FRANCE : PRÉSENCE DU LOUP PAR DÉPARTEMENT EN 2020

Ces données concernent le phénomène naturel de dispersion du loup en France, en dehors de l’Arc Alpin. La carte en présentation définit les zones peu anthropisées.

Effectifs présents en dehors des Alpes en 2020: 240 individus (chiffre provisoire, minimum, en cours d’analyse et hors effectif en dispersion en 2020, non détectable)

Vidéo: Les différentes phases de dispersion depuis 1980:

https://observatoireduloup.fr/2018/03/09/les-phases-de-dispersion-du-loup-depuis-1980-jusquen-2018/

 

La dernière mise à jour de la carte de dispersion: 16 févier 2020:

https://observatoireduloup.fr/carte-de-dispersion-du-loup-en-france/

 

Les quatre phases de dispersion du loup en France:

https://observatoireduloup.fr/2017/10/28/les-quatre-phases-de-dispersion-du-loup-en-france/

 

La carte des GSR (groupes susceptibles de se reproduire en 2019)

 

Listes des abréviations :

PPD : Pré-phase de dispersion (probable ou avérée)

SIT : Situation :

SS : Sous surveillance (pré-phase d’installation)

SD : Sous dispersion (phase d’installation)

DP : Dispersion permanente (installation pérenne)

 

D/1ER/D : Date de la première dispersion détectée

A/INST : Année d’installation (au plus tard)

N/DV : Nombre des domaines vitaux dans le département en 2020

GSR : Groupe susceptible de se reproduire en 2019

EFF/M : Effectif maximum retenu (sur les périodes étudiées) en 2020

AD/D : Axe de dispersion détecté (orientation des azimuts)

SE/P : Sous-espèce présente en 2020

Par glissement de territorialité établie, sous-entend la présence d’une aire vitale positionnée sur plusieurs départements

(1 à 4 départements possibles).

 


Départements :


 

01 AIN:


PPD : 1991

SIT : DP

D/1ER/D : 2003

A/INST : 2012

N/DV : 1

GSR : oui

EFF/M : 5 individus

AD/D : sud-ouest/nord-est et est-ouest

SE/P : Italicus

 

02 AISNE:


PPD : 1996

SIT : DP

D/1ER/D : 2014

A/INST : 2019

N/DV : 1 (par glissement de territorialité établie)

GSR : 1 (par glissement de territorialité établie)

EFF/M : 3 individus

AD/D : nord-est/sud-ouest et sud-est/nord-ouest

SE/P : Italicus

 

03 ALLIER:


PPD : 1990

SIT : DP

D/1ER/D : 2015

A/INST : 2016

N/DV : 3 (dont 2 par glissement de territorialité établie)

GSR : 1 (par glissement de territorialité établie)

EFF/M : 5 individus

AD/D : est/ouest et sud-est/nord-ouest

SE/P : Italicus

 

04 ARC ALPIN DISPERSION NON SUIVIE

05 ARC ALPIN DISPERSION NON SUIVIE

06 ARC ALPIN DISPERSION NON SUIVIE


 

07 ARDECHE:


PPD : 1983

SIT : DP

D/1ER/D : 2013

A/INST : 2017 (par glissement de territorialité établie)

N/DV : 1 (par glissement de territorialité établie)

GSR : 1 (par glissement de territorialité établie)

EFF/M : 2 (par glissement de territorialité établie)

AD/D : Sud-ouest/nord-est

SE/P : Italicus

 

08 ARDENNES :


PPD : 1996

SIT : Situation : DP

D/1ER/D : 2013

A/INST : 2016

N/DV : 3 (dont 2 par glissement de territorialité établie)

GSR : 3 (dont 2 par glissement de territorialité établie)

EFF/M : 7

AD/D : Nord-ouest/sud-est et ouest-est

SE/P : Italicus et loup commun

 

09 ARIEGE :


PPD : 1980

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2006

A/INST : 2013 sans installation

N/DV : 0 (glissement de territorialité possible)

GSR : 0 (glissement de territorialité possible)

EFF/M : 1

AD/D : sud-est/nord-ouest

SE/P : Italicus

 

10 AUBE :


PPD : 2012

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2013

A/INST : 2019 (glissement de territorialité établie)

N/DV : 1 (glissement de territorialité établie)

GSR : 1 (glissement de territorialité établie)

EFF/M : 2

AD/D : sud/nord

SE/P : Italicus

 

11 AUDE :


PPD : 2004 (potentielle)

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2013 (potentielle)

A/INST : 2016

N/DV : 1

GSR : 0

EFF/M : 2

AD/D : sud/nord

SE/P : Italicus

 

12 AVEYRON :


PPD : 2005

SIT : Situation : DP

D/1ER/D : 2014 (potentiellement entre 2009 et 2014)

A/INST : 2014

N/DV : 3 (dont 1 par glissement de territorialité établie)

GSR : 2

EFF/M : 6

AD/D : nord-est/sud-ouest et est/ouest et nord/sud

SE/P : Italicus et loup commun

 

13 BOUCHES-DU-RHONE :


PPD : 2012

SIT : Situation : DP

D/1ER/D : 2014

A/INST : 2017

N/DV : 2

GSR : 1

EFF/M : 9

AD/D : est-ouest

SE/P : Italicus

 

14 CALVADOS :


PPD : 2019

SIT : Situation : En attente de données supplémentaires

D/1ER/D : 10 juillet 2019

A/INST : A déterminer

N/DV : 0

GSR : 0

EFF/M : 1

AD/D : sud-est/nord-ouest à confirmer

SE/P : indéterminée

 

15 CANTAL :


PPD : 1990

SIT : Situation :DP

D/1ER/D : 2010

A/INST : 2015

N/DV : 1

GSR : 1

EFF/M : 3

AD/D : sud-est/nord-ouest

SE/P : Italicus

 

16 CHARENTE :


PPD : 2014 (potentiellement)

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2018 (avant très probablement ?)

