Les Alertes de l’Observatoire du loup

Ce système d’alerte a été mis en oeuvre du 30 août 2013 au 30 mars 2014. Quelques exemples sont présentés ci-dessous.

Cette météo du loup pourrait être développée sur une application permettant de prévenir de la présence du loup en temps réel afin de prendre des mesures de protection renforcée. ( mise en protection des brebis en bergerie, la nuit, si possible, présence de louvetiers afin de générer des tirs d’effarouchement, au besoin; pose de caméra vidéo qui filmerait 24h/24h, expérimentation de nouveaux procédés de protection, etc)

Cette expérimentation de l’Observatoire du loup a cessé faute d’investissement de la part du monde de la chasse et du monde du pastoralisme.

L’ensemble des départements cités connaissent pour certains de fortes prédations du loup depuis 2012.

 


Le concept:


Informer, alerter, prévenir.

Localiser :

L’Observatoire du Loup a pour premier objectif la recherche d’informations précises sur la présence du loup. Cette collecte permet de suivre et de comprendre les développements et conséquences futurs des dispersions, d’individus isolés ou en meute et d’anticiper. Participez !

 

Informer :

En dehors d’une recherche récurrente de l’information, des spécialistes, dans de nombreuses disciplines « Tous Bénévoles », s’inscrivent dans une démarche de vulgarisation des problématiques liées à la présence du canidé. Informer est une nécessité. La Transparence est une nécessité. Anticiper est une nécessité. Contactez-nous !

 

Alerter :

La récolte d’informations précises est notre credo. Suivre les dispersions du loup dans tous les départements concernés permet d’établir une modélisation des déplacements. D’estimer les effectifs en présence. Les alertes sont diffusées régulièrement, de manière formelle. Témoignez !

 


Vosges:


Alerte no 2 pour les 4 semaines à venir : Département des Vosges et du Haut-Rhin…Observatoire du loup 2:  les élevages concernés, durant les 8 jours à venir, par de nouvelles prédations à caractère multiples (louveteaux) se situent sur les communes suivantes: , Ventron, Cornimont, Bussang, La Bresse, Kruth, Fresse su Moselle, Munster, en zone « danger fort », Sapois, Basse-sur-le-Rupt, Saulxures sur Moselotte, Le Thillot en zone « danger important », Gerbamont, Vagney et Ferdrupt, en zone « danger existant »…..reste à attendre des éléments… Si vous avez des contacts, faites suivre….merci


Alerte no 7 Vosges : Midreveaux/Grand

A compter du 11/09/13 jusqu’au 30/09/13

Une prédation a eu lieu, sur 6 ovins, à Cirfontaines-en Ornois (Haute-Marne) dans la nuit du 9 septembre, le déplacement fait 28 kms à vol d’oiseau en 24h00 ; Je le considère comme « anormal », une triangulation de 80 kms, au moins, n’est pas habituelle.

La meute, il va falloir prononcer le mot, a donc pris la direction des Vosges, poussée par la présence des tireurs postés, desquels il faut envisager des tirs sur les effectifs sauvages. Rien ne ressemble, plus à un chien, la nuit, que le loup.

Cette prédation suit celle de « Ambonville » dans la nuit du 5 septembre, sur une génisse, dont les taux de consommation (50kg) sont en rapport avec une reproduction et la régurgitation aux louveteaux, l’éleveur qui est aussi Maire de la commune de Guindrecourt-sur-Blaise ( Haute-Marne) refuse de déclarer les faits pour ne pas générer la panique.

Il semble que le maire de la commune de Ambonville soit dans la même situation afin d’éviter la psychose. Une prédations sur 3 ovins , y a eu lieu, la nuit du 8 septembre 2013.

Il est probable que des consignes strictes sont « distribuées » par la préfecture dans le but de ne pas révéler le fiasco engendré par le déni du loup, depuis près de 18 mois. Tout comme auprès des techniciens de l’Oncfs, ce qui est habituel.

Les déplacements actuels, permettent d’envisager -alors que les effectifs descendait vers le sud, puis ont été poussés vers le nord (configuration habituelle, d’un déplacement, sous pression de chasse), avant de prendre la direction de l’ouest,- une dispersion en direction de Grand et Midrevaux, dans les Vosges.

Les communes de Grand, Midrevaux, Sionne, Avranville, Chermisey sont classées en «  risque fort »

Les communes de Dainville (dpt 51) Seraumont (dpt 88) et Frebrécourt ainsi que Coussey sont classés en « risque important »


Alerte Vosges :

11 octobre au 27 octobre 2013

Suite au prélèvement d’un bélier, fortement consommé au col de Lauvy, venant de l’ouest, la meute vosgienne, 2 ou 3 adultes et 4 à 6 louveteaux a pris ses marques sur le secteur de Saulxures-sur-Moselotte.

