Présence du loup en groupe dans les départements du Lot et de la Dordogne.

Les Infos Locales

La présence d’un groupe de deux individus ne fait plus aucun doute, en mars 2018.

Mercredi 21 mars 2018, deux témoins qui se rendaient sur un parc ont surpris deux canidés à l’approche d’un troupeau d’ovins vers 20h30. Le parc est situé dans une surface boisée et de prairies de 7 hectares; non loin de la commune de Campagnac-les-Quercy, là ou :

 » la préfète de la Dordogne Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc a annoncé ce jeudi soir ( 21 décembre 2017) que toute suspicion d’attaque par un loup est écartée, à propos du cadavre d’un chevreuil découvert mardi à Campagnac-lès-Quercy (24), à la lisière du Lot. »


Dans les faits: 


Les deux témoins ont été alerté en fin de journée par les aboiements inhabituels de chiens de protection.  Se rendant sur les lieux, ils constatent que le mâle est dans un état d’excitation inhabituel et qu’il a « l’écume aux lèvres » , les témoins décrivent les faits suivants:

« Je crois que je ne les ai jamais entendu aboyer comme ca! »

« Le mâle avait l’écume aux lèvres,  les brebis étaient rassemblées en tas, face aux yeux. Les boucs étaient devant les brebis et un jeune patou était positionné derrière, aboyant également . »

« Deux paires d’yeux à cinq mètres de distance l’une de l’autre, étaient visibles dans les bois, à la lisière. Perchés sur un tas de cailloux pour l’un des canidés et sur un petit muret pour l’autre. Il faisait nuit, d’habitude on les rentre plus tôt mais on est rentré tard. »

un des témoins relate également:  » j’ai parlé fort et ils ont finis par partir »

 » Le mâle était vraiment enragé. Ça fait limite peur de l’entendre comme ca! »

« Les brebis étaient en tas, serrées les unes contre les autres. Quand nous sommes arrivés, elles sont restées face aux yeux et ont reculé. C’est vraiment qu’après qu’elles ont fait demi tour pour rentrer »

Image d’illustration

 

« Le secteur, relativement isolé, est traversé par une « route très peu passante,  il y a une maison qui n’est pas habitée en ce moment et que des bois aux alentours »

Jeudi 22 mars un relevé de piste complet a été effectué. De nombreuses empreintes ont été relevées à une dizaine de mètres derrière le muret cité plus haut, sur une ancienne fumiére.

 

Empreinte de loup tout à fait caractéristique, griffes des pelotes 2 et 3 dirigées vers l’intérieur et fortement marquées, pelotes 1 et 4 fortement écartées avec présence de la pointe des griffes dans le substrat. Pelotes rectangulaires (1 et 4) placées devant une pelote plantaire trilobée. Empreinte ovale tout à fait caractéristique du loup dans ses proportions!

 

 

Il faut noter également que de nombreux témoins parlent de prédations inhabituelles, cet hiver, sur la commune de Salviac, située à plus de 7 kms des faits relatés ici. Les témoins expliquent:

je cite:

« On commence à parler du loup… Nous, on a retrouvé un daguet complètement mangé et des traces inhabituelles que nous n’avons pas l’habitude de voir ici « 

Dans les faits, les deux loups concernés semblent avoir établi une zone vitale de près de 28 000 ha, à cheval sur les départements de la Dordogne et du Lot, il est probable que ces deux individus -dont les indices de présence sont relevés à de nombreuses reprises en 2017 et 2018- aient dispersés dès l’été 2016 du département voisin de la Corrèze ou ils ont été repéré au sud de Tulle le 13 juillet 2016. La dispersion d’un autre individu sur le département du Lot, à l’est de La Capelle-Marival, en 2015 est également à prendre en compte.

 

 

 


Si vous remarquez des faits de prédations inhabituels sur une zone comprise entre Martel, au nord de la zone vitale ciblée et Cazals au sud, comprise d’ouest en est entre Castelnaud-la-Chapelle et Payrac, merci de contacter l’Observatoire du loup ici:

observatoireduloup@hotmail.fr

Confidentialité assurée!


 

3 commentaires sur “Présence du loup en groupe dans les départements du Lot et de la Dordogne.

  1. Le chien et l’homme ont éloigné le loup, il n’y a pas eu de prédation sur le bétail. C’est le système qui fonctionne, la cohabitation qu’il faut. Vous devriez le signaler.

    Dans tout le Sud Ouest de la France il y a de grandes forêts avec beaucoup d’ongulés sauvages, donc il va s’établir tranquillement là-bas. En revanche il y a aussi beaucoup de chasseurs… Ma famille est de là-bas, du Lot et Garonne plus exactement. Là bas les gens n’en ont rien à faire des lois. Un héron mange leurs poissons ? Pan. Un renard s’approche trop près ? Pan. Il va donc falloir faire de la prévention, expliquer notamment que le loup va permettre de limiter la destruction des terres agricoles due aux ongulés en surnombre.

    Il devrait aussi très bien s’établir dans la forêt des Landes. Très peu de villes/villages, essentiellement de l’industrie du bois.

  2. Ces loups sont ils en couple ..?
    Si c’est le cas leur reproduction pourrait donner une meute..
    Mais dans de tels départements la reproduction est elle réellement possible..?
    D’autant que le braconnage y a déjà été malheureusement observé ..

Laisser un commentaire