BRETAGNE : APPEL À TÉMOIGNAGES

Jeune louve bretonne
Jeune louve bretonne
Jeune louve bretonne…

Nuit du 13 septembre 2020:

  • Jeune louve d’environ 15 mois, 25/30 kg, 55/60 cm au garrot, observée à 4 reprises depuis septembre 2019, seule et accompagnée, née en Bretagne, très probablement.

Compte tenu du mutisme des uns et de l’Omerta organisée des autres, nous appellons les bretons responsables à nous faire part de toutes les observations et de tous les faits dont ils pourraient être témoin…

Nous demandons:

L’ouverture des comités loup en préfecture dans les trois départements suivants :

Morbihan

Côtes-d’Armor

Finistère

Ces trois départements doivent passer en Cercle 3 afin de pouvoir engager par anticipation active tous les moyens nécessaires à la mise en protection des troupeaux directement concernés après analyses des contextes locaux.

Les formations à la pratique et à la mise en place des chiens doivent être mises en œuvre rapidement afin d’expérimenter différents types de contextes.

A intégrer les différents comités « loup » en préfecture. Nous sommes par ailleurs les seuls acteurs de terrain à entreprendre les démarches nécessaires à la compréhension des phénomènes de dispersion qui se sont développés depuis 2017.

La transparence la plus totale sur le dossier loup en Bretagne.

Nous confirmons la présence de trois groupes de canidés, les phénomènes de découverte sont encore actifs en dehors des zones d’installation.

Si vous souhaitez comprendre les phénomènes de dispersion de l’espèce:

 

https://www.thebookedition.com/fr/sur-la-piste-du-loup-en-bretagne-p-376397.html?fbclid=IwAR02VHpW_ZOgEEW5YfNclylSWgi7hUkpNo8HzzvN3SSR1YGMcCQjci8BuQw

 

 

 

 

 

 

 

9 commentaires sur “BRETAGNE : APPEL À TÉMOIGNAGES

  1. Moi je pense avoir vu un loup dans le Finistère Sud l’année dernière, mais personne ne me croit ! Pourtant, depuis, je m’intéresse au loup justement pour savoir s’il y en a en Bretagne. Il n’a pas le comportement d’un chien, et il a le museau plus long et un peu retroussé vers le haut. il est calme et il observe. Il est très discret et n’a pas peur. Il se fond dans le paysage de la forêt. Tout le monde me dit que c’était un chien errant. Mais je n’avais vu de chien errant. Il était très maigre, poils gris clair et gris foncé. J’étais à vélo sur le chemin qui borde la forêt, et je me suis arrêtée net pour l’observer. Il m’observait aussi. Puis tranquillement, il est retourné vers la forêt. J’ai eu peur qu’il me prenne pour une proie car il avait la gueule entrouverte. Pour moi c’est un loup, et pour vous et les autres un chien. ok ok mais ça ne m’étonne pas ensuite les chevaux mutilés, je suis certaine qu’il y a un rapport !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.