LE CHIEN ERRANT, EN FRANCE: UNE THÉORIE SANS AUCUN FONDEMENT SCIENTIFIQUE!


Nombreuses sont les ONG et wolfgroupies à expliquer que le chien errant est la cause principale des déprédations sur les troupeaux ovins ou bovins en France !


Dans les faits, ces affirmations n’ont aucun fondement scientifique

Il ressort d’une étude engagée sur les chiens « errants » à Moscou que l’abandon d’un chien conduit en quelques semaines à la disparition du canidé domestique, que l’en-sauvagement possible du chien domestique ne peut se réaliser que sous différentes conditions, parmi lesquelles un très grand nombre de chiens  présents au même moment et en un même lieu , une reproduction forte qui engendre après plusieurs générations des individus « sauvages », généralement agressifs envers l’humain alors qu’il est confirmé scientifiquement que même à l’état sauvage le chien reste un mauvais chasseur et qu’il dépend complètement de la présence humaine pour survivre.

La principale qualité du chien est bien de décrypter les comportements de l’humain qui vont entre autre lui permettre de trouver de la nourriture et un éventuel abri. Le chien, même ensauvagé est un collecteur d’ordures comestibles alors que la plus grande partie des chiens abandonnés en France sont bien entendu recueillis par de nombreuses associations tout au long de l’année. Ce qui implique formellement l’absence effective de chiens sauvages et tout aussi errant !


« Entre Chiens et Loups : les chiens errants de Moscou »

Le lien: https://rutube.ru/video/404bed3d164937026d7edadb200ae3d8/

A méditer !

29 commentaires sur “LE CHIEN ERRANT, EN FRANCE: UNE THÉORIE SANS AUCUN FONDEMENT SCIENTIFIQUE!

  1. Cette étude est bien mais incomplète, elle devrait être jointe à une étude en zone rural ou l’apport de nourriture par l’homme au animaux errant est moindre !

  2. J’ai vu ce documentaire sur Arte il y a quelques mois. Je pense que le phénomène qui y est décrit n’a rien à voir avec la situation en France. Une fois j’ai vu un mouton égorgé par un chien. C’était un chien echappé de son jardin qui était devenu fou au contact du mouton au point de le mordre, de l’egorger enfin et de ne pas consommer le pauvre mouton. Il me semble que chez nous on parle le plus souvent de ce genre de comportement.

  3. des plus la définition de errant c est sauvage? aucun rapport… un chien errant peu avoir un maître et fugué pour aller jouer ou tuer une brebis…

  4. chaque année des éleveurs tuent leur chien car le chien a goûté au sang en attrapant une brebis … combien d éleveurs liment les canines de leur border pour éviter cela.. en effet un éleveur qui tue son chien ne s en vante pas sur le journal…

  5. On confond ici Chien abandonné, Chien divagant ou errant, Chien perdu, Chien « marron » -au sens de chien sauvage sans aucun lien de proximité avec l’Homme. S’agissant des chiens « marrons », leurs meutes parfaitement structurées sont très habiles à la chasse, depuis les grenouilles jusqu’aux chevreuils et aux sangliers. Il suffit de chiots nés et grandis dans la nature.
    Mais l’on s’évertue à nier cette réalité.

      1. Je n’ai pas à vous fournir quelque document que ce soit sur les chiens « marrons » -c’est le terme gouvernemental, surtout si c’est pour en tenter l’éradication comme l’on fait les chasseurs locaux à grand renfort de battues ciblées car, bien sûr, ces chiens sauvages organisés en meutes sont des concurrents sérieux des chasseurs de loisirs.

  6. Bonjour, je ne comprends pas cette information : quel est le rapport entre les chiens errants de Russie et les chiens qui s’attaquent aux brebis en France ? Ce que l’on appelle chiens errants ici, ce sont des chiens (ceux du voisin ou les nôtres) qui se baladent entre potes et qui chassent des brebis. Ça m’est arrivé sur une brebis et j’ai vu mon propre chien attaquer deux fois les brebis. La brebis est une proie, le chien un prédateur.

    1. sur la base de vos résultats qui montrent que les chiens pèsent quand m^me sur les sats d’atteintes des troupeaux, le nombres de victimes par attaques des de chiens est bien supérieures à à celles des loups

  7. De nombreux témoignages dans le monde font état de chiens retournés avec les loups, un très faible proportion des vagabonds survivent à la rencontre très probablement mais vu le (très) grand nombre des chiens égarés …

    J’ai constaté qu’un pur loup élevé avec une meute de chiens la reconnait comme sienne évidement. Il fait des dégâts sur domestiques en jeunesse comme beaucoup de jeunes chiens, mais le type de blessure est particulier la trachée broyée c’est impressionnant.

    Farfelu mais j’ose la symétrie avec la faible mixité de mariages humains entre classes sociales différentes, ou d’enfant d’ouvriers en classe prépa et le summum le nombre d’ouvriers à l’assemblée ou au sénat.

    1. re vu depuis deux ans très inintéressant mais aucun rapport avec ce que je connais, principalement des chiens qui font une ballade journalière et reviennent au bercail le jour même ou le lendemain avec des accidents occasionnels.

      Beaucoup plus rares des chiens endurants adroits agiles et avec un instinct naturel de chasseur type croisé huskys ou croisés malinois/ba ou métis de loups type sarloos régénérés qui fuguent longtemps semaines ou mois reviennent ou sont tirés jusqu’à présent, eux ne quémandent pas savent trouver leur nourriture (gibier ou domestiques) et tout le monde en campagne essaie de les repérer mais en itinérance c’est délicat, et je n’ai pas connaissance de formation de meutes de chiens structurées sauvage ou quémandeuse.

  8. Faux ! Nous ne sommes pas en Russie !
    Contre théorie qui ne tient pas pour les chiens de montagne : les éleveurs entre-eux se plaignent d’autres éleveurs qui laissent leurs chiens errer la nuit !!
    Allez faire un tour dans les villages de montagne et écoutez les !!
    Mais c’est plus facile d’accuser le Loup pour être indemnisés !!

  9. Bonjour je reste septique sur cette information, pour avoir moi-même vu des chiens attrapés des brebis ( justement si ils sont mauvais chasseurs il y a d autant plus de chance qu’ils s attaquent au brebis) et de 2 mon chien bien que domestique arrive chaque année a attrapé un chevreuil… donc en effet nous n aurons pas de système de meute de chien errant mais un chien isolé peu bien faire des dégâts.

    1. Le chien divagant en France c’est moins de 300 cas par an en moyenne… Soit moins de un fait par jour au niveau national…

Laisser un commentaire