PROJET DE CAPTURE DU LOUP : UN PROJET BIEN ABOUTI EN REGION NOUVELLE AQUITAINE



De nombreuses consultations ont eu lieu depuis l’automne 2018 à ce sujet. Les éleveurs ont été invités à participer à l’élaboration de ce projet très abouti concernant la mise en place de ces captures douces.

Ces captures auraient deux buts précis, la pose de collier « Gps » afin d’organiser le suivi télémétrique de certains individus, de manière à étudier leurs déplacements. Et éventuellement, le tir de destruction ciblé d’ individus qui auraient inscrit des zones d’élevage en zones de chasse territorialisées au sein d’une zone vitale définie. Après le piégeage, les individus seraient relâchés dans les secteurs ou ils ont été capturés.

A ce titre des contacts ont été pris en Amérique du nord (Canada ?) avec des spécialistes de la trappe du loup. Des déplacements ont eu lieu en 2018. Un consultant français bien connu est également intervenant sur ce dossier, dossier tenu au secret jusqu’à présent. Les protocoles ont été validés par la région et les budgets seraient présentés au vote prochainement.

L’équipe d’intervenants serait composée d’ingénieurs, d’universitaires de spécialistes de l’écologie,  zootechnie,  philosophie et encore anthropologie, de professionnels de la communication.

Les demandes de dérogation concernant la capture et le transport de cette espèce strictement protégée auraient été validées par l’Oncfs qui serait partenaire du projet.

Il est toutefois étonnant de constater que seules deux zones de présences occasionnelles ont été définies jusqu’à aujourd’hui dans la région Nouvelle Aquitaine . Il est certain que l’ensemble des départements sont dispersés par le loup et le phénomène s’est fortement amplifié entre 2012 et 2018. (en dehors du département des Deux-Sèvres, à ce jour)

Toutefois les premières séances de piégeage pourraient avoir lieu rapidement dans le nord-ouest de la Haute-Vienne.

La région Nouvelle Aquitaine, la liste des départements concernés :

Charente (16) Charente-Maritime (17) Corrèze (19) Creuse (23) Dordogne (24) Gironde (33) Landes (40) Lot-et-Garonne (47) Pyrénées-Atlantiques (64) Deux-Sèvres (79) Vienne (86) Haute-Vienne (87)

8 commentaires sur “PROJET DE CAPTURE DU LOUP : UN PROJET BIEN ABOUTI EN REGION NOUVELLE AQUITAINE

  1. Depuis environ une 20 aine d’années , des jeunes animaux en phase d »errance , passent la chaîne des Pyrénées par le département des Pyrénées Atlantiques en provenance de l’Espagne . Les consignes sont claires dans le milieu de la chasse et de l’élevage dans le département 64 . Vous ne faites pas allusion à cette présence , un oubli ? Il n’est donc pas prévu d’étude scientifique sur cette région ?

  2. Bonjour

    Je viens encore de vérifier ce lien sur Google file:///D:/Documents/LOUPS/3.PUCAGE%20LOUP/PUCAGE%20LOUP.pdf
    Il est tiré d’un article de l’ONCFS de février 2018 Réf: NT/2018/DRE/UPAD/05.

    Pour le 2ème point je vais vous envoyer un dossier qui démontre l’incohérence de la gestion du loup.à tous les niveaux.
    Le problème est avant tout POLITIQUE. C’est évident et je me suis heurté à un mur ce qui m’a encore plus motivé…
    Je suis très heureux que vous envisagez d’en faire un article car cela fait plus d’un an que j’attends la moindre réaction.
    Merci de vous intéresser à cette solution qui ne demande qu’à  »faire des petits » car les résultats sont encourageants.
    Mon plus grand souhait serait de mettre mon expérience à disposition du plus grand nombre.
    Cordialement

      1. L’article que je mets en référence est le résultat d’une étude menée par le MTES en accord avec l’ONCFS afin d’étudier la possibilité de  »pucer » les loups et de voir quel parti pourrait en tirer les éleveurs pour mieux protéger leurs troupeaux.
        La conclusion de cette étude, en date de février 2018, est très claire: MÉTHODE INAPPLICABLE A GRANDE ECHELLE..

  3. Bonjour

    Pourquoi pas, mais lisez d’abord cet article: file:///D:/Documents/LOUPS/3.PUCAGE%20LOUP/PUCAGE%20LOUP.pdf
    Les contraintes techniques et le coût financier sont encore actuellement trop élevées pour être appliquées à grande échelle.
    Les informations qui en découlent sont aussi à manipuler avec des pincettes car dans tous les cas le loup doivent manger !!
    Ça me fait penser à ceux qui veulent parquer les loups. Personne ne m’a encore dit comment ils comptaient faire !!!

    J’en profite pour soulever une aberration Française qui concerne la présence du loup dans nos montagnes (en Savoie par ex.).
    Avec une poignée de collègues nous avons construit un enclos sécurisé pour la nuit pour soulager notre berger.
    Nous l’avons fait contre vents et marées car personne n’a soutenu cette initiative de bon sens.( voir article te vidéo ci-dessous)
    Savoie : des éleveurs construisent un enclos en dur pour préserver leur bétail du loup.
    Comme les éleveurs veulent éradiquer le loup, les Politiques sont bien obligés de suivre leur électorat (les loups ne votent pas…).
    MORALITE: protéger un troupeau c’est accepter la présence du loup et donc c’est aussi protéger le loup, donc c’est mal vu…
    C’est vrai que pour aller au bout du raisonnement il vaut mieux avoir fait Polytechnique ou mieux encore, l’ENA..

    1. Bonjour,
      le puçage du loup, je confirme que c’est inutile, et ce dispositif est informatif et sans rapport avec notre publication. Je n’ai pas réussi à trouver ce lien

    2. oui j’ai suivi ce dossier, il faut me faire suivre l’ensemble de vos documents, données et autre vidéos afin d’envisager d’en faire un article sur le site

      1. C’est ce que j’ai fait le 19 février, mais à ce jour je n’ai même pas la confirmation que vous avez bien reçu ce gros dossier. Merci de bien vouloir me préciser quelles sont vos intentions à ce sujet.
        Cordialement

Laisser un commentaire