LA BRIGADE DU LOUP: UN COÛT EXORBITANT!


En 2018 le tir d’un loup par la brigade du loup s’élève à 56250 euro. Record de coût battu!

Le coût, pour chaque tir de loup, couvre la pose d’une clôture « ursus » pour une surface de 100 ha, à traiter! Le coût, pour chaque tir de loup couvre l’achat de 31 chiens de protection « haut de gamme », le coût, pour chaque tir de loup couvre 5350 heures de main d’oeuvre chargée (surveillance/troupeaux)…
 
Jusqu’à quand va-t-on financer l’incurie d’une administration en déroute? Le coût de la brigade du loup c’est 800 ha de pâtures clôturée, en dur, 248 chiens de protection  » haut de gamme », 42 000 heures de surveillance, chargée! La brigade du loup est un gouffre financier, un vrai scandale!

Qui tire le loup en 2018?

 

Il faut noter les énormes disparités que l’on retrouve dans les chiffres. Ces énormes disparités concernant le niveau de prédations chez les 1576 éleveurs concernées, par les prédations du loup, sont dues au contexte et aux moyens de protections mis en place. A l’évidence ces moyens ne sont pas homogènes en terme qualitatif et quantitatif, voire ne sont pas mis en place!

A l’évidence, les études de contextes nécessaires ne sont pas menées et certains éleveurs semblent bénéficier des largesses d’une l’administration débordée par un phénomène qu’elle ne semble plus capable de gérer sans que les ministères concernés ne décrètent toujours plus de tirs de destruction, gages d’une incompétence certaine sur les dossiers relevant de la dispersion du loup en France!

Faut-il confier les budgets aux collectivités régionales, pour sortir d’un processus toujours plus ravageur pour les éleveurs et toujours plus coûteux en terme de tir de destruction?

 

35 commentaires sur “LA BRIGADE DU LOUP: UN COÛT EXORBITANT!

  1. La gestio adaptative de l’espèce par la chasse est LA SEULE SOLUTION qui permette de la faire accepter et assurer son avenir. En outre, elle permettrait de générer des revenus au lieu d’être un puits financier sans fond .

    1. Ce n’est pas le problème, les tirs fabriquent du loup, une simple analyse des faits et une étude approfondie pourrait le confirmer:
      reproduction multiples, augmentation de naissants, dispersions qui engendrent une accélération évolutive du nombre de meutes…

      Ce qu’il faut comprendre c’est que les biais statistiques accumulés depuis 20 ans, et ils sont plus nombreux qu’on ne le pense, s’accumulent d’années en année et tôt ou tard le glissement entre le réel et les statistiques devient évident. C’est exactement ce qui se passe ces derniers mois. Toutefois ce n’est pas le nombre qui est important mais le contexte. Toute la politique organisée par l’Etat depuis 20 ans a consisté indirectement à fabriquer du loup, faute d’anticipation..Il a été nourri, dispersé, tiré, braconné et tous les phénomènes de « résilience » sont en place, dispersions, augmentation des naissants, reproduction multiples, augmentation forte du nombre de meutes etc etc…. Il faut complètement changer de paradigme d’une part et d’approche d’autre-part. C’est ce que nous faisons!

  2. Le coût d’un loup vivant est de 60 000 euros, (probablement plus que ça), et se répète chaque année tant qu’il est vivant. Et on ne chiffre évidemment pas les larmes, la détresse, le désespoir des éleveurs …
    Certes, il y a intérêt dans la situation du pays, à « tenir » les coûts. Peut-être un impôt volontaire loup serait une solution, ou en se rapprochant de la façon dont les chasseurs paient 50 millions d’euros pour les dégâts du grand gibier.
    Il semble qu’aux USA, l’argent public n’est pas mis à contribution non plus.

