LE LOUP GRIS COMMUN VA-T-IL ENGAGER DES DISPERSIONS EN NORMANDIE?

Source Le Figaro (février 2021)

Alors que le dernier bilan estival diffusé par le réseau loup n’affiche, comme dans de nombreux autres départements, aucun suivi de l’espèce Canis lupus, les derniers faits relatés dans Le Figaro devraient nous interroger sur les phénomènes de dispersion du loup en France.

En Mayenne, les premières phases de dispersion sont actives dès 2016, au plus tard. (2 individus).

Durant l’hiver 2019/2020 deux autres individus sont potentiellement présents dans ce département. (indice du 24 novembre 2019)

Axe de dispersion du loup en Mayenne en 2020/2021

Le flux de dispersion est orienté du nord au sud en direction du département de l’Orne, en 2021. Les vallées fluviales et les sillons, entre les crêtes du relief, les plus élevées, forment les modèles de déplacements de l’espèce. (non exhaustif)

axe de dispersion du loup en Sarthe orienté Sud-est/Nord-ouest
Axe de dispersion du loup en Sarthe orienté Sud-est/Nord-ouest

Dans le département de l’Orne, le sillon qui se situe, au pied de la crête qui court du nord d’Argenton  au sud de Falaise forme un axe de dispersion présente et future évident à l’étude des cartes. Cet axe détectable oriente le flux de dispersion vers le département de la Manche. (attaques sur troupeaux non élucidées durant l’été 2020, ce qui est d’ailleurs totalement inadmissible en terme de suivi)

L’Observatoire du loup a placé le département de Seine-Maritime, sous dispersion, le 18 août 2018, soit 20 mois avant l’officialisation de sa présence. C’est un fait indéniable!

Ce qui se développe en Mayenne depuis 2018 à la barbe et au nez de l’Ofb est tout à fait intéressant. Avant 2018 et à compter de 2016 (voire potentiellement depuis 2014) les individus en dispersion sont tous passés (par le nord du département) en région Bretagne, en provenance de la région parisienne (3 individus au plus qui se dispersaient de l’Est de la France) alors qu’un autre flux est fortement engagé entre Chinon et Nantes. (Il était actif dès 2010 au plus tard).

Dispersion du loup en Normandie. Carte en relief.

À l’étude des cartes en relief il faut supposer que la Normandie va connaître une intensification des dispersions à court terme. Dans les faits, l’installation du loup en Bretagne oriente déjà le flux vers la Normandie.

Au départ du Maine-et-Loire les « disperseurs » s’orientent éventuellement vers la vallée de la Mayenne et cherchent à s’installer dans l’Orne au nord-ouest d’Argentan avant de poursuivre vers l’ouest. Alors qu’il y a déjà probablement une légère inversion de flux d’ouest vers la Sarthe par exemple. C’est l’orientation générale des crêtes qui pousse le canidé vers la Normandie. (Nord-ouest). Je place quelques cartes en pièce jointe.

Mais il y a une autre explication de la présence du loup en Mayenne en 2021.  Le 17 décembre 2020 deux loups sont remarqués le long de la D7 au nord-est du département de la Sarthe. Ces deux canidés étaient inscrits probablement sur un axe de déplacement orienté ouest-est sur lequel ils auraient pu faire demi-tour, dans une phase d’exploration variable par nature dans l’orientation des déplacements. Dans ce parcours possible, de découvert du territoire, ces deux canidés auraient parcouru 90 kilomètres vers l’ouest en 60 jours,  ce qui pourrait être même tout à fait classique dans le schéma de dispersion de canidés qui cherchent à entrer dans une phase de pré-installation!

Je cite Réussir.fr:  » par moments, les pâturages situés aux abords des forêts normandes présentent une anticipation de ce que nous voyons aujourd’hui dans les alpages, et bien au-delà, dans toutes les régions où la recolonisation du loup s’effectue depuis l’automne 1992. Présent dans les trois quarts de la France, comment pourrait-il éviter de retrouver à nouveau la Normandie ? » (mai 2020)

Concernant l’Eure et la Seine Maritime les flux passent par la Somme et l’Oise en provenance de l’Aisne et de la Seine et Marne, où il ne se passe rien officiellement ! Il faut même penser que le loup gris vulgaire va disperser très rapidement en Normandie, compte tenu de sa présence en Seine-et-Marne en 2020. (voir la carte de dispersion du loup en France mise à jour en février 2021)

Conclusion : il reste peu de temps pour anticiper, après il faudra compter les moutons et les veaux plus souvent, il suffit d’observer ce qui s’est passé (ou plus exactement ce qui ne s’est pas passé) en Haute-Saône et Saône et Loire (malgré les tirs de destruction) et en Côte d’Or ( liste non exhaustive, voir dans l’Est du territoire national) pour comprendre que ça peut dégénérer dans une absence totale d’anticipation !

 

6 commentaires sur “LE LOUP GRIS COMMUN VA-T-IL ENGAGER DES DISPERSIONS EN NORMANDIE?

  1. Comprendre le Loup ,c ‘est partager son territoire,ses proies, ses problèmes et ses joies….!
    Je suis un Loup solitaire tout comme vous je suis la pour un temps,
    J apparais souvent et disparaît aussi rapidement,je voyage souvent vers d autres destinations pour vous apporter mes messages.
    Comprendre … c est impossible dit la fierté..!
    Partager….c ‘est risqué dit la l expérience..!
    les Territoires…. c ‘est sans issue dit la raison..!
    Mais essayons dit le cœur…!

    Car il y a deux LOUPS en vous qui se livrent bataille
    le 1er ; est sérénité, amour et gentillesse
    le 2eme ; la peur, l avidité, et la haine
    lequel des 2 Loups sera le + fort..?
    …..Celui que vous nourrirez….!

    Terry

  2. Question ;
    Le Loup est bien une espèce protégé..! Alors pourquoi est il chassé en France,Roumanie, et Bulgarie entre autre…?
    Sans que les Chasseurs ne soient inquiétés ?
    Terry

  3. Bonsoir, originaire de ce coin de la Mayenne, je suis super heureux de cette présence. Je profite de ce post pour, une fois encore, signaler l’intervention du sieur Moriceau sur les ondes de France Culture, hier matin, 17 février. Pas de surprise : le loup est très très mais alors, très méchant. A écouter dans l’émission le cours de l’histoire. Mieux vaut en rire.

    1. Moriceau s’est fait un véritable fond de commerce avec les loups. Ce qui me dérange c’est que ses recherches n’apportent rien d’utile aujourd’hui mais qu’il est payé par l’Etat pour faire des recherches utiles. En plus il gagne de l’argent personnellement avec ses bouquins alors que les droits d’auteurs devraient revenir à l’Etat puisque c’est grâce au fait que l’Etat lui paye ses recherches qu’il peut écrire.
      En fait c’est tout le problème de l’organisation et du contrôle de l’efficacité des recherches universitaires qui est posé.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.