TROIS LOUPS OBSERVES DANS LES ARDENNES.

Image d'illustration.

Présence du loup dans le département des Ardennes : mardi 2 avril, l’observation d’un groupe de 3 loups par une équipe de bûcherons à l’entrée du PNR des Ardennes a été enregistrée par les autorités concernée. L’Office est prévenu. Les faits ont eu lieu sur une coupe, coté français entre Fumay et Revin.

Doit-on croire qu’une reproduction a eu lieu en 2018 ou est-ce un nouveau groupe de dispersants?

Les effectifs recensés en Belgique sont-ils passés coté français?

Alors que de nombreux faits sont classés « invérifiables » depuis 2013 le département est largement dispersé par le canidé sauvage depuis le printemps 2016…

Si vous remarquez des faits de prédations suspects sur la faune sauvage ou des animaux domestiques merci d’en informer l’Odl en privé en passant ici: https://observatoireduloup.fr/nous-contacter/


30 commentaires sur “TROIS LOUPS OBSERVES DANS LES ARDENNES.

    1. moi je suis tombé devant deux loups a la chapelle en septembre 2016 se déplaçant sur un chemin en direction de la belgique c est mon chien qui les a vue en premier . j étais en compagnie de mon beau frére pour ramasser des cépes.

  1. Les faits sont têtus :

    Une majorité de gens (donc urbains par définition puisque la majorité habitent en ville) est favorable au loup espèce protégée, c’est la loi.
    Cette protection pose de problèmes (anodins selon et pour certains, très sérieux pour beaucoup, insurmontable pour d’autres)

    La majorité ne prête que peu d’attention à la minorité, de la même façon pour les handicapés, les vieux ou le pastoralisme en difficulté même en cas de danger mortel, je le regrette vivement.

    Un éventuel système de protection contre le loup ne peux pas être universel,(topographie, présence ou non de public au contact des meutes de protections …) Pour ma part; j’élève des animaux avec succès très facilement, joue 6 parties d’échecs les yeux bandés mais serais bien incapable de maitriser à distance plusieurs meutes de chiens de défense (même pas une !), chacun a ses compétences et ses limites.

    Pour trouver une solution nos hommes politiques pensent généralement : comment glaner le plus de voix possibles…

    Je ne prétend pas connaitre la solution mais j’aime avoir accès aux différents points de vue qui apportent tous l’information sous un angle très différent ; férus, non au loup dans nos montagnes, chiens de protections au troupeaux et l’observatoire du loup apportent des informations très différentes !

    Merci donc à l’observatoire ainsi qu’aux autres sites de nous informer, le tout forme un éclairage très cru sur l’état de notre démocratie.

    1. Étes vous sur que ce sont des loups et non pas des chiens loups de saarloos ?car connaissant très bien cette race, c’est très ressemblant.. que ce soit physiquement ou comportement

  2. Le loup dans les ardennes a vraiment du soucis à se faire ! Les chasseurs de la vallée de la Meuse sont parmi les plus arriérés que je connaisse… Le risque est de finir au bout du canon d’un fusil comme le lynx que j’avais eu le plaisir de croiser avant de finir tué à Revin… pourtant le massif de 80000 hectares peut accueillir le Loup sans aucun problème ! l’Ardenne est riche en gibier, l’élevage est absent, risque donc quasiment nul… Laissons le tranquille ils vont même résoudre en partie les problèmes de sangliers et de surpopulation de cervidés que l’ONF pointe régulièrement… Le Loup, le lynx, le castor, la loutre, la
    Cigogne noire, le Grand-duc d’Europe, le Faucon pelerin, leur retour redonne a notre forêt et vallée son caractère sauvage que beaucoup aimeraient avoir pour développer le tourisme vert, alors sachons préserver ces espèces qui avaient toutes disparu et ne faisons pas la même erreur que pour le Tétras lyre que nous avons laissé disparaître !

    1. Si ces trois individus sont sortis de Belgique, ils vont y retourner, quand les chasseurs auront terminé de vider les zones blanches concernant la PPZ

    2. Tout à fait d’accord
      Au nom de quelques possesseurs de fusils on tué ce qui semble gêner on prend possession de la forêt au détriment des promeneurs….
      La chasse devrait être très taxée ce qui ferait au passage un peut de rentrée dans le buffet commun

    3. Merci pour les chasseurs de la vallée !!! Il n’est pas encore à l’ordre du jour de les abattre, d’une part, et les chasseurs ardennais sont compétents et formés pour ceux qui s’en donnent la peine. Jugement à l’emporte-pièce !!!!

      1. L’histoire de la chasse et des espèces éradiquées dans nos régions infirment totalement ce que vous avancez. Aucun chasseur n’est compétent en matière de nature. En tant que pratiquant de la balade sur le Grand Est, je peux confirmer que c’est là que j’y ai rencontré les plus sombres crétins d’entre eux, souvent alcoolisés de surcroît.

  3. Je vois qu’il y a beaucoup de personnes qui ne connaissent rien à la nature,la chasse et la campagne et ça devient navrant
    Yvan

  4. Le problème de l,homme,c’est qu’il eradique tout ce qui le gène,ça passe par les arbres,les soit disants mauvaises herbes,les insectes, les loups, le lynx,etc,etc…. la question à se poser serait tout simplement « qui est le véritable parasite sur cette terre? » La réponse est évidente regardons autour de nous et reconnaissons que nous avons détruit ce que nous aimons mais grave,ce qui nous fait vivre!!!