A/INST : 2018

N/DV : 2 (dont 2 par glissement de territorialité établie)

GSR : 1

EFF/M : 3

AD/D : nord-est/sud-ouest

SE/P : Italicus

 

17 CHARENTE-MARITIME :


PPD : 2018

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2018

A/INST : indéterminée

N/DV : 0

GSR : 0

EFF/M : 1 (sur flux de dispersion)

AD/D : sud-ouest/nord-est et nord-ouest/sud-est

SE/P : Italicus à confirmer

 

18 CHER :


PPD : 2014

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2017

A/INST : indéterminée

N/DV : 0

GSR : 0

EFF/M : 1

AD/D : est/ouest

SE/P : indéterminée

 

19 CORREZE :


PPD : 2011

SIT : Situation : DP

D/1ER/D : 2012

A/INST : 2015

N/DV : 3 (dont 3 par glissement de territorialité établie)

GSR : 2

EFF/M : 6

AD/D : sud-est/nord-est et nord-est/sud-ouest et est/ouest

SE/P : Italicus

 

2A et 2B départements non suivis


 

21 COTES D’OR :


PPD : 2012

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2013

A/INST : 2017

N/DV : 2 (dont 2 par glissement de territorialité établie)

GSR : 1

EFF/M : 5

AD/D : est/ouest

SE/P : Italicus

 

22 COTE D’ARMOR :


PPD : 2013

SIT : Situation : DP

D/1ER/D : 2015

A/INST : 2018

N/DV : 2 (dont 1 par glissement de territorialité établie)

GSR : 1

EFF/M : 2

AD/D : sud-est/nord-ouest

SE/P : Italicus

 

23 CREUSE :


PPD : 2014

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2016

A/INST : 2017

N/DV : 2 (dont 2 par glissement de territorialité établie)

GSR : 1

EFF/M : 3

AD/D : sud-est/nord-ouest et est-ouest

SE/P : Italicus

 

24 DORDOGNE :


PPD : 2013

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2015

A/INST : 2017

N/DV : 3 (dont 2 par glissement de territorialité établie)

GSR : 1

EFF/M : 4

AD/D : est-ouest

SE/P : Italicus

 

25 DOUBS :


PPD : 2004

SIT : Situation : DP

D/1ER/D : 2012

A/INST : 2017

N/DV : 2 (dont 1 par glissement de territorialité établie)

GSR : 2

EFF/M : 5

AD/D : sud/nord et est/ouest

SE/P : Italicus ( dispersion du loup commun possible à court terme)

 

26 Département non suivi


 

27 EURE :


PPD : 2016

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2017

A/INST : Indéterminée

N/DV : 0

GSR : 0

EFF/M : 2 (3 individus possible à confirmer)

AD/D : indéterminée

SE/P : Italicus (présence du loup commun possible à moyen terme)

 

28 EURE-ET-LOIR :


PPD : 2016

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2017

A/INST : 2019 (à confirmer en 2020, très probable dispersion vers la Sarthe en 2020)

N/DV : 1 (en évolution et à confirmer en 2020)

GSR : 0

EFF/M : 2

AD/D : est/ouest

SE/P : Italicus (présence du loup commun possible à moyen terme)

 

29 FINISTÈRE :


PPD : indéterminée

SIT : Situation : SS

D/1ER/D : 2012

A/INST : indéterminée (probable à court terme)

N/DV : 0

GSR : 0

EFF/M : 1

AD/D : est/ouest

SE/P : Italicus

 

30 GARD :


PPD : 2002

SIT : Situation : DP

D/1ER/D : 2015

A/INST : 2016

N/DV : 2 (dont 1 par glissement de territorialité établie)

GSR : 2

EFF/M : 5

AD/D : est/ouest et sud-est/nord/ouest

SE/P : Italicus

 

31 HAUTE-GARONNE:


PPD : 2013

SIT : Situation : SS

D/1ER/D : 2017

A/INST : indéterminée

N/DV : 0

GSR : 0

EFF/M : 1 (ou+ sur axe de dispersion)

AD/D : sud-est/nord-ouest

SE/P : Italicus

 

32 GERS :


PPD : 2011

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2012

A/INST : indéterminée

N/DV : 0

GSR : 0

EFF/M : 1 (ou+ sur axe de dispersion)

AD/D : sud-est/nord-ouest

SE/P : sud-est/nord-ouest

 

33 GIRONDE: 


PPD : 2016

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2017

A/INST : 2018

N/DV : 1 ( en évolution, zone non stabilisée)

GSR : 0

EFF/M : 2

AD/D : nord/sud

SE/P : Italicus ( présence du loup commun possible à moyen terme)

 

34 HERAULT:


PPD : 2012

SIT : Situation : DP

D/1ER/D : 2014

A/INST : 2017

N/DV : 3

GSR : 3 (dont 2 par glissement de territorialité établie)

Nb : les tirs de destruction exercés en 2019 dans le Gard ont ré-orienté les dispersions vers le département de l’Hérault.

