Présence du loup en groupe dans les départements du Lot et de la Dordogne.

La présence d’un groupe de deux individus ne fait plus aucun doute, en mars 2018.

Mercredi 21 mars 2018, deux témoins qui se rendaient sur un parc ont surpris deux canidés à l’approche d’un troupeau d’ovins vers 20h30. Le parc est situé dans une surface boisée et de prairies de 7 hectares; non loin de la commune de Campagnac-les-Quercy, là ou :

 » la préfète de la Dordogne Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc a annoncé ce jeudi soir ( 21 décembre 2017) que toute suspicion d’attaque par un loup est écartée, à propos du cadavre d’un chevreuil découvert mardi à Campagnac-lès-Quercy (24), à la lisière du Lot. »


Dans les faits: 


Les deux témoins ont été alerté en fin de journée par les aboiements inhabituels de chiens de protection.  Se rendant sur les lieux, ils constatent que le mâle est dans un état d’excitation inhabituel et qu’il a « l’écume aux lèvres » , les témoins décrivent les faits suivants:

« Je crois que je ne les ai jamais entendu aboyer comme ca! »

« Le mâle avait l’écume aux lèvres,  les brebis étaient rassemblées en tas, face aux yeux. Les boucs étaient devant les brebis et un jeune patou était positionné derrière, aboyant également . »

« Deux paires d’yeux à cinq mètres de distance l’une de l’autre, étaient visibles dans les bois, à la lisière. Perchés sur un tas de cailloux pour l’un des canidés et sur un petit muret pour l’autre. Il faisait nuit, d’habitude on les rentre plus tôt mais on est rentré tard. »

un des témoins relate également:  » j’ai parlé fort et ils ont finis par partir »

 » Le mâle était vraiment enragé. Ça fait limite peur de l’entendre comme ca! »

« Les brebis étaient en tas, serrées les unes contre les autres. Quand nous sommes arrivés, elles sont restées face aux yeux et ont reculé. C’est vraiment qu’après qu’elles ont fait demi tour pour rentrer »

Image d’illustration

 

« Le secteur, relativement isolé, est traversé par une « route très peu passante,  il y a une maison qui n’est pas habitée en ce moment et que des bois aux alentours »

Jeudi 22 mars un relevé de piste complet a été effectué. De nombreuses empreintes ont été relevées à une dizaine de mètres derrière le muret cité plus haut, sur une ancienne fumiére.

 

Empreinte de loup tout à fait caractéristique, griffes des pelotes 2 et 3 dirigées vers l’intérieur et fortement marquées, pelotes 1 et 4 fortement écartées avec présence de la pointe des griffes dans le substrat. Pelotes rectangulaires (1 et 4) placées devant une pelote plantaire trilobée. Empreinte ovale tout à fait caractéristique du loup dans ses proportions!

 

 

Il faut noter également que de nombreux témoins parlent de prédations inhabituelles, cet hiver, sur la commune de Salviac, située à plus de 7 kms des faits relatés ici. Les témoins expliquent:

je cite:

« On commence à parler du loup… Nous, on a retrouvé un daguet complètement mangé et des traces inhabituelles que nous n’avons pas l’habitude de voir ici  »

Dans les faits, les deux loups concernés semblent avoir établi une zone vitale de près de 28 000 ha, à cheval sur les départements de la Dordogne et du Lot, il est probable que ces deux individus -dont les indices de présence sont relevés à de nombreuses reprises en 2017 et 2018- aient dispersés dès l’été 2016 du département voisin de la Corrèze ou ils ont été repéré au sud de Tulle le 13 juillet 2016. La dispersion d’un autre individu sur le département du Lot, à l’est de La Capelle-Marival, en 2015 est également à prendre en compte.

 

 

 


Si vous remarquez des faits de prédations inhabituels sur une zone comprise entre Martel, au nord de la zone vitale ciblée et Cazals au sud, comprise d’ouest en est entre Castelnaud-la-Chapelle et Payrac, merci de contacter l’Observatoire du loup ici:

observatoireduloup@hotmail.fr

Confidentialité assurée!


 

38 commentaires sur “Présence du loup en groupe dans les départements du Lot et de la Dordogne.

  1. Bonjour, hier nous étions entrain de travailler dans un champ avec mon mari dans le lot (46 Aynac) et nous avons vu passer dans un champ voisin un premier animal très majestueux ressemblant à un loup!!! ou chien type berger allemand mais plus fin…marron foncé…très beau, avec une belle corpulence qui faisait plus penser à un mâle . Cinq minutes plus tard nous avons vu passer sur la même trace que le premier un autre animal , même caractéristique, le pelage un peu plus clair…un peu plus craintif ( logique car nous venions de rappeler notre chienne).
    Est ce que cela peut-être des loups?
    Merci de votre réponse

  2. Une attaque de loup sur du petit bétail à 10 km de chez moi , dans le département de la Charente… Je n’arrivais pas à y croire , mais plusieurs personnes l’ont confirmé . 10 brebis tuées et deux dévorées jusqu’aux os . Le vétérinaire s’est déplacé et a confirmé la présence d’un loup . Il a été revu depuis…Nous vivons à quelle époque ?

