Le Cantal est placé en zone de dispersion permanente.

Depuis le 22 octobre 2018 ce département auvergnat est placé en zone de dispersion permanente.

Nous suivons ce département, en direct et sur le terrain,depuis plusieurs mois, de manière plus  intense.

Les effectifs présents en Haute-Loire ont souvent dispersé sur le département du Cantal. En mars 2015 le nord du département était investi à nouveau, alors que les effectifs présents en Lozère dispersaient à la même époque sur le sud du département.

La présence de meutes reproductrices sur ces deux départements ne fait par ailleurs aucun doute. Le Massif Central et les Cévennes aliment un fort flux de dispersion en direction du Limousin dès 2012 et vers l’Aquitaine et les Pays de Loire à partir de 2015.

Situation en 2015

 

Nos investigations font ressortir la présence d’une meute reproductrice en 2018. Composée en septembre 2018 de deux adultes et de deux louvarts, Les derniers faits de prédations sur des ovins, daté du 18 novembre 2018 dont personne ne parle ont fait l’objet de constats officiels. Neufs brebis au moins ont été perdues en deux périodes de prédations successives.

En 2017 les faits de prédation du loup n’ont pas fait l’objet de communication sur la commune de Riom-és-Montagne.

Une nouvelle Zone de présence permanente va être instituée par la Dtt concernée au sud de Riom-és-Montagne. La présence du loup en meute ne fait aucun doute, nous avons suivi une piste, le 18 novembre 2018, sur près de trois kilomètres qui confirme la présence d’individus de différentes tailles. Des témoins crédibles ont confirmé une observation en septembre 2018 en présence de deux adultes et deux jeunes de l’année.

Il faut noter que cette reproduction n’a pas été détectée, une fois de plus.

 

Les premières tentatives d’installation du loup dans le Cantal datent de 2010 et les premières dispersions de 1990 vraisemblablement en provenance du Puy de Dôme, ou le loup est en train de s’installer définitivement en 2018. Le braconnage de l’espèce est connu dans ce département. (officieusement)

d

Si vous remarquez des faits inhabituels de prédations sur la faune sauvage ou des animaux domestiques merci d’en informer l’observatoire du loup ici: observatoireduloup@hotmail.fr

 

 

14 commentaires sur “Le Cantal est placé en zone de dispersion permanente.

  1. Je reviens vous préciser que l’observation du loup dans le cantal va être problématique et très probablement faussé. En effet je discutais dernièrement avec un ami chasseur occasionnel mais respectueux de la faune sauvage. Il avait contacté récemment l’office de la chasse du cantal pour s’informer du problème qui nous intéresse.
    Il lui avait été répondu par une femme du service qu’elle était personnellement favorable à la présence du loup dans le département. Et je sais que certains chasseurs le sont aussi.
    Ce ferait il que certains d’entre vous soient aussi favorable à ces introductions?

  2. et pourquoi ne pas prévoir des charniers comme pour les vautours ça permettrais au loup de se nourrir sans causé de dégat trop important sur les troupeaux

    1. c’est une mauvaise idée, nourrir le loup ou le vautour favorise sa reproduction, entre autres dysfonctionnements des comportements des espèces sauvages dans ce cas de figure.

  3. Habitant sur la commune de MARMANHAC le 27 Août 2018 vers 09h30, je faisais une marche sur les hauteurs de la commune. Entre les lieux dit Pradines et Aubin j ai remarqué à une centaine de mètres de la route, un animal qui ne pouvait être ni un renard ni un chien errant. Queue touffue mais pas en panache et non courbée, de couleur sombre et de forte corpulence à la limite d ‘une prairie. Je l’ai vu de profil, il flairait quelque chose, mais le temps que je sorte mon téléphone pour le photographier il m a vu et s’est tapi, ne laissant voir que le sommet de sa tête….Il avait un masque facial clair.
    Je n ai aucun doute. C’était bien un loup. En rentrant chez moi j’ai vu aux infos que l animal avait attaqué un troupeau de moutons dans la vallée de la Jordanne deux jours avant. une vallée située à l’Est de la vallée de l’Authre où je demeure.
    Le surlendemain on évoquait une attaque dans la vallée du Falgoux. Une vallée plus à l’ouest.
    Je me trouvais donc bien sur l itinéraire de l animal .
    Or au mois de novembre j’en discutais avec une anglaise installée dans le hameau d’Entre-deux-Rieux toujours sur la commune de Marmanhac. Elle m’a confirmé qu’en fin septembre soit un mois après elle avait eu l’attention attirée par les grognements de son chien et regardant par la fenêtre elle avait elle aussi vu ce loup. Sa description correspondait à la mienne y compris le masque facial clair. Ce loup était donc revenu sur ma commune.
    J’ai une photo qui est bien peu probante car l’agrandissement produit des pixels.
    Je suis révolté de constater que le pouvoirs publics ont résolument réintroduit le loup dans nos montagnes. J ai la certitude qu’il n’est pas venu tout seul. Même aux abords de fermes.
    Je précise que lors de mes nombreuses promenades je n’ai jamais rencontré de chien errant (tant de chasse que de fermes) sur mes itinéraires.
    Je vous remercie pour votre attention.

  4. Nos points de vue convergent , et comme le résume un vieux dicton vosgien :
     » Il faut que le soleil brille pour tout le monde  » , dans le domaine humain et animal !

  5. Un loup a été aperçu le 30 octobre 2018 a 21h00 au lieu dit ymons commune de Bassignac le haut en Corrèze et d’autres cas sont signalés régulièrement sur la Xaintrie

  6. Des observations de chasseurs sur le Piémont Pyrénéen indiquent qu’il y aurait d’autres individus isolés sur le massif ,
    mais c’est toujours très difficile de trier le vrai du faux . Laissons faire le temps !

  7. Pa étonné des mensonges de l’Etat sur la dispersion réelle du loup parce que l’Etat veut laisser le braconnage se développer en secret. ll faut savoir que l’Etat est devenu le premier menteur, comme l’était autrefois les états communistes des pays de l’est.
    Regardez Macron qui justifie l’augmentation des taxes sur le diesel par l’écologie alors que nous savons tous que les gros pollueurs sont le transport par avion, bateau et que le ferroutage serait aussi une solution pour éviter tous ces poids lourds très pollueurs.

    Mensonge dans tous les domaines comme nous le voyons grâce à l’émission Cash investigation . Je fais beaucoup plus confiance à l’observatoire du loup.

    Un Etat qui se met à mentir est à bout de souffle.

Laisser un commentaire