BRETAGNE: LE LOUP SELON GERARD LE PUILL…!

En premier lieu il faut souligner que la sémantique de l’officialité est reprise dans les données de l’Observatoire du loup, je cite :

«  il s’agirait d’un mâle en phase de découverte »

Bien que les compétences de l’auteur en agro-foresterie ne soient pas contestables, ses épanchements concernant les comportements du loup tiennent trop souvent de la fable.

Effet de marée et dispersion du loup das les régions de France:

Représentation schématique, dans l’hypothèse ou le front de colonisation n’existe pas il est statistiquement impossible que l’évolution des effectifs de population officielle de loups soit fiable, au départ des phénomènes les individus en dispersion sont probablement plus nombreux que les individus détectés (c’est une certitude) ensuite le phénomène s’inverse. Je vous laisse conclure…

 

En effet, expliquer que «  dans une meute la discipline interne est imposée par le couple dominant… » tient d’une méconnaissance profonde des comportements complexes de l’espèce

Pour ceux qui en doutent encore, merci de vous référer à ce document :

LE LOUP EN FRANCE VERSION NUMÉRIQUE GRATUITE – Observatoire Du Loup

 

L’auteur se réfère également à un front de colonisation qui n’existe pas, ce terme « front de colonisation », est un subterfuge inepte qui ne sert qu’à couvrir des défauts de moyens que tous les acteurs concernés sont en mesure de faire valoir en 2022 et depuis des années.

loup presse 2022 mésiformations

 

Problematique-de-la-cohabitation-reflechie-en-presence-de-grands-predateurs-dans-les-differentes-phases-de-dispersion-en-France-3.pdf

L’auteur, dans un article de presse publié en juillet 2022, explique que les éleveurs : «  doivent investir dans des clôtures et des chiens de protection sans véritable efficacité… » en oubliant d’une part que ces investissements sont largement subventionnés si la présence pérenne du loup est avéré et surtout que les instances de l’élevage ne sont absolument pas dans une démarche d’anticipation, comme l’atteste le témoignage suivant :

« L’anticipation n’est pas en place, on est complètement en retard, se désole Annabelle Wurbel, membre de la commission prédation à la Confédération Paysanne. Il faut deux ans à un chien de protection pour apprendre à bien surveiller un troupeau. Nous ne sommes ni formés, ni informés. Humainement, ça va être dur à vivre… » Reporterre du 4 juillet 2022

 

Et pourtant ce sont les mêmes détracteurs bretons qui nient la présence du loup, en Bretagne, depuis 2018. Quel est donc leur but?

(2) Le Télégramme Châteaulin – Publications | Facebook

Pendant que Gérard le Puill se contente de vendre une fermeture progressive des milieux, qui serait dûe à la présence du loup, la cause est évidemment improbable…De fait:

VAR: LE PRÉFET DÉFRICHE SANS VERGOGNE AFIN DE PRÉSERVER DU LOUP ! – Observatoire Du Loup

Le loup serait donc le pendant de tous les impossibles, alors que, concernant la Bretagne nous informons et alertons depuis 2017, soit déjà depuis presque 6 ans !

Mais le journaliste n’en est pas à sa première mésinformation sur le sujet :

Quand le loup dicte leur conduite aux décideurs politiques | L’Humanité

25 juin 2016

« Les décideurs politiques n’osent jamais se poser cette question de peur de perdre les voix des défenseurs du prédateur aux élections. Mais l’animal est implanté désormais dans de vastes de régions comme le Grand-est, La Bourgogne -Franche-Comté, Rhône-Alpes-Auvergne, PACA et la future Occitanie. »

Les responsabilités sont donc humaines, non sauvages !

 

« Revenu voilà plus de vingt ans dans le département des Alpes-Maritimes, l’égorgeur de brebis, -protégé par la convention de Berne qui interdit de le tirer dans les pays signataires de ce texte- étend chaque année son territoire de chasse. Plusieurs données objectives expliquent cette colonisation de nouveaux territoires par le loup. »

Depuis cet article insipide, les campagnes de tirs de plus en plus fortes n’ont rien changé à la situation de l’élevage, au contraire, les flux de dispersion se sont largement intensifiés ! Il faut noter qu’en 2016, déjà 36 tirs de destruction du loup ont été exécutés !

Vous remarquerez que l’auteur expliquait déjà, en 2016, le même laïus abscons sur le phénomène de dispersion du loup… :

« Dans une meute, seul le couple dominant se donne le droit de procréer et interdit tout accouplement aux autres membres de la meute. Du coup, les jeunes mâles et les jeunes femelles choisissent souvent de quitter la meute pour aller s’accoupler sur des territoires jusque là sans loup. »

La question qui se pose est :

Depuis 1903 et le tir du dernier loup das le Ménez-Hom combien de feux de forêt ou de landiers ont-ils eu lieu?

Il faut dire que cette polémique est entretenue en Bretagne depuis 2017….

(8) Observatoire du Loup – Publications | Facebook

Nous allons donc, afin de conclure laissé la parole à deux acteurs: je cite,

de la part d’un conseiller de la chambre d’agriculture bretonne, le 08 juillet 2022 sur les réseaux sociaux:

« y a qu’une seule chose à faire pour limiter les moyens à mettre en œuvre, c’est d’abattre ces saloperies avant qu’il y ait des dégâts humains et financiers »

Et d’un berger expérimenté:

« La Bretagne connaîtra malheureusement le même schéma que partout ailleurs :

👉 Les plus grandes gueules diront qu’ils attendent la bête avec le fusil
👉 Première vague d’attaque, et personne n’aura anticiper la mise en place des chiens
👉Mise en place des chiens a l’arrache avec tout les problèmes de multi-usages que ça entraîne
👉Et pour finir réflexion sur les moyens de protection.
Je l’ai vécu en Lozère, Aveyron, Cantal et Limousin, et tous ont suivi ce même schéma
Alors ne croyez pas au charlatanisme de certains, le loup est là, et on sera obligé de faire avec. Alors un seul mot d’ordre : ANTICIPER.
Mettez des chiens en place, réduisez le nombre de lot au maximum, 2 lots tout au plus, utiliser de la clôture électrique, choisissez des races grégaire et apprenez a garder à pied. En prenant les habitudes de protection préconisée en zone de présence permanente, quand il sera bien implanté, vous ne serez que peu impacter…« 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.