      1. Bonjour,
        Ôtez moi d’un doute..ODL ne serait il pas un site masqué de repérage du loup pour les chasseurs braconniers que nous avons en grand nombre dans le 24 (désolé pour les vrais chasseurs 20%). Le pauvre loup qui est venu faire du tourisme dans le Périgord noir n’a pas beaucoup de chance.

        1. Masqué, comme le renard masqué alors: Ce qu’il faut comprendre c’est que les biais statistiques accumulés depuis 20 ans, et ils sont plus nombreux qu’on ne le pense, s’accumulent d’années en année et tôt ou tard le glissement entre le réel et les statistiques devient évident. C’est exactement ce qui se passe ces derniers mois. Toutefois ce n’est pas le nombre qui est important mais le contexte. Toute la politique organisée par l’Etat depuis 20 ans a consisté indirectement à fabriquer du loup, faute d’anticipation..Il a été nourri, dispersé, tiré, braconné et tous les phénomènes de « résilience » sont en place, dispersions, augmentation des naissants, reproduction multiples, augmentation forte du nombre de meutes etc etc…. Il faut complètement changer de paradigme d’une part et d’approche d’autre-part. C’est ce que nous faisons!

  3. Ce matin j’ai trouvé une de mes brebis couchée sur le flanc gauche la jambe arrachée et du sang au coup. La jambe 20 mètres plus loin entièrement nettoyée. On avait mis du grillage tout autour sur 1 mètre 20. Cependant un trou sous le grillage et grattage. C’est dimanche demain un responsable de la chasse va passer voir, les plaies et les traces, je ne peut rien dire encore, en tout cas pour arracher une jambe avec l’omoplate, je pense qu’il n’y a qu’un grand canidé. Ou bien un renard peut il faire ça aussi ? La patte était arrachée avant que la brebis ne tombe puisqu’elle est couchée sur ce côté là.

    1. Il faut être attentif à la présence du loup, au contexte et au besoin rentrer les équins la nuit, provisoirement, bresf être vigilant même si en 2018 les risques sont faibles sur les équins, hors poulains, bien entendu.

      1. EFFECTIVEMENT, l’ours est tout a fait capable de tuer un cheval, mais une meute, 3-4 loups sur un cheval isolé sans protection, je pense que ce serais possible

    2. les loups se nourrissent essentiellement de moutons ou de chevres,voir de petit gibier:exception possible sur poneys ou poulains si reellement affamés!

        1. non mes affiematious ne sony pas innexactes:mes inhormations ptroviennent de sources diverses en france ey a l(zeranger:italiz,usa,autriche,ainsi qu’experience moi meme vecues!!!!! j’ai 66 ans,j’afore et protege les loups et cela fait plus de 45 ans que j(ai accumule dossiers et temoignages ainsi que photos!!!!!!

          1. j’ai d »ailleurs vecu en 1979 en allant en vacances en italie avec mon mari et mes 2 enfants en bas age;une fois la frontiere franchie nous avions prevu de descendre sur aoste;mais on avait beaucoup roule depuis paris et on a decide de monter la tente en pleine foret montagneuse iyalienne;une fois la lampeeteinte j’ai entendu des bruissements autour de la voiture et de la tente,tout pres! apres quelques minutes,agacee a l’idee qu’un rodeur mak intentionne ne veuille nous faire un mauvais coup,j’ai rallume la lampe de poche et ai dezippe l’ouverture pour voir ce qui se passait :j(ai ete estomachee de me trouver face a un enorme loup,bouche entrouverte,belle dentition effrayante,yeux en amande,pattes de devant resserrees! je n’ai pas eu peur;l’animal etait paisible,juste curieux! on s »est regarde dans les yeux quelques onstants,il n’etait pas agressif,je n’ai pas ete attaquee;il etait solitaire et il est reparti comme il etait vebu$$nu;j’ai tout bien referme et j’ai veille sur ma familleet tout c’est tres bien passe! j’ai entendu recemment qu’un jeune homme italien avait echappe a un loup en montant a un arbre et donc evidemment s’il a panique ,crie et jete des pierres le loup a cru etre en danger et a du vouloir se defendre!je redoute bien plus un taureau en liberte!les betes savent ,à qui elles ont à faire et sentent qui les aime et qui leur veut du mal;il y a de source sure un coyotte dore en france et cette bete la est redoutable et dangereuse mais personne n’en parle;pourtant le coyotte est cruel et sanguinaire,c’est un vampirequi tue pour le plaisir du sang,pas uniquement pour se nourrir comme le loup;oui il faut apprendre à cohabiter!repousser gentiments les loups vers les bois;partout dans le monde on fait avec,il n’y a qu’en france qu’on les massacre

  4. Espérons que ce couple ne croisent pas la route des chasseurs qui sont en surnombre en Dordogne !!
    L’homme a tendance à oublier que c’est lui le plus grand prédateur !

