LE DÉPARTEMENT DES BOUCHES DU RHÔNE EST PLACE SOUS FLUX DE DISPERSION PERMANENT

Le département du Var est également placé sous plus de dispersion permanent. 

Compte tenu du nombre de tirs de destruction engagé sur ce département en 2019, 2018 et 2017, les reproductions du loup ne font aucun doute dans ce département:  5+5+3 soit 13 individus en 21 mois, les phénomènes de résilience sont donc fortement engagés. ( reproduction multiples, augmentation des naissants, augmentation des femelles dans les naissants, fondation de nouvelles meutes, augmentation des ENR ( embryon non rejeté) etc etc…


Le détail macabre d’une politique irresponsable:


– une louve tuée le 14/05/2019 à Canjuers dans le Var, par « tir de défense renforcée ». (27/43)

– un loup mâle tué le 14/05/2019 à Canjuers dans le Var, par « tir de défense renforcée ». (26/43)

– un loup mâle adulte tué le 2/04/2019 à Canjuers dans le Var par un lieutenant de louvèterie, par « tir de défense renforcée ». (14/43)

– un loup tué le 14/02/2019 dans le Var à Bormes-les-Mimosas par la gendarmerie (en attente résultat enquête sur la légalité de ce tir) (7/43)

– un loup mâle adulte tué le 9/02/2019 dans le Verdon sud dans le Var par un lieutenant de louvèterie, par « tir de défense simple ». (6/43)

– une louve adulte tuée le 14/10/18 dans le camp militaire de Canjuers, Var par des chasseurs (« tir de prélèvement renforcé »)

– un loup tué le 17/4/18 sur le plateau de Canjuers, dans le Var par la brigade anti-loup de l’ONCFS* (« tir de défense renforcée »)

– une louve tuée le 14/3/18  sur le plateau de Canjuers, dans le Var par la brigade anti-loup de l’ONCFS* (« tir de défense renforcée »)

– 2 loups tués les 20 et 21/02/18  sur le plateau de Canjuers, dans le Var par la brigade anti-loup de l’ONCFS* (« tir de défense renforcée »)

– un loup mâle adulte tué par un chasseur le 18/10/2017 à Aiguines, dans le Var (« tir de prélèvement renforcé »)

– deux loups blessés le 30/08/2017 par les tirs de la brigade anti-loup de l’ONCFS* à Comps-sur-Artuby, dans le Var (« tir de défense renforcée »). Les cadavres n’ont pas été retrouvés mais les animaux sont considérés comme morts.


Concernant le département des Bouches-du-Rhône nous confirmons la reproduction du loup en 2019. Nous ne donnerons pas de détail ni sur la localisation, ni sur d’autres éléments…


PEUT-ON CROIRE QUE LES TIRS DE DESTRUCTION DANS LE VAR POUSSENT LE LOUP DANS LE DÉPARTEMENT VOISIN?

Reproduction en 2019 dans les Bouches du Rhône…PEUT-ON CROIRE QUE LES TIRS DE DESTRUCTION DANS LE VAR POUSSENT LE LOUP DANS LE DÉPARTEMENT VOISIN?

5 commentaires sur “LE DÉPARTEMENT DES BOUCHES DU RHÔNE EST PLACE SOUS FLUX DE DISPERSION PERMANENT

  1. ouais mieux vaut pas donner de détail, j’ai vécu 30 ans vers aix-en-provence, le loup fera comme moi, il partira de ce département

  2. c est grave !
    honteux ! « ……mais nous devons faire respecter la loi …… »
    votre article en dit long sur la cohérence entre les écrits et les faits !!!

    il m’ont l’air bien zélés dans le VAR, avec des armes et tout et tout !!!
    il serait peut-être temps de « CHANGER » tout ça !
    A moins que vous ne soyez ok pour continuer
    à vivre au milieu des beaufs et des mecs limités!

Laisser un commentaire