  3. La grande majorité des téléspectateurs confondent le film de fiction sur les loups de France 2 avec une réalité qui est différente dans la vraie vie

  4. Et comme Béatrice D. j’ai regardé l’Odyssée du Loup et les coulisses du film.
    Mais comme le constate tous les naturalistes aujourd’hui s »Il y a trop de sangliers, trop de chevreuils, trop de cerfs, trop de ceci, trop de cela et malheureusement pour certains trop de loups… » c’est aussi en grande partie « grâce » et surtout à cause sans ironie cette fois de la pratique cynégétique de la chasse depuis 30 ans. En effet les chiffres issus des conclusions de recherches faîtes par l’Oncfs Onf, Cnrs et Irstea en autre démontrent que la chasse a favorisé la prolifération des herbivores ongulés dans des proportions ingérables aujourd’hui (les effectifs ont été multipliés en 25 ans). Alors que le but dévolue par tous les gouvernements successifs a été de confier la gestion de la faune sauvage aux chasseurs pour « réguler » les populations d’ongulés, dont le « gibier ». C’est aujourd’hui un constat d’échec de cette politique aveugle qui a consisté à confier notre bien et patrimoine national commun qu’est la Faune Sauvage à quelques uns (1% de la population française) dans des conditions parfois plus que douteuses et frauduleuses.
    La pratique de la chasse n’entretien rien d’autre que le lobby pro chasse et donc les 1 millions d’électeurs.
    L’acte est Politique et non pas biologique !
    La perte constante de la qualité de la diversité Biologique est flagrante.

  5. Bonjour,
    J’ai regardé hier soir, l’Odyssée du loup et le reportage sur le tournage dans la foulée: un tir de dispersion fait en général éclater une meute qui est au départ très structurée avec des prédations sur troupeaux beaucoup plus importante par la suite…cqfd
    Merci de m’expliquer pourquoi dans certains pays on arrive à faire avec le loup. Sur Arte : en Autriche, un éleveur avait 7 meutes de loups autour de son troupeau et d’après ses dires il y avait peu de prédation sur les brebis (nombre de chiens de protection proportionné à la taille du troupeau) Je pense que le loup comme bien d’autres prédateurs est un opportuniste : il est bien plus facile d’attraper un mouton qui n’est plus taillé pour la fuite.
    Je vous invite à lire le compte rendu de l’étude faite par Jean-Marc Landry sur les chiens de protections des troupeaux : très instructive.
    Il y a trop de sangliers, trop de chevreuils, trop de cerfs, trop de ceci, trop de cela et malheureusement pour certains trop de loups…
    BD

    1. Bonjour, toutefois le documentaire est assez décevant et peu en rapport avec la biologie du loup en France, traiter les conséquences de la présence du loup quand il est installé est une gageure, il faut anticiper afin de contester la territorialité mise en place progressivement par le canidé, et il n’y a pas de couple « Alpha » dans une meute

      1. Bonjour,
        D’après ce que je sais, quasi tous les documentaires sur le loup sont des fictions, je me trompe? Le loup est très difficile à suivre sur le long terme (ça c’est d’après les naturalistes) Je pense que ces documentaires sont au moins une première approche. J’en ai vu plusieurs et tous ou quasi ont été tournés avec des loups comédiens ou des bergers tchécoslovaques.
        Question : vous me dites qu’il n’y a pas de couple « Alpha » dans une meute, vous parlez de celle du documentaire ou bien en général?
        BD

        1. Bonjour, le couple Alpha c’est un mythe, David Mech en personne a d’ailleurs expliqué que ces propos avaient été déformés par la presse, à l’époque!
          Tous les individus du groupe entraînent des actions et interactions, il y a bien deux reproducteurs et encore dans 25% des cas sous pression de chasse, ils sont plusieurs…Tout cela est largement expliqué sur le site, il suffit de le parcourir.

  6. Il faut réguler , c’est indispensable mais aujourd’hui le nombre de loups prélevés très important dans certains secteurs correspond plus à la destruction qu’à la régulation.

    Il faut supprimer cette brigade loup inefficace et couteuse et confier la mission de régulation (avec limite fixée par le préfet) aux lieutenants de louveterie, la plus vielle institution française qui date de Charlemagne . et c’est gratuit et efficace. En faisant l’économie de cette brigade loups on indemnisera mieux les éleveurs les plus prélevés malgré les protections exigées.

    Supprimons les grosses retraites des présidents de la République et tous leurs avantages, plafonnons les retraites des cumulards hauts fonctionnaires politiques à 7000 euros mensuels (au lieu des 25 et 30 000 euros actuels pour certains) et on pourra mettre les moyens pour protéger les éleveurs.

    1. il faut déjà comprendre ce qui se passe en terme de dommages collatéraux dus aux tirs anarchiques mis en place et comprendre le phénomène de dispersion en France…

  7. Que des conneries certaines personnes veulent se débarrasser du Loup comme du requin ou de l ´Ours
    Comprendre la nature et sa biodiversité c est l aimer.
    L homme c’est Débarrasser du Loup et du bison
    Et maintenant on le réintroduit ???

