NICOLAS HULOT, AFFECTE, PAR LE SYNDROME DU GRAND CANIS !

Vous êtes dans le gueule du loup, monsieur le ministre.

Nicolas Hulot déclarait il y a peu, à propos de la problématique du retour du loup qu’il fallait tout remettre à plat !

La transition écologique a déjà du plomb dans l’aile. Sans attendre cette remise à plat et la remise en cause totale et indispensable qui s’impose le ministre signe l’arrêt de mort de ses propres engagements. Remettre à plat consiste donc à tirer d’abord et à réfléchir ensuite.

Dans la continuité des années précédentes qui ont vu tombé les « leu » à travers une guerre moyenâgeuse. Dans une totale anarchie qui consiste à tirer sur tout ce qui bouge, louveteaux, louves mâtures, meutes en déroute et mâles dispersants, l’ensemble géré par les plus grands des hasards. Sans aucune analyse, ni avant, ni pendant, ni même après. Le fumet du canon remplaçant l’intelligence collective au profit d’un pastoralisme dont le loup est devenu l’assurance tout risque.

Ce hasard des rencontres, celui de centaines de chasseurs en battue ou de jeunes recrues de la brigade du loup sans retenue, dans une gabegie de destructions, n’a de sens que dans la compromissions de gouvernants sans compétence et de politiques sans conviction.

Le plus sage aurait été, pour le moins, de se contenter d’une vingtaine de canidés sauvages, ciblés, contrevenant aux lois des hommes systématiquement et parfaitement connus et reconnus, avant cette fameuse remise à plat dont seul le loup va faire l’objet, une fois la panse crevée par le projectile du chasseur ou celui du tueur de la brigade du loup, bien plus pernicieux !

Vingt loups auraient donc suffit avant les rencontres de septembre avec les groupuscules du pastoralismes pour lesquelles le boni-mensonge est devenu loi ! Loi confortée par l’arrêté du 18 juillet 2017.

Cette orgie de chiffre, quarante loups à abattre est donc totalement significative. Alors que les associations de défense palabrent sur les trottoirs parisiens et d’ailleurs affublée du slogan « stop aux tirs du loup » pas une seule action de terrain ne semble avoir été prévue.

Les discours honteux fusant de toutes parts.

En souhaitant tous nos vœux aux rassemblements de septembre du Ministre Hulot !

Boni-mensonges pastorales et langue de bois associative seront au menu d’une remise à plat ordinaire .

Trop de remises en question pourrait nuire, trop de remises en question inassouvies mènent à la même route !

Celle de l’obscurantisme politique à l’aube du retour du loup sur l’ensemble du territoire national..

Bravo Monsieur Hulot !

 

En savoir plus sur le tir du loup et ses conséquences:

La charge cynégétique sur le loup. Conséquences de la pression de chasse.

Laisser un commentaire