Le département de l’Eure et Loir est placé sous dispersion du loup

Les Actualités

Il existe vraisemblablement deux foyers de dispersion du loup sur le département de l’Eure et Loir en 2018.

A compter du 5 février 2018, le département de l’Eure et Loir était placé sous surveillance. (VOIR LA CARTE)

La présence  probable du loup, durant l’été et au début de l’automne 2017 au nord du département de l’Eure et Loir, dans un milieu tout à fait adapté à l’installation du canidé sauvage, non loin de la forêt de Rambouillet du département voisin des Yvelines était fortement suspectée par l’Observatoire du loup. Une dispersion tout à fait probable depuis le département de l’Essonne ou le loup était présent en août 2017. Des prédations et consommations multiples sur les grands ongulés sauvages ont été relevé sur une zone de près de 10 000 ha, située entre Dourdan et Epernon. C’est le premier foyer de présence possible dans le département de l’Eure et Loir.

Les individus présents en 2016 et 2017 sur la région parisienne ont vraisemblablement dispersé, séparément, vers le département voisin, durant l’été 2017, pour cause de surfréquentation estivale. (concernant  Rambouillet)

Depuis le début janvier 2018 de nombreux agneaux ont disparu, chaque semaine ( ils ont été emportés) sur un secteur de dispersion, plus au nord du département et en particulier sur les communes situées aux alentours de Anet. Un agneau emporté a été retrouvé le lundi 12 février 2018, fortement consommé  et sur un secteur de chasse privé. C’est le deuxième foyer de présence possible dans le département de l’Eure et Loir. (Proche de la forêt de Rambouillet.) Le département est donc placé sous dispersion, la présence du loup est tout à fait probable, voire certaine!

Des relevés d’empreintes ont été effectués sur sites.

Il est possible d’envisager une reproduction de Canis lupus lupus sur une zone vitale d’environ 25 000 ha en 2018, zone comprise entre Monfort Lamaury ou le loup a prélevé des domestiques à deux reprises en 2017 ( 16 et 24 mai 2017) et le département de l’Eure et Loir, au nord de Dreux.

Concernant la région parisienne, il est possible que le canidé sauvage présent en forêt de Fontainebleau en 2017 ait dispersé dans le département de l’Essonne. C’est à confirmer!

Si vous disposez d’informations sur la présence du loup dans le département de l’Eure et Loir ou en région parisienne, merci de contacter l’Observatoire du loup ici: observatoireduloup@hotmail.fr

 

 

 

 

Laisser un commentaire