EFF/M : 8

AD/D : ouest/est et est/ouest et nord-est/sud-ouest

SE/P : Italicus (possible dispersion du loup commun à court terme)

 

35 ILLE ET VILAINE :


PPD : 2014

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2015

A/INST : indéterminée (période de pré-installation/ exploration extra-territoriale)

N/DV : 0

GSR : 0 (possible installation à court terme)

EFF/M : 4 (sortie de zone du département voisin/ se reporter à Morbihan)

AD/D : nord-est/sud-ouest

SE/P : Italicus

 

36 INDRE:


PPD : 2014

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2016

A/INST : 2017

N/DV : 2 (dont 2 par glissement de territorialité établie)

GSR : indéterminé

EFF/M : 3

AD/D : est-ouest et sud-est/nord-ouest et sud-ouest/nord-est (et sud/nord à confirmer)

SE/P : Italicus depuis 2014 en dispersion et Loup commun depuis 2018 en dispersion

 

37 INDRE ET LOIR:


PPD : 2015

SIT : Situation : Absence probable

D/1ER/D : 2017

A/INST : Indéterminée (probable à court ou moyen terme)

N/DV : 0

GSR : 0

EFF/M : indéterminé

AD/D : nord-est/sud-est et est-ouest

SE/P : indéterminée

Nb: Possible inversion des flux de dispersion à partir de l’ouest (Bretagne/Pays de Loire/Poitou-Charente) à moyen terme, en direction des régions suivantes: Centre/Bourgogne.
Possible ouverture, à court et moyen terme, d’un flux de dispersion du loup gris commun orienté est-ouest en direction des départements et régions comprises entre Colmar et Le Mans au nord et entre Annecy et Angoulême au sud.

 

38 département non suivi


 

39 JURA:


PPD : 1990

SIT : Situation : DP

D/1ER/D : 2012

A/INST : 2017

N/DV : 2 (dont 2 par glissement de territorialité établie)

GSR : 1

EFF/M : 5

AD/D : sud-nord et est-ouest

SE/P : Italicus

 

40 LANDES:


PPD : 2012

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2017

A/INST : indéterminée (possible ouverture d’une aire vitale par glissement de territorialité)

N/DV : 0

GSR : 0

EFF/M : 2

AD/D : nord-sud et su-est/nord-ouest

SE/P : Italicus

 

41 LOIR ET CHER: 


PPD : 2015

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2016

A/INST : indéterminée

Nb : Ce département connaît des dispersions depuis 2015 au plus tard, au sud de la Loire et dès 2018 au nord de la Loire, les périodes de présence ne dépassent pas 10 mois en 2017, 6 mois en 2018 et 4 mois en 2019

N/DV : 0 (installation probable à court terme au nord de la Loire)

GSR : 0

EFF/M : 2

AD/D : est/ouest et nord-sud en local avant dispersion vers l’ouest (Vendée et Bretagne)

SE/P : Italicus

 

42 LOIRE:


PPD : 2010

SIT : Situation : DP

D/1ER/D : 2014

A/INST : 2018

N/DV : 1

GSR : indéterminé

EFF/M : 3

AD/D : sud-est/nord-ouest

SE/P : Italicus

43 HAUTE-LOIRE:


PPD : 2012

SIT : Situation : DP

D/1ER/D : 2015

A/INST : 2017

N/DV : 1

GSR : 1 (très probable à confirmer en 2020)

EFF/M : 6

AD/D : sud/nord et sud-est/nord-ouest et sud-ouest/nord-est

SE/P : Italicus

 

44 LOIRE ATLANTIQUE:


PPD : 2011

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2018

A/INST : indéterminée (possible installation à court terme)

N/DV : 0 (à confirmer en 2020)

GSR : 0

EFF/M : 1 ou +

AD/D : sud-est nord-ouest

SE/P : Italicus

 

RAPPEL:


Listes des abréviations :

PPD : Pré-phase de dispersion (probable ou avérée)

SIT : Situation :

SS : Sous surveillance (pré-phase d’installation)

SD : Sous dispersion (phase d’installation)

DP : Dispersion permanente (installation pérenne)

 

D/1ER/D : Date de la première dispersion détectée

A/INST : Année d’installation (au plus tard)

N/DV : Nombre des domaines vitaux dans le département en 2020

GSR : Groupe susceptible de se reproduire en 2019

EFF/M : Effectif maximum retenu (sur les périodes étudiées) en 2020

AD/D : Axe de dispersion détecté (orientation des azimuts)

SE/P : Sous-espèce présente en 2020

Par glissement de territorialité établie, sous-entend la présence d’une aire vitale positionnée sur plusieurs départements

(1 à 4 départements possibles).