  5. S’il y avait moins de chasseurs, les loups auraient d’autres proies à chasser pour se nourrir que du bétail !
    C’est tellement plus facile d’éradiquer une espèce animale et de détruire la nature et la biodiversité ! Pour qui vous prenez-vous pour vous permettre de choisir quelle espèce doit vivre ou mourir ?

    D’ailleurs, si vous aviez appris plus de choses sur le loup au lieu d’en avoir peur, vous sauriez qu’il chasse par nécessité pour nourrir sa meute et non pour le plaisir, de ce fait, il mange sa proie toute entière. Si votre bétail est abbatu sans être dévoré, alors ce n’est pas un loup !

    1. De nos jours, le loup est plus qu’un prédateur, c’est devenu un tueur.. C’est un fait indiscutable.
      Il est de plus en plus fréquents de voir plusieurs bêtes blessées ou tuées laissées sur place. Vous prenez l’exemple du loup sauvage de nos  »grands-pères » mais aujourd’hui on observe une mutation en partie due à la  »réintroduction illégale », aux hybrides, au manque de protection et sans doute aussi à l’abondance de gigots sur pieds.

      1. Les fake news qu’est ce qu’Henri dit d’elles ???
        Cher Henri, si vous en êtes resté à la « réintroduction illégale » il n’y a plus grand chose à dire…
        Bleizy 56

      2. A l epoque de nos grands peres il y avait abondance de gibier, plus de foret, moin de chasseur et des troupeau surveillés
        Aujourd’hui, nous, agriculteur, nois avons eu l habitude de détruire au lieu de cohabiter
        Le loup revient, le loup est la, adaptons nous

        1. A cette époque plus de gibiers certainement pas.
          Car pour pouvoir manger de la viande il fallait là chercher là ou elles était.
          Soit en la chassant, soit en l’élevant.
          Le problème actuel pour les éleveurs de nos jours sont bien plus dû a l’accroissement de l’urbanisation, a l’extension du maillage routier et ferroviaire ainsi que du bétonnage des terres réservé autrefois a l’agriculture !

          1. Le plus gros problème des éleveurs, ce n’est pas la concurrence avec les pays commecomme la Nouvelle Zélande ou la Chine, qui avec un nombre ahurissant de bêtes forcent les éleveurs à produire toujours plus, au risque de ne plus savoir surveiller les immenses troupeaux ?

        2. Totalement faux Sarah : à l’époque de vos grands pères il y avait moins de forêts (ça n’arrête pas d’augmenter depuis environ le milieu du XIXE) moins de cervidés (chevreuil multiplié par plus que 5) et plus de chasseurs (ça n’arrête pas de baisser…)

      3. Tout les animaux de cette planètes ne fini pas toujours ces repas. Observé un peu la nature avant de faire des commentaires …

  6. J’en avait croisé un y’a plus de 5 ans sur la route entre hargnies et montherme sur les haut-buttes et personne ne me croyait sauf ceux du parc argonne. ..

    1. Effectivement j’ai lu, mais à l’époque je ne connaissais pas encore ODL….
      Ça ressemble beaucoup à un  »inventaire à la Prévert » dont on peut avoir des doutes sur son application.

  7. JE NE VOUS COMPREND PLUS…

    Vous faites une fixette sur la recherche de l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’homme qui a vu le loup.
    Il est vrai que vous vous dénommez  » Observatoire du loup ». Mais est-ce à dire que c’est votre seul problème ?
    Votre recherche débouche sur UNE ÉVIDENCE: le loup est sur le point de coloniser toute la France. On fait quoi maintenant ??

    Vous m’avez demandé un maximum de documents pour parler de la protection des troupeaux et j’attends toujours votre article.
    A croire qu’à part la position du loup, comme les Éleveurs et les Politiques, pour vous la protection des troupeaux est un sujet tabou.
    Cordialement
    Henri DIDELLE

    1. Bonjour Mr Didelle,

      Je pense comme vous sur ce point !
      La protection des troupeaux, ils s’en foutent et surtout qu’en apporter toutes les solutions, ne serviraient à rien au final.

      Ça reviendrait bien trop cher à l’éleveur, qui préférera plus facilement crier aux loups et se faire dédommager, … sans omettre ceux qui préféreront utiliser la gâchette, de jour comme de nuit en pretextant n’importe quoi, pour justifier leurs actes d’extermination du loup.

      Le loup est une espèce protégée que l’ont peut tout de même tuer !!!

      Elle n’est pas belle l’histoire ?
      On a bien compris que Macron était juste du côté des chasseurs, bergers, éleveurs etc…et non pas du côté du loup ou tout autre animal de la faune sauvage d’ailleurs.

      Bref, vous pensez réellement que l’ODL va faire aussi quelque chose ?
      Ils ne sont pas là pour protéger les loups et apporter des solutions aux éleveurs …

      Ils sont là juste pour traquer le loup, donner des hypothèses sur le nombre de loups ou meutes, afin de mieux les tuer à la finalité.
      Qui fournit les chiffres à l’état, d’après vous ?
      S’ils étaient là pour protéger les loups… Ça se saurait !
      Cordialement

Laisser un commentaire