        1. Vous êtes un des dernier à croire qu’il y a eu des réintroduction en France, le chacal doré et le loup gris commun, c’est toi qui les a parachuté?

  8. ouawouh … a ce prix faut espérer qu’il ne veuillent pas ce faire un joli manteau !!!
    qu’ils autorisent les tirs de défenses par les éleveurs et bergers en charge des troupeaux.
    sera bien plus efficace que délégués des snipers qui sont sur le terrain pour toujours trop peu de temps,,
    a condition bien-sûr que les méthode d’élevage évoluent et ceux qui vivent de l’élevage veuillent bien revenir au méthodes ancestrales qui consiste a mettre du « vivant » pour protéger du vivant !!!
    la technologie c’est bien, mais la grande méchante bébête de me Perrot , « elle » est intelligente et s’adaptera sans trop de peine à quelconque protection si elle n’est pas dotée d’un cerveau !
    je suis cynophile depuis toujours , dans le monde de la secu d’abord, dressage puis élevage.
    j’ai eu l’occasion de côtoyé de très nombreuses races canines ,(du shitsu au mâtin napolitain, en passant par les hybrides standardisé que sont les chiens loups de saaloos et tchèque), ainsi que pour des tournages de cinéma quelques véritables CANIS LUPUS, vulpes vulpes…. et autres.

    j’ai a faire grandir quelques portées de chiens loups dans un elavage basé a cette époque en Seine-Maritime qui malgré qu’ils n’aient que 30 ou 40% de loups dans leurs pools génétique, j’ai vu des bébé de 4 mois trouver des solutions à des problèmes que la quasi totalité d’adultes d’autres races sont incapablent de résoudre même par « dressage ».
    Comme par exemple ouvrir une porte de chenil fermée par un mousqueton.
    ou bien récolter des branchages pour les disposés sur les fils de clôtures électrique (effet de masse) afin que la piqure leurs soient moins douloureuses . ou bien encore ce petit « tchèque » devenu plus tard champion en expo brix de louba tar qui a 4 mois était déjà plus grand que ma malinoise . Voir ce petit c…. , par défi alors que je m’approchais m’attendait de l’autre coté de la clôture de là ou il devait être, les yeux plantés dans les miens avec dans la bouche la poignée de clôture électrique qui lui faisait clac-clac sans qu’il ne bronche , l’air de dire : ton truc ,ça sert a rien !!! 6500v même pas mal .
    enfin. tout ça pour dire que si des animaux doté d’une intelligence moindre que celle de l’ancêtre avec en moins la nécessité de se nourrir sont capables de prouesses comportementales , il me paraît donc bien illusoire de vouloir protéger des troupeaux de quelques fils électriques ou autres systèmes d’effarouchement que ce soit, si a l’intérieur de ces clôtures il n’y à pas l’humain pour faire perduré la crainte ancestrale que le loup à de l’homme.
    Quand au chien de protection. c’est bien.
    mais faudrait encore ce tourné vers des animaux issus dune sélection dans des endroit ou il y à toujours eue de la défense de troupeaux a effectué !!!
    j’ai rien contre le patou , mais bon, pas le plus efficace a mon avis sur le loup.
    kanghal , sarplaninac ,serait bien plus à mêmes de faire de bon cerbère si les reproducteurs sont eux mêmes dans des troupeaux de leurs pays d’origine, car le Pyrénées est beau ,français, mais sa sélection a été trop longtemps basée sur son esthétique qui la rendu trop lourd et très peux endurant… efficace sur l’ours sûrement sur du canidés je doute…
    surtout sur de grand troupeaux avec des prédateurs rompues au harcèlement et un nombre de défenseurs souvent insuffisant au vu du nombre de tête de bétail.
    la norme devrait être en elevage extensif une bonne clôture , de bon chiens de protection, un troupeau de taille raisonnable, un berger, et …. de quoi défendre ses animaux…
    je préfère qu’un homme protege son gagne pain , plutôt que l’ont organise des « prélèvements » ponctuels qui n’instaure pas dans la tête du loup la « PEUR de l’HOMME ».
    si l’ont veut vivre en harmonie dans nos campagne avec celui qui à de grandes Z’oreilles, faisons en sorte qu’il garde en lui la peur du bipède et tout ira pour le mieux .