 

45 LOIRET:


PPD : 2012

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2013

A/INST : 2017 (en évolution groupe de 3 individus en dispersion)

N/DV : 1 (à confirmer en 2020)

GSR : 1 (reproduction possible en 2020)

EFF/M : 3

AD/D : est/ouest

SE/P : Italicus

 

46 LOT:


PPD : 2013

SIT : Situation : DP

D/1ER/D : 2017

A/INST : 2018

N/DV : 1

GSR : indéterminé

EFF/M : 2

AD/D : nord/sud et est/ouest

SE/P : Italicus

 

47 LOT ET GARONNE:


PD : 2017

SIT : Situation : SS

D/1ER/D : 2018

A/INST : indéterminée

N/DV : 0

GSR : 0

EFF/M : 1

AD/D : est/ouest

SE/P : Italicus

 

48 LOZÈRE:


PPD : 1980

SIT : Situation : DD

D/1ER/D : 2004

A/INST : 2014

N/DV : 3 (dont 3 par glissement de territorialité établie)

GSR : 3

EFF/M : 6

AD/D : sud/nord et est-ouest

SE/P : Italicus et loup commun

 

49 MAINE ET LOIRE:


PPD : 2011

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2012

A/INST : indéterminée

N/DV : 0

GSR : 0

EFF/M : 3 (en dispersion vers le Morbihan)

Nb : Le canidé se disperse en empruntant un couloir d’environ 28 kms de large orienté du sud-est vers le nord ouest depuis l’automne 2011, très probablement. Ce couloir est également alimenté par trois axes de dispersion orientés d’est en ouest qui existent depuis 2013 pour le plus nordique, 2015 pour le plus central et 2014 concernant l’axe sud. Les deux axes, au nord et central sont actifs en 2020.

Rappel : ces flux vont probablement s’inverser à moyen terme.

AD/D : sud-est/nord-ouest et est/ouest

SE/P : Italicus (présence possible de loup commun, sur les axes est-ouest à moyen terme)

 

50 MANCHE:


PPD : 2014

SIT : Situation : Absence

D/1ER/D : 2019 (très probable)

A/INST : indéterminée (les disperseurs qui s’engageront en Bretagne à moyen terme vont poursuivre vers la Normandie)

N/DV : 0

GSR : 0

EFF/M : 1 (en dispersion de l’Orne dès le printemps 2019)

AD/D : sud-est/nord-ouest (ouverture d’un axe possible dès 2021, orienté sud-nord)

SE/P : Italicus

 

51 MARNE:


PPD : 2012

SIT : Situation : DP

D/1ER/D : 2013

A/INST : 2014

N/DV : 1

GSR : 1

EFF/M : 4

AD/D : est/ouest et sud-est/nord-ouest

SE/P : Italicus

 

52 HAUTE-MARNE: 


PPD : 2011

SIT : Situation : DP

D/1ER/D : 2012

A/INST : Indéterminée (probable 2018/braconnage avéré de l’espèce dans les départements de l’est)

N/DV : indéterminé (dont 1 probable par glissement de territorialité établie/ probable installation en cours en 2020)

GSR : 0

EFF/M : 1

AD/D : est/ouest et nord/sud en local

SE/P : Italicus

 

53 MAYENNE:


PPD : 2016

SIT : Situation : absence (présence de 2 individus hiver 2019/2020 possible, à confirmer)

D/1ER/D : hiver 2016/2017 probable (2 individus)

A/INST : indéterminée (installation à court terme probable)

N/DV : 0

GSR : 0

EFF/M : 2

AD/D :

est/ouest et ouest/est (inversion progressive des flux de dispersion probable)

SE/P : Italicus

 

54 MEURTHE ET MOSELLE:


PPD : 2010

SIT : Situation : DP

D/1ER/D : 2013

A/INST : 2016

N/DV : 1 (probable installation dans le nord du département en 2019, à confirmer)

GSR : 1

EFF/M : 3

AD/D : est/ouest et sud/nord en local

SE/P : Italicus

 

55 MEUSE: 


PPD : 2010

SIT : Situation : DP

D/1ER/D : 2012

A/INST : 2013

N/DV : 1

GSR : indéterminé (mais probable en 2020)

EFF/M : 2

AD/D : est/ouest et sud-est/nord-ouest et nord/sud en local

SE/P : Italicus

 

56 MORBIHAN:


PPD : 1989 (très probable)

SIT : Situation :DP

D/1ER/D : 2012 (pré-phase de dispersion vers le Finistère)

A/INST : 2017

N/DV : 3 (dont 2 par glissement de territorialité établie)

GSR : 1

EFF/M : 7

Nb : les nombreuses sorties d’exploration engagées à partir des zones vitales impliquent une concurrence des groupes au sud des Côtes d’Armor qui ont engagé des axes de dispersion vers l’ouest et le Pnr Armorique et vers l’est en direction de la Sarthe à partir de l’Ille et Vilaine

AD/D : sud-est/nord-ouest et sud/nord et est/ouest et inversement probable des flux en 2019 vers l’est

SE/P : Italicus

 

57 MOSELLE:


PPD : 2010

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2011

A/INST : indéterminée

N/DV : 1 (dont 1 par glissement de territorialité établie)

GSR : 0

EFF/M : 2

AD/D : nord-est/sud-ouest et sud/nord et

SE/P : Italicus et loup commun

 

58 NIÈVRE:


PPD : 2011

SIT : Situation : DP

D/1ER/D : 2013

A/INST : 2016

N/DV : 2 (dont 2 par glissement de territorialité établie)

GSR : 1

EFF/M : 3

AD/D : nord-est/sud-est et est-ouest et sud/nord en local

SE/P : Italicus

 

