lâcher%20de%20loup&f=false.
      Personnellement , je n’en ai vu qu’un dans la nature en France en janvier 2009 entre Jausiers et Barcelonnette . complétement surpris, on s’est regardé avec mon camarade une seconde et quand une seconde plus tard on a essayé de sortir le portable de dessous nos vêtements pour le photographier, il a disparu en un éclair. Le deuxième dans le Wardak la même année, mais de très loin: loup?.Chacal ou apparenté? En tous cas à chaque fois vu comme il nous a évité, il sera difficile de me faire croire à un animal qui attaque délibérément l’homme

  28. bonjour, j’avais cru comprendre que le loup n’avait jamais totalement disparu de France: des sujets ont été abattus assez régulièrement à chaque décennie. J’ai lu que les derniers officiellement abattus dans les landes l’ont été en 1968, pouvez vous confirmer ou démentir? Pour la Gironde, est ce que ce sont des passages réguliers ou occasionnels ? merci

    1. Peut-être, dans chaque région de France, de nombreuses communes s’attribuent la destruction du dernier loup local, régional, national!
      Quelle importance?

      1. C’est important: ça veut dire qu’il n’a jamais été totalement absent du territoire donc: 1) qu’il y a sa place même actuellement 2) ça cloue le bec à ceux qui parlent de ré-introduction .

        1. De fait la pseudo réintroduction du sauvage est une ineptie organisée par les bonimenteurs du pastoralisme.
          Qu’en est-il du chacal doré qui disperse naturellement, tout comme le loup, y compris le loup gris établi en Allemagne qui disperse en Belgique et Luxembourg et dans l’est de la France?

          1. Bien sûr que des espèces peuvent revenir naturellement. Mais pourquoi le loup italien part-il à la conquête de la France et pas le loup espagnol? Les Pyrénées sont-elles infranchissables et pas les Alpes? Si vous avez une explication rationnelle je prends.

    2. Contrairement de ce qu’il est dit, le loup n’a pas été éradiqué en France, mon grand-père allait chasser dans les alpes françaises dans les années ’60, ’70, ’80 et il a toujours dit que le loup était présent en France et peut-être ailleurs aussi, et je ne crois pas que le loup a été éradiqué non plus. Le loup a commencé de se reproduire qui a fait un peu de temps pour se rétablir dans la France après d’être persécuté les années auparavant!

  29. Bonjour
    Je suis dans les Côtes d’Armor et je m’étonne de la légende: « Départements où l’absence du canidé est certaine ».
    Le loup a déserté la Bretagne vers 1906 mais aujourd’hui, comment affirmé qu’il n’est pas revenu.
    Il serait plus judicieux de dire: « Départements où le canidé semble absent ».

    1. Bonjour,
      les derniers loups ont été abattus dans les landes de Lanvaux en 1914, et trois départements bretons sont classés « sous surveillance ». Les zones bleues existent afin de créditer les zones vertes, sinon il n’y plus de logique, autant dire que le loup peut être présent partout en 2018. Hors ce n’est pas le cas, bien sûr! Nous avons communiqué sur la présence du loup en Bretagne, dans la presse, en 2018. Jean-Luc Valérie

    2. Je partage cet avis. Comme disent les Bodin’s avec une analogie graveleuse : « c’est pas parce qu’on ne vois pas ses hémorroïdes qu’il n’y en a pas » . Il est en effet curieux de voir des départements en bleu, comme la Charente par exemple, entourés de départements en rouge. Pour disperser d’un département à un autre, le loup est bien obligé de traverser le département, il ne les contourne pas et il ne vient pas par les airs. Ce département étant particulièrement rural et boisé, il serait étonnant que le loup n’y ait pas fait quelques incursions. A moins que la Charente ne le dégoute profondément 😉 En tout cas on l’attend avec impatience, en tant que photographe amateur, je rêve de le cibler dans le 500mm

    1. Hélas non, il est très rare de retrouver le ou les coupables… Mais la sécurité du site a été renforcée, ça ne devrait plus arriver ! 😉

    1. Bonjour Ludovic. Il y a quelques temps, notre site a été piraté. Les commentaires ont tous été effacés lors de la remise en ligne du site. Bonne journée.

    2. Bonjour,
      J’ai 1 question. …J’imagine que les commentaires que vous laissent les gens quand ils voient ou pensent voir 1loup contribuent aussi à l’élaboration de cette carte.Même si les commentaires ne sont pas là seule contribution j’aimerais savoir comment vous vous en servez pour affiner les informations relatives à la présence du loup…
      Cela pose question car même si les gens sont de bonne foi, qui peut confirmer que ce qu’ils ont vu sont bien des loups ! Sans cliché, sans trace,sans fesce ou sans test adn,il est difficile de trancher entre le loup et le chien!A fortiori je trouve hasardeux d’en déduire une carte…Quand on voit que les chasseurs confondent souvent 1 cheval avec 1 sanglier ou 1vache avec 1renard (….!)alors qu’ils connaissent bien (soi-disant)ces animaux,que penser du témoignage d’1 individu non spécialiste qui présume avoir vu 1loup?
      De + ,quand le loup est officiellement déclaré présent dans 1 département j’ imagine que les gens en voient partout et que les témoignages affluent beaucoup + que dans 1 département où il est déclaré absent,non?
      Et enfin,ma dernière question ! Pourquoi le loup disperse t- il autant depuis 2012?Ça fait presque 30 ans qu’on parle du retour du loup,pourquoi ces dernières années l’expansion est sans précédent? Si l’ampleur de cette dispersion était uniquement due à la nature du loup,pourquoi cela n’a pas été observé + tôt, dans les années 90 ou 2000?Doit-on y voir 1rapport direct avec les tirs autorisés sur les loups?Les plans loup existent depuis 2004 au moins en France,mais les tirs ont été autorisés qu’à partir de 2013,il me semble….
      Merci pr les réponses!

Laisser un commentaire