    1. les tirs sur les troupeaux sont contre-productifs, il faut étudier le phénomène et cesser de tirer n’importe quoi, n’importe comment et n’importe ou!
      Si un ou des individus suivent la piste de loup qui a été tiré que se passe-t-il? Ils prélèvent au troupeau?

      1. Vous avez tout a fait raison, tirer sur un loup ne sert a rien et c’est meme contre productif, par contre éliminer toute la meute donne de bien meilleurs résultats

        1. Si vous êtes assez naïf pour penser que c’est possible je vous laisse à vos illusions, il suffit d’observer ce qui se passe dans le sud-est et je pas de temps à perdre avec vos commentaires dignes des pastex habituels! Suis-je bien clair?

  9. Cette tuerie de loup est véritablement une honte pour notre pays ,au même titre que la corrida ou la chasse hallucinante aux gibiers d’élevage …Etc ,etc …Tout cela est lamentable et honteux !

  10. Tuer des loups n’est effectivement pas une solution de bon sens. Le bon sens s’est que les éleveurs rentre leurs bétails la nuit (le loup chasse plus la nuit), qu’il protège leurs bétails de jour avec des chiens genre patous équipés de colliers renforcés, c’est en définitive, obligé les loups à ne prélever leurs nourriture que parmi le gibier tel que cerfs, sangliers, et autres. Les loups peuvent très bien se réguler tout seuls si on leurs donne la possibilité.

    1. Lorsqu’il fait chaud en journée alors mes chèvres attendent le nuit pour sotir paturer à la fraiche. Les gens sont conradictoires, il ne veulent plus voir des animaux hors-sol en bâtiment et c’est une bonne chose ! Mais il nous imposeraient bien de quand même les enfermer alors que la nourriture saine est précisement dehors.
      Soyez rassuré, les loups se régulent bein tout seuls : en super prédateurs opportunistes ils vont vers la facilcité. Quoi de plus simple que des bêtes enfermées dans une pâture …

  11. Ils font n importe quoi ces scandales sur scandales financiers .À yelowstone ils ont remis des loup les cerf et autres animaux ont dévastér toutes les terres qui longeais les cours d eau plus rien ne poussait tous est redevenu a la normal grâce aux loups… ici ont les tuent pour quelques moutons de tuer les chiens errants en ont tuer et les loups doivent être exterminer ces n importe quoi …

    1. Vous avez curieusement oublié un fait majeur de l’histoire. Certes les américains ont réintroduit le loup à Yellowstone, mais ils régulent sa population. Si des loups s’attaquent à un troupeau, c’est l’ensemble de la meute à l’origine de l’attaque qui est abattue. Lorsque les experts américains sont arrivés en France ils ont été atterrés en apprenant qu’il y a avait eu 12000 animaux qui avaient été tués par le loup, et surtout la façon dont ils étaient gérés en France.

    2. Comparaison n’est pas raison : le parc de Yellowstone n’est pas comparable aux départements d’élevage Français. La densité des élevages n’a tout simplement rien de commun…

  12. Bonjour ODL. C’est pour ça que je trouve vos témoignages très importants. Il faut qu’un maximum de personnes s’informent sur le loup: sont utilité, sont comportement. Pour que le bon sens surgisse enfin chez certains responsables.

  13. Ce qui est certain , si les fédérations départementales de chasseurs s’occupent du problème , c’est que les coûts vont diminuer très sensiblement ! La diversité également , mais il y aura un très bon relationnel entre les mondes de la chasse et de l’élevage . Et bien souvent , ces 2 mondes ne font qu’un .

  14. Effectivement, c est d un cout exorbitant….Il suffit de laisser les chasseurs preleves des loups sous le controle des lieutenants de louveterie en battue administrative et ce sera quasiment gratuit : ils fourniront les meutes de chiens , la logistique
    le nombre d animaux a prelever etant bien entendu fixé par le prefet …. CQFD

  15. Je suis contre la turie des loups sa etait prouvé que les eleveurs et fermier tuer leurs propres moutons pour toucher leurs assurances de deux y a aussi des chiens sauvage pourquoi ont les appel comme sa di a l abandon de leurs maitre de trois les loups n attac pas sauf si ils ont fain comme tout animaux qui vie dans une forêt mais vu que lhomme détruit tout il ne reste plus rien pour tout ses animaux au lieu de dépensé des sous pour sa relever la france plutôt signer la protection 3 loups et des animaux dans se monde

Laisser un commentaire