    1. oui je suis d’accord avec ce que vous dites!les gens abreuves de fables et terrorrises par ce qu’ils ne connaissent pas ont tendance a se croire tres fort pour tuer! ainsi quelqu’un a abattu l’oursonne qui avait ete re introduite dans les pyrennees ;la peur fait faire n’importe quoi aux gens ! en prime en meurthe et moselle le prefet a donne l’ordre de tuer le seul et unique loup trouve la basz sous pretexte que le loup a un comportement erratique et hors normes:? il a oublie que l’espece est protegee!et l’autorisation d’abbattre n’est donne qu’a partir de quaranteloups(surnombre);pourquoi ne pas les capturer simplement et les re diriger vers les reserves du vercors?,,,,j’ai vu recemment qu’une femme avait recueillie et soigné un loup blessé! je ferais volontiers la meme chose!il y a une vingtaine d’annees une italienne avait recueilli unloup solitaire et ils vivaient ensemble avec ses chiens;le loup dormait sur le lit et si les chiens tentaient d’approcher le lit le loup les mettait en garde;les chiens se tenaient a distance;le loup dominait

        1. oui je le sais!!! j’adore les loups,j’a66 ans et cela fait plus de 45 ans que je me documente sur eux!!!!!!! de source sur avec preuves a l’appui!NON MES AFFIRMATIONS NE SONT PAS je connais les loups sur le bout des doigts! d’ailleurs toutes les betes sauvages vagabondent:les ours aussi re introduits dans les pyrennees se deplacent loin et vite;il y a quelques annees l’un d’eux avait divagué du cote de borfeaus et a du etre rappatrie en camion specialsi on le peut pour les ours on le peut pour les loups aussi! un ours est bien plus dangereux qu’un loup !

          1. l’ourse est agressive si tu croise de trop près la route des oursons, mais c’est une excellente mère, et elle protège sa descendance .

  5. Je suis à peu près certain d’en avoir vu un traverser la route hier matin ( lundi 3 septembre 2018) vers 5h40 un peu avant le village de Gindou (46)

  6. Le chien et l’homme ont éloigné le loup, il n’y a pas eu de prédation sur le bétail. C’est le système qui fonctionne, la cohabitation qu’il faut. Vous devriez le signaler.

    Dans tout le Sud Ouest de la France il y a de grandes forêts avec beaucoup d’ongulés sauvages, donc il va s’établir tranquillement là-bas. En revanche il y a aussi beaucoup de chasseurs… Ma famille est de là-bas, du Lot et Garonne plus exactement. Là bas les gens n’en ont rien à faire des lois. Un héron mange leurs poissons ? Pan. Un renard s’approche trop près ? Pan. Il va donc falloir faire de la prévention, expliquer notamment que le loup va permettre de limiter la destruction des terres agricoles due aux ongulés en surnombre.

    Il devrait aussi très bien s’établir dans la forêt des Landes. Très peu de villes/villages, essentiellement de l’industrie du bois.

    1. Je suis du lot et Garonne aussi, proche foret landaise, comme tu dis les gens tirerons sur les loups si ils en voient, il y a beaucoup trop d’ongulés le loup pourrait permettre de mieux les réguler, à condition de réguler le loup……

  7. Ces loups sont ils en couple ..?
    Si c’est le cas leur reproduction pourrait donner une meute..
    Mais dans de tels départements la reproduction est elle réellement possible..?
    D’autant que le braconnage y a déjà été malheureusement observé ..

      1. Cette reproduction sera tout simplement rendue très difficile à cause de la pression humaine considérable.

        Dans ma commune, en zone forestière du sud Gironde, les chasses collectives aux sangliers (avec meutes et poursuites en voitures sur tout le réseau des pistes) commencent parfois en juin, elles deviennent fréquentes à partir du 1er aout, elles se poursuivent chaque week-end jusqu’au 1er octobre, à ce moment là débute une simili trêve pour ne pas déranger les palombières et ensuite, ça repart dès la mi-novembre jusqu’à la fin février.
        Pendant cette période de chasse, sont également pratiquées des battues similaires (meutes et véhicules) au chevreuil et au cerf.
        On pourrait penser que ça s’arrête fin février, mais dès la fermeture, sous couvert de régulation des espèces susceptibles d’occasionner des dommages, débutent les battues aux renards jugés nuisibles, et ça se poursuit souvent jusqu’en mai ou juin à la poursuite des jeunes de l’année qui n’ont pas compris qu’il ne faut pas toucher aux poules.

        A cela, il faut ajouter les opérations de gestion forestière (coupes, débardages, débroussaillements…) qui se déroulent désormais toute l’année et qui perturbent les milieux naturels y compris en période de reproduction.

        Même en imaginant que 100% des chasseurs soient respectueux des espèces protégées (ce qui n’est pas prouvé…), je ne vois pas trop comment une louve pourra trouver un peu de quiétude pour mettre bas et élever ses petits… Et pourtant on en aurait bien besoin pour réguler et disperser les cervidés qui commettent des dégâts sur les jeunes arbres. Ce n’est pas gagné…

Laisser un commentaire