Le risque d’une prédation majeure est important, si les louveteaux sont amenés à s’initier à la chasse sur un troupeau, non mis, sérieusement, en protection. Le risque est particulièrement important sur les grosses proies potentiels, comme les équins. ( poney, poulain)

Les commune suivantes sont en « risque fort » :

Dommartin-les-Remiremonts, Vecoux, Saint-Amé, Vagney, Basse-sur-le-Rupt, Rochesson, Sapois.

En « risque important » :

La Bresse, Les Bas-Rupt, La Chaume, Belle Hutte.


Sud Vosges-Haute-Marne-Haute-Saône.

Du 8/12/13 au 31/12/13

Une dispersion, d’au moins deux canidés, en provenance, vraisemblablement de Haute-Marne, a lieu lieu la semaine dernière sur le département de la Haute-Saône. Un éleveur de bovins, s’est fait prélevé 2 veaux, sur la commune de Fontenoy-les-Monbauzon (70). Les taux de consommation sur les veaux sont importants et sont l’œuvre de plusieurs canidés. C’est une certitude.

Les commune suivantes sont classées en :

« risque fort », Melay (52), Bourbonnes-les-bains (52) ,Serqueux (52), Isches (70) Darney (88), Lamarche (88),

« risque important », Polaincourt (70) Cors (70), Vauvillers (70), Jussey (70), Amance (70), Port-sur-Saône (70), Scey-sur-Saône (70), Maillet et Chazelot (70) et Fontenoy (70)

« risque existant », Saint-Loup-sur-Semouse (70), Fougerolles (70)

 


Pyrénées Orientales.


Alerte prévision de déplacement : Département des Pyrénées Orientales.

Risque « fort » de prédations sur Prats-de-Mollo-la-Preste du 04/09/13 au 12/09/13

Les récentes prédations et relevés de présence sur les communes de Angoustrine, Nuria et Mantet, permettent d’envisager un déplacement probable d’un ou de deux canidés en direction du Sud-ouest.

La probabilité est forte, et implique vraisemblablement les communes de Saint Sauveur, Prats de Mollo ( risque fort de prédations dès aujourd’hui) et Preste-les-Bains.

Il est probable que le ou les canidés ( présence de deux canidés possible) s’écartent de la zone vitale habituelle. La commune de Py était donc concernée ces derniers jours.

Si vous avez des informations à diffuser à ce sujet, merci de cliquez sur l’onglet « contact rapide » en haut à gauche. Photographies, témoignages détaillés, nous permettront de suivre les déplacements afin de confirmer de prochaines alertes.

Une sortie ultérieure, de la zone vitale habituelle, est envisageable en direction du nord. Une forte probabilité de retour sur la commune de Egat est à prendre en compte dès le 20 septembre 2013.

Bon courage à tous.


Nouvelle prédation en Pyrénées Orientales :

Dans la nuit du 15 au 16 Septembre, toujours sur le secteur de Trois-Fontaines, un éleveur de Angoustrine a été prélevé, vraisemblablement, par le loup. Blessures au cou, pis et à l’intérieur de la cuisse. Des chiens divagants ont été repérés sur le même secteur, le lendemain. Cette prédation suit celle du 2 août 2013, le canidé provenant du secteur de Mantet, il faut déjà envisager une présence pérenne sur une surface de 60 000 ha. Ce qui ne correspond certainement pas, à un seul individu.

Voir l’image jointe, du pays de Cerdagne.

La météo annonçant les premières neiges dans les jours à venir, les bêtes ont été descendues, ovins tout comme, bovins.

En présentation, une nouvelle carte actualisée.

Il faut souligner que tout retard, dans la mise en place de jeunes chiens de protection, dans les bergeries, entraînera, dès le printemps, une forte probabilité de prédations sur les domestiques. Il faut du temps pour accoutumer les brebis à la présence du chien et l’éducation doit se faire en bergerie, durant la saison hivernale, de préférence. Un éleveur averti en vaut deux, selon l’adage, bien connu.

Bon courage à tous.

 


Côte d’Or:


Alerte 5 : Département de Côte d’Or,

période de septembre à novembre 2013.

En premier lieu, il faut souligner que les prédations dans le Morvan ( Côte d’Or et Saône et Loire) n’ont pas fait l’objet d’une communication officielle à ce jour.

Elles datent des mois de janvier et février 2013. Les récents décrets de la préfecture de l’Aude et de la Haute-Marne, concernant les tirs