PRÉSENCE DU LOUP EN BRETAGNE 2EME VIDÉO

Montage en série : la vidéo non ralentie est présentée plus bas..

  1.  

Les données :

Cette observation a été enregistrée dans le département des Côtes d’Armor, au nord d’une zone d’installation que nous avons définie complètement en 2019, pendant la période du confinement à 21h35 fin mars 2020. C’est en rapport avec une phase d’exploration.

Une première observation enregistrée en vidéo concernant le sud du département du Morbihan a été diffusée en avril 2020. L’Ofb n’a toujours pas communiqué concernant ces premiers documents.

L’OFB EST-IL A LA QUEUE DU LOUP EN BRETAGNE ?

Concernant les zones d’installation de nombreux indices de présence ont été détectés (voir les dossiers précédemment publiés sur le site depuis 2019)

Le fichier non modifié :

 

LES QUATRE PHASES DE LA DISPERSION DU LOUP GRIS SUR VOS TERRITOIRES

Analyse du document:

Le chien du type Alaskan est exclu, ces canidés ne sont pas dans l’allure du Malamute, race qui porte le fouet enroulé à la pointe blanche.

Il est possible qu’un troisième canidé soit présent au dehors du halo des phares du véhicule.

Concernant les deux canidés visibles au premier plan :

Il faut constater une raideur dans le mouvement de poussée du postérieur droit dû à l’âge ou aux séquelles d’une blessure, concernant l’individu qui se déplace du côté droit vers le côté gauche de la route.

Il est possible d’exclure le chien-loup thèque, ces deux canidés ne présentent pas la virgule, très fréquente derrière l’épaule.

chien-loup observation proche

Il faut noter l’absence de collier et de harnais. Les deux canidés maîtrisent parfaitement le trot rapide engagé.

Analyse du phénotype :

  • Les deux individus sont de taille et de poids assez proche, bien qu’il soit possible de distinguer un léger écart . Les yeux ne luisent pas dans le faisceau lumineux, les canidés sont « haut sur patte ».
  • Les oreilles sont courtes, écartées, arrondies en bout, un masque labial blanc caractéristique, peu étendu, est parfaitement visible sur la gueule.
  • Les deux individus portent une queue courte sur laquelle une pointe sombre est visible (hors séquences de sur-exposition), ils sont en poil d’hiver et en période de mue, le poil est mouillé.
  • Le dos est sombre le pelage est peu démarqué sur le dos et les flancs, le dos droit correspond bien au loup.
  • Sur la vidéo présentée au ralenti il est possible de confirmer l’alignement des postérieurs avec les antérieurs. C’est un indice formel.
  • Dans le comportement de déplacement apparaît le comportement de meute (lien et observation mutuelle) des deux individus, la fuite est lente et les légers écarts dans le halo des phares correspondent au comportement des espèces sauvages, la gestuelle est caractéristique du loup.

Chiens en divagation :

En référence, l’aspect général du loup détecté au Grand-Duché du Luxembourg en 2019.

Conclusion : loup non exclu, présence de 2 ou trois individus très probable.

Si vous constatez des faits inhabituels dans les départements des Côtes-d’Armor, du Morbihan et du Finistère, merci de contacter l’Observatoire du loup ici:

Nous contacter

Si vous souhaitez comprendre les phénomènes de dispersion en Bretagne et en France c’est ici:

https://www.thebookedition.com/fr/sur-la-piste-du-loup-en-bretagne-p-376397.html?fbclid=IwAR02VHpW_ZOgEEW5YfNclylSWgi7hUkpNo8HzzvN3SSR1YGMcCQjci8BuQw

12 commentaires sur “PRÉSENCE DU LOUP EN BRETAGNE 2EME VIDÉO

  1. La queue ne me semble pas courte selon moi , longue et recourbée , typique d un CLT , avec la pointe noire au bout . Un Loup tcheque à phénotype très lupoide ( oreilles courtes et ecartées ,forte encolure , masque facial blanc , à poil long et dos sombre donnera le change en plein jour peut etre pas à un spécialiste – quoique selon distance – alors en pleine nuit ! et idem dans le comportement et les attitudes …

  2. Bonjour…. juste une question bête… Pourquoi vous n’avez jamais fait d’analyse adn sur les différentes traces/excréments/prédations/poils que vous avez trouvé sur vos nombreuses observations? Ca permettrais de savoir une bonne fois pour toute si oui ou non il y a des loups en bretagne et de faire taire vos détracteurs…

    1. Bonjour Francis, il faut savoir que seuls 8% des prélèvements sont exploitables en moyenne pour le généticien, que les analyses fournies en dehors des structures officielles ne sont jamais reconnues officiellement. A quoi bon perdre son temps dans ces conditions. En tout état de cause les éléments fournis sont tout à fait formels, et pour le moins la photographie de la jeune louve est la preuve que le loup se reproduit en Bretagne. L’Adn est un frein aux décisions, il n’y a ni budget, ni moyens humains en Bretagne comme dans de nombreux départements en France. Les ONG qui ont aussi des éléments font la sourde oreille pour des raisons politiques, la vidéo et la photographie fournie en avril à l’ofb n’ont fait l’objet d’aucune communication. Dans l’attente nous poursuivons nos investigations, ensuite, au besoin, nous communiquerons à nouveau, et pour finir nous mettrons les acteurs devant leurs responsabilités le moment venu, nous avons parfaitement intégré leurs stratagèmes…Donc si vous souhaitez comprendre il suffit de lire ce bouquin : 7,40 en version numérique, on ne peut faire moins cher: https://www.thebookedition.com/fr/sur-la-piste-du-loup-en-bretagne-p-376397.html

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.