59 NORD:


PPD : 2013

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2019

A/INST : indéterminée

N/DV : 0

GSR : 0

EFF/M : 1

AD/D : est/ouest

SE/P : Italicus (présence du loup commun possible)

 

60 OISE:


PPD : 2014

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2017

A/INST : 2018

N/DV : 2 (dont 1 par glissement de territorialité établie)

GSR : 1 (probable)

EFF/M : 3

AD/D : est/ouest et sud/nord et ouest/est local, probable

SE/P : Italicus

 

61 ORNE:


PPD : 2016

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2018

A/INST : 2019

N/DV : 1

GSR : 0

EFF/M : 1

AD/D : est/ouest

SE/P : Italicus

 

62 PAS DE CALAIS:


PPD : 2017

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2019 (très probable)

A/INST : indéterminée

N/DV : indéterminé

GSR : 0

EFF/M : 1

AD/D : est/ouest

SE/P : Italicus (présence possible du loup commun)

 

63 PUY DE DÔME:


PPD : 1988

SIT : Situation :DP

D/1ER/D : 2013

A/INST : 2016

N/DV : 3 (dont 2 par glissement de territorialité établie)

GSR : 1 (2 à confirmer en 2020)

EFF/M : 4

AD/D : sud-est/nord-ouest

SE/P : Italicus (présence possible du loup commun)

 

64 PYRÉNÉES ATLANTIQUES:


PPD : 1981

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2012 (probable)

A/INST : 2018

N/DV : 1

GSR : 0

EFF/M : 2

AD/D : est/ouest

SE/P : Italicus

 

65 HAUTES PYRÉNÉES :


PPD : 2012 (très probable)

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2013 (très probable)

A/INST : 2018

N/DV : 1

GSR : 0

EFF/M : 1

AD/D : est/ouest

SE/P : Italicus

 

66 PYRÉNÉES ORIENTALES 


PPD : 2004

SIT : Situation : DP

D/1ER/D : 2014 (en groupe)

A/INST : 2013 (probable)

N/DV : 2 (dont 1 par glissement de territorialité établie)

GSR : 1

EFF/M : 4

AD/D : nord/sud et nord-est/sud-ouest (possible inversion des flux à moyen terme)

SE/P : Italicus

 

67 BAS-RHIN:


PPD : 2014

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2015 (loup commun probablement)

A/INST : 2016 (italicus)

N/DV : 2 (dont 1 par glissement de territorialité établie)

GSR : 1

EFF/M : 5

AD/D : ouest/est et sud/nord et est/ouest , concernant le loup commun

SE/P : Italicus et loup commun

 

68 HAUT-RHIN :


PPD : 2013

SIT : Situation : DP

D/1ER/D : 2015

A/INST : 2016

N/DV : 1 (dont 1 par glissement de territorialité établie)

GSR : 1

EFF/M : 2

AD/D : ouest/est et nord-est/sud-ouest et est/ouest (loup commun)

SE/P : Italicus et loup commun (probable à court terme)

 

69 RHÔNE :


PPD : 2004

SIT : Situation : SS

D/1ER/D : 2014

A/INST : indéterminée (et peu probable sauf par glissement de territorialité)

N/DV : 0

GSR : 0

EFF/M : 1

AD/D : est-ouest (probable) et sud-est/nord-ouest

Nb : ce département est probablement dispersé depuis de nombreuses années toutefois un (ou plus) canidé en dispersion peut traverser ce département en 3 ou 4 jours sans être détecté.

SE/P : Italicus

 

70 HAUTE-SAÔNE :


PPD : 2010

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2012

A/INST : 2016

N/DV : 1 (dont 1 par glissement de territorialité établie)

GSR : 0

EFF/M : 1

AD/D : nord/sud et est/ouest

SE/P : Italicus

 

71 SAÔNE ET LOIRE:


PPD : 2013

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2014

A/INST : 2017

N/DV : 1 (dont 1 par glissement de territorialité établie)

GSR : 1

EFF/M : 3

AD/D : nord-sud et est-ouest

SE/P : Italicus

72 SARTHE :


PPD : 2014

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2016

A/INST : indéterminée

N/DV : 0

GSR : 0

EFF/M : 2

AD/D : est-ouest

SE/P : Italicus

 

73 DÉPARTEMENT NON SUIVI


 

74 DÉPARTEMENT NON SUIVI 


 

75 DISPERSION IMPOSSIBLE 


 

76 SEINE MARITIME:


PPD : 2016

SIT : Situation : SS

D/1ER/D : 2017

A/INST : indéterminée

N/DV : 0

GSR : 0

EFF/M : 2

AD/D : est-ouest

SE/P : Italicus (loup commun probable à court terme)

 

77 SEINE ET MARNE:


PPD : 2014

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2015

A/INST : 2016

N/DV : 1

GSR : 2 (dont 1 par glissement de territorialité établie)

EFF/M : 2

AD/D : sud-est/nord-ouest et nord/sud

SE/P : Italicus

 

78 YVELINES:


PPD : 2014

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2014

A/INST : 2016

N/DV : 1

GSR : 1

EFF/M : 3

AD/D : est/ouest et nord/sud

SE/P : Italicus

 

79 DEUX-SÈVRES:


PPD : 2018

SIT : Situation : SS

D/1ER/D : 2018

A/INST : indéterminée

N/DV : 2 (dont 2 par glissement de territorialité établie)

