Histoire d’une morsure en estive de montagne

Les faits se déroulent sur la commune de Roquebillière dans les Alpes Maritimes en octobre 2016. Un groupe de quatre randonneurs engagé sur un chemin croise un troupeau d’ovins poussé par une bergère à travers le même chemin. Le chien de protection aboie à l’arrivée des randonneurs. Il s’agit d’un Kangal de taille imposante, pour le moins!

Toutefois, malgré les avertissements du chien de protection le groupe d’insouciants décide de traverser le troupeau, la bergère étant repérée par les randonneurs. Bien sûr, la réaction du chien ne s’est pas fait attendre. Il aurait eu, selon eux, une réaction « furieuse » au moment ou les randonneurs se trouvaient au milieu du troupeau. La scène devait prendre une tournure des plus comiques à l’observateur averti présent sur les lieux.

De fait, après avoir négligé les avertissements du Kangal, qui a surgit promptement, les quatre individus n’ont rien trouvé d’autre à faire que de rebrousser chemin, en courant au milieu des moutons.
Le dernier et sûrement le plus lent à comprendre, a donc été « mordu » selon lui par ce chien de protection selon lui « furieux »! 

Néanmoins, la morsure en question tient tout au plus du pincement de chair à travers un vêtement peu épais. Le chien a donc retenu, à l’évidence, ses capacités physiques d’intervention, prouvant que le meilleur ami de l’homme (paraît-il) est capable de retenue et surtout de réflexion. Un groupe de randonneurs stupides ne ressemble guère à un loup. N’est-ce-pas?

10 commentaires sur “Histoire d’une morsure en estive de montagne

  1. Les Kanghals sont les chiens les plus adaptés à la protection des troupeaux, on nous a fait croire pendant une décennie que c’était très dangereux qu’on allait vers des accidents , qu’elle ne fut pas ma surprise lorsque j’ai eu plusieurs Kanghals sur un troupeau de voir leur efficacité au contact du prédateur mais aussi leur bienveillance à l’égard des randonneurs, trop même souvent.
    Par contre m’est venu cette question : d’où était venu cette diablolisation du kangal , au point où même moi j’en avais des préjugés ? Ma conclusion arbitraire est venu de fait : le buisness loup , le buisnness Patou .. Peut être simplement car le Kangal aurait été vraiment plus sur des le départ pour endiguer la prolifération.?
    Parlerons nous des chiens de protection qui sont gazés à al lacrimogène par les randonneurs, sous les yeux impuissant du berger ?
    On vit dans une mythologie d’une nature sauvage qui ne l’est plus. C’est la logique même, plus vous exercer une pression sur un levier en amont plus les conséquences sont importantes au résultat . Donc cette sur intervention et hyper protection du loup en France a montré son échec total . On ne peut pas souhaiter une écologie de bisounours, ou l’on ameute les gens à la randonnée qu’on leur donne à consommer comme à Disney Land . Tous les étés on entend « la nature est à tout le monde » , et c’est faux selon moi elle s’appartient à elle m^me et quand m^me des gens payent pour un usage de travail , il y a du privé, du domaniale , du départementale etc..La toute puissance du randonneur ou du consommateur de nature qu’on abétise avec des mensonges ou des vérités partielles, est un des résultats de cette dynamique écologique. Comment lui apporter du crédit , lui faire confiance ?
    Continuer de comparer le loup et le pastoralisme , avec des repères d’il y a 100 ans c’est une aberrations. Continuer de faire croire qu’être gardiens de la nature c’est exterminer ceux qui ne sont pas du même avis c’est de la tyrannie, continuer d’imaginer que l’homme n’est pas un prédateur , qu’il ne fait pas partie de la chaine laisse vraiment perplexe sur la santé mentale de ceux qui se comportent ainsi. le loup est un grand prédateur au dessus il y a l’homme, il fallait réguler des le début , et intelligemment, le loup doit avoir peur de l’homme c’est tout. A la finale quand cela va continuer de dégénérer qu’il y aura des empoisonnements massifs ; des abattages terribles, qui devrait être considéré comme responsables, les bergers les éleveurs? Ou le système totalitaire masqué avec des airs de sauver les espèces etc…
    Demain les petits troupeaux seront exterminés, les gros eux qui font souvent des dégâts auront subsités, bravo, quel succès.

    1. Surprotection? Depuis 200 tirs ont eu lieu et les densités de population de lupus augmentent deux fois plus vite que la norme! Explications:
      https://observatoireduloup.fr/2019/04/26/analyses-de-la-reproduction-des-predations-et-dispersions-du-loup-dans-le-contexte-francais-sous-pression-de-chasse/

      L’aberration c’est d’avoir éradiquer l’espèce! D’où l’abandon des cpt remplacés par des chiens de conduite et la perte totale des connaissances de l’espèce…

      1. Oui cette aberration je suis d’accord, mais pourquoi aurait il fallu en faire payer le prix aux éleveurs et au pastoralisme , au berger. comment pouvait ton s’imaginer qu’un pastoralisme qui s’était vu encouragé au développement économique subventionné et sans prédation, pourrait il cohabiter soudainement avec les prédateurs? Les pratiques pastorales avaient terriblement changées, dans ma logique qui est du bon sens , on s’occupe d’abord de ce qui est là, encore vivant.
        je trouve que les défenseurs de l’espèce souffrent aujourd’hui d’amnésie. Si ces articles qui disent l’erreur des tirs systématiques qui semblent en effet contre productifs, mais je n’en ai qu’une confiance mitigée, quelle est la solution alors ? Comment ce désastre a t’il été orchestré ? est ce que ça n’est pas encore un argument de l’hyper protection ?
        Vous vous dites des spécialistes du pastoralisme quelle est votre expérience ?
        Pour les chiens de protection, on a en effet diabolisé le Kangal et encensé le Patou ? Qui et pourquoi ?
        les tirs d’effarouchement étaient interdits pendant longtemps , pourquoi ? C’était la solution initiale. Il fallait tirer dès le début. J’ai vu sur le terrain l’évolution du loup et l’évolution du pastoralisme un drame selon moi.

        1. Encore une fois vous affabulez, deuxième fois que je suis obligé de vous le faire remarquer! Nous ne nous prétendons pas spécialiste du pastoralisme nous collaborons avec des éleveurs et bergers qui eux sont des bénévoles de l’Observatoire du loup! Merci de lire et relire nos écrits avant toute affirmation à l’avenir! Vous me faites perdre mon temps!

  2. peut-être pourrait ont faire passé des test de QI pour foulé les sentier de randonnées ???
    perso, moi qui connait plutôt bien les cabots, j’vois un de ces grand bidules de plus 70cm avec plus de dents qu’un requin blanc et d’humeur patibulaire, j’me sert de ce que j’ai entre mes oreilles et je contourne.

  3. Je comprends la réaction du chien j’ai moi-même un kangal, et comme ce chien est impressionnant je comprend que des randonneurs ne connaissant pas ce type de chien le trouve furieux. Mais avec un tout petit peu de Jujotte, quand un protecteur de troupeau prévient on s’arrête!!
    Ce chien est très protecteur mais c’est aussi un chien qui est très affectueux même avec des étrangers.

Laisser un commentaire