GSR : 0

EFF/M : 2

AD/D : est/ouest et nord-est/sud-ouest

SE/P : Italicus

 

80 SOMME:


PPD : 2014

SIT : Situation : DP

D/1ER/D : 2017

A/INST : 2017 (par glissement de territorialité établie)

N/DV : 1 ( dont 1 par glissement de territorialité établie)

GSR : 1

EFF/M : 2

AD/D : est/ouest et ouest/est et sud/nord

SE/P : Italicus

 

81 TARN:


PPD : 2013

SIT : Situation : DP

D/1ER/D : 2014

A/INST : 2018

N/DV : 1

GSR : 1

EFF/M : 2

AD/D : est/ouest et nord-est/sud-est

SE/P : Italicus

 

82 TARN ET GARONNE:


PPD : 2014

SIT : Situation : DP

D/1ER/D : 2017

A/INST : 2017

N/DV : indéterminé

GSR : 1

EFF/M : 2

AD/D : sud/nord et nord-est/sud-ouest

SE/P : Italicus

 

83 VAR :


Compte tenu de la politique de tirs de destruction anarchiques dans le Var il n’est pas possible de suivre l’évolution des situations.

 

84 VAUCLUSE:


DÉPARTEMENT NON SUIVI

 

85 VENDÉE:


PPD : 2012

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2016 (potentielle)

A/INST : 2018

N/DV : 1

GSR : indéterminé

EFF/M : 2

AD/D : nord-est/sud-ouest

SE/P : Italicus

 

86 VIENNE:


PPD : 2014

SIT : Situation : DP

D/1ER/D : 2015

A/INST : 2017

N/DV : 2 (dont 2 par glissement de territorialité établie)

GSR : 2

EFF/M : 5

AD/D : nord-est/sud-ouest et sud/nord

SE/P : Italicus

 

87 HAUTE VIENNE:


PPD : 2013

SIT : Situation : DP

D/1ER/D : 2015

A/INST : 2018

N/DV : 3 (dont 2 par glissement de territorialité établie)

GSR : 3

EFF/M : 8

AD/D : est/ouest et nord/sud

SE/P : Italicus

 

88 VOSGES:


PPD : 1994

SIT : Situation : DP

D/1ER/D : 2005

A/INST : 2010 (probablement 2007)

N/DV : 3 (dont 2 par glissement de territorialité établie)

GSR : 3

EFF/M : 8

AD/D : est/ouest et sud/nord

SE/P : Italicus

 

89 YONNE :


PPD : 2011

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2012

A/INST : 2014

N/DV : 2 (dont 2 par glissement de territorialité établie)

GSR : 1

EFF/M : 4

AD/D : est/ouest et sud/nord

SE/P : Italicus

 

90 TERRITOIRE DE BELFORT:


PPD : 2011

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2014

A/INST : indéterminé

N/DV : 0

GSR : 0

EFF/M : 1

AD/D : nord/sud

SE/P : Italicus

 

91 ESSONNE:


PPD : 2015

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2015

A/INST : 2017

N/DV : 2 (dont 1 par glissement de territorialité établie)

GSR : 2

EFF/M : 4

AD/D : est/ouest et nord/sud

SE/P : Italicus

 

92 DISPERSION IMPOSSIBLE


 

93 DISPERSION IMPOSSIBLE


 

94 VAL DE MARNE :


PPD : 2016

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2016

A/INST : indéterminée

N/DV : 0

GSR : 0

EFF/M : 2

AD/D : sud/nord

SE/P : Italicus

 

95 VAL D’OISE :


PPD : 2016

SIT : Situation : SD

D/1ER/D : 2017

A/INST : indéterminée

N/DV : 0

GSR : 0

EFF/M : 1

AD/D : est/ouest

SE/P : Italicus

 

Listes des abréviations :

PPD : Pré-phase de dispersion (probable ou avérée)

SIT : Situation :

SS : Sous surveillance (pré-phase d’installation)

SD : Sous dispersion (phase d’installation)

DP : Dispersion permanente (installation pérenne)

 

D/1ER/D : Date de la première dispersion détectée

A/INST : Année d’installation (au plus tard)

N/DV : Nombre des domaines vitaux dans le département en 2020

GSR : Groupe susceptible de se reproduire en 2019

EFF/M : Effectif maximum retenu (sur les périodes étudiées) en 2020

AD/D : Axe de dispersion détecté (orientation des azimuts)

SE/P : Sous-espèce présente en 2020

Par glissement de territorialité établie, sous-entend la présence d’une aire vitale positionnée sur plusieurs départements

(1 à 4 départements possibles).

13 commentaires sur “FRANCE : PRÉSENCE DU LOUP PAR DÉPARTEMENT EN 2020

  1. Je suis assez effaré par vos affirmations concernant la présence du loup en France, notamment dans la région Ouest. si je me réfère à votre carte GSR, il est susceptible se reproduire dans les Dpts 44, 49, 22 et 50, en fonction d’indices supposés de présence et de la carte des zones peu anthropisés, ainsi que les couloirs de dispersion possibles. Vous prétendez qu’il y a des preuves de son passage dans les Dpts 44 et 49 en 2011-2012, en vous appuyant sur quels critères ? Parce que si c’est sur ceux d’attaques de 2 troupeaux d’ovins dans le 49, sachez que je faisais partie du groupe d’enquêteurs qui a formellement conclu à un attaque de chiens errants pour la deuxième, et n’a rien conclu pour la première, AUCUNE preuve n’accusant le loup. En parcourant la presse et les sites naturalistes, on s’aperçoit que vos affirmation sur la présence du loup en Bretagne et Île-de-France sont démentis par des nombre d’acteurs dont des maires, l’OFB (à l’époque ONCFS), des vétérinaires, et j’en passe. Qui plus est, malgré que ces zones soient peu anthrophisés, elles ne sont pas aussi sauvages que les régions de haute montagne auxquelles vous avez peut-être l’habitude, s’il y a ou y avait eu des loups, ils y auraient été vus ou on aurait recueilli de vraies preuves. Et je ne parle que de ce que je connais, mais j’émets aussi les mêmes doutes sur la présence et la repro possible du loup dans la Manche.
    J’espère que cette fois vous aurez la bienséance de ne pas censurer mon commentaire, d’ailleurs je n’en vois guère de négatifs sur ce site, ce qui m’interpelle, tant on sait que le sujet est sensible et polémique.

    1. Pour commencer, vous me ferez parvenir vos dossiers de constat sur ce courriel: observatoireduloup@hotmail.fr, je ne me contente pas de belles paroles n’est-ce-pas! Vous êtes effarés dites-vous, ce qui devrait impliquer un caractère probant à votre commentaire d’après vous est probablement en rapport avec une fibre écologique exacerbée dans laquelle je constate que vous ne publiez rien sur le sujet, concernant ce blog « ecoilofilblogspot.com »

      D’ailleurs rien ne ressort de probant dans votre commentaire concernant le Maine-et-Loire, en premier lieu ce département est classé « sous dispersion » donc en dehors des phases d’installation-reproduction, je constate que vous n’avez pas compris le sujet, et nous ne nous appuyons pas sur des critères mais sur des faits relevés sur le terrain, c’est pourtant simple à comprendre, l’absence de preuve formelle n’est pas la preuve de l’absence du loup, j’attends donc avec impatience vos constats et photographies sur le sujet!

      Concernant la campagne de désinformation à propos la région parisienne ou la Bretagne, il faut être soit dogmatisé soit totalement aveugle pour ne pas comprendre que c’est organisé, d’ailleurs tous les faits sont expliqués ici et sans exception:

      https://www.thebookedition.com/fr/sur-la-piste-du-loup-en-bretagne-p-376397.html?fbclid=IwAR02VHpW_ZOgEEW5YfNclylSWgi7hUkpNo8HzzvN3SSR1YGMcCQjci8BuQw

      Il suffit de savoir lire pour comprendre les réalités actuelles.

      Quand vous aurez accéder à toutes les données, vous y verrez plus clair, c’est une évidence et sinon n’hésitez pas à nous faire un procès!
      Parce-que, bien-sûr, venir ici badiner sans même consulter les nombreuses données diffusées tient effectivement d’une culture de l’œillère habituelle.

      En conclusion je vous demande de consulter ce dossier et de rechercher les faits dit « officiels » vous allez voir c’est curieusement en rapport avec nos déclarations et prévisions:

      https://observatoireduloup.fr/2018/08/03/prospective-de-dispersion-du-loup-2019-2024-en-france/ BONNE LECTURE

      1. Tel un site conspirationniste, avec des apparences scientifiques et rationnelles, vous naviguez entre vérités et interprétations, théories et insinuations et en « criez au loup » (sic) lorsqu’on conteste ce qui finit par s’apparenter à des affirmations. Quand on regarde le titre de votre article : FRANCE : PRÉSENCE DU LOUP PAR DÉPARTEMENT EN 2020, on trouve juste en dessous une carte qui laisserait penser qu’il est présent en grand ouest en 2020, mais il faut lire en dessous le commentaire quelque peu ambigu. Il en va de même pour la carte juste en dessous : La carte des GSR (groupes susceptibles de se reproduire en 2019), laissant fortement penser que le loup est présent dans le secteur.
        Nombre d’acteurs scientifiques, d’élus locaux, d’organismes d’état contestent vos affirmations, en voici quelques exemples parmi pléthore d’autres, concernant la Bretagne et l’Île-de-France :
        https://www.ouest-france.fr/bretagne/loudeac-22600/le-retour-du-loup-en-bretagne-une-hypothese-de-plus-en-plus-contestee-5999077
        https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/cotes-d-armor/loup-est-il-retour-bretagne-1546818.htmlhttps://www.20minutes.fr/planete/2208839-20180125-retour-loup-bretagne-fantasme-realite
        https://reporterre.net/Non-le-loup-ne-s-est-pas-installe-en-Ile-de-France#:~:text=Les%20loups%20%C3%A9taient%20pr%C3%A9sents%20en,fortement%20chang%C3%A9%20depuis%20cette%20%C3%A9poque.
        https://www.leparisien.fr/essonne-91/le-loup-apercu-en-ile-de-france-serait-un-chien-loup-selon-des-biologistes-d-orsay-22-11-2017-7409190.phphttps://rmc.bfmtv.com/emission/l-oncfs-repond-a-l-observatoire-du-loup-non-le-loup-n-est-pas-aux-portes-de-paris-1084503.html
        Quant aux dossiers sur les attaques d’ovins en Maine-et-Loire, ils ont été transmis au procureur de la République, comme il se doit, s’agissant d’enquêtes judiciaires ouvertes pour « mort ou blessure occasionnée à un animal domestique », et je n’ai pas l’autorité pour vous les transmettre. Mais vous qui affirmez qu’il est passé en Maine-et-Loire aux vues des cartes de dispersion (https://observatoireduloup.fr/2020/08/29/les-quatre-phases-de-la-dispersion-du-loup-gris-sur-vos-territoires/), sans doute avez-vous des preuves tangibles, peut-être avez-vous demandé copie de ces procès-verbaux au procureur ? Parce que je n’ai pas eu connaissance que vous vous soyez déplacé(s) sur les lieux et d’ailleurs vous êtes à la recherche de témoignages à ce sujet (.https://observatoireduloup.fr/2018/08/04/presence-du-loup-en-maine-et-loire/).
        Bref, à partir de rien ou pas grand chose, vous bâtissez tout un roman à grands coups de graphiques, de cartes, de statistiques, ces assertions n’étant jamais corroborées et par ailleurs sérieusement remises en question. Le seul crédit que je vous accorde, c’est que le loup est bien présent dans certaines régions très anthropisées du Sud et de l’Est de l’hexagone et qu’il s’y disperse (notez bien ce terme et ne l’extrapolez pas à d’autres régions), et c’est d’ailleurs sur cette seule vérité que vous échafaudez tout le reste. Si le loup était présent, comme vous le prétendez, dans le grand Ouest, il y aurait été vu et photographié depuis 2011 et cela aurait fait les gros titres des journaux locaux et nationaux, quand bien même les autorités auraient voulu masquer le fait.
        Lecteurs de ce site, ne vous laissez pas berner et gardez l’esprit critique, ou alors c’est que vous êtes à même d’avaler n’importe quelle couleuvre.

        1. Je n’ai pas reçu vos dossiers de fait, votre culture de l’œillère est je le confirme vraiment énorme:

          https://observatoireduloup.fr/le-forum-de-l-observatoire-du-loup/topic/lofb-est-il-a-la-queue-du-loup-en-bretagne/

          https://observatoireduloup.fr/2020/02/09/presence-du-loup-lofb-fait-il-le-travail-dinvestigation-necessaire-en-morbihan/

          https://observatoireduloup.fr/2019/11/02/la-bretagne-est-elle-traversee-episodiquement-par-le-loup/

          https://observatoireduloup.fr/2019/09/26/predation-dun-veau-dans-le-morbihan-loup-non-exclu/

          https://observatoireduloup.fr/2020/03/07/france-presence-du-loup-par-departement-en-2020/#comment-22756

          Toutes les données sont vérifiables y compris les prévisions de dispersion qui sont tout à fait probante puisqu’elles sont réalisés, vos sources ne sont pas formelles elles sont le reflet de l’incompétence des témoins concernée, et surtout de votre vision absurde de la situation, le loup serait en Normandie , en Belgique, en Charente atlantique, en Indre et Loire et il ne serait pas dans l’ouest? Vos affirmations tendancieuses sont le fruit de votre dogmatisme c’est évident!

          Toutes les données concernant vos pseudo-vérités sont traités ici: au plaisir donc!

          https://www.thebookedition.com/fr/sur-la-piste-du-loup-en-bretagne-p-376397.html?fbclid=IwAR02VHpW_ZOgEEW5YfNclylSWgi7hUkpNo8HzzvN3SSR1YGMcCQjci8BuQw

          La preuve formelle est là de fait:
          https://observatoireduloup.fr/2018/10/31/observatoire-du-loup-9-eme-tentative-de-piratage-du-site-en-5-ans/

  2. Bonjour ODL
    Confirmez vous que la PPD du MORBIHAN est 1989 ?
    Si oui comment l’expliquer ?
    La Bretagne compte les EFF/M suivants : 7 dans le 56, 2 dans le 22, 1 dans le 29 et 4 dans le 35. Avec le glissement de territorialité, l’EFF/M global de la Bretagne est-il de 14 ou de 7-8 loups ?
    Pouvons nous conclure qu’il y a 3 meutes ?
    Merci par avance

  3. Sur la carte du haut, Belle-Isle-en-Mer (sud Morbihan) est en rouge. Est-ce que ça veut dire qu’il y a des loups sur place ? Ils y seraient arrivés comment, à la nage ? :-p C’est sans doute une erreur, en plus il y a très peu de bois sur l’île (il suffit de regarder l’île sur Google Earth), donc comment les loups pourraient-ils se cacher, et se déplacer sans se faire voir ?

  4. Bonjour ODL, Pour quelle raison, les explications par département s’arrêtent elles au 34 Hérault ???
    Bleizy 56

  5. Il y a déjà 7 ans j’ai vu lors d’une randonnée avec la femme, un cadavre de veau dévoré dans un champ perdu près d’un bois à quelques kilomètres de Combronde dans le puy de Dôme. La mère de ce veau ( charolais) n’était pas loin et fuyait à notre approche y compris avec une barrière nous séparant d’elle.
    Il ne faisait aucun doute qu’un loup avait consommé cet animal. Ma femme n’a jamais voulu que j’en parle pour ne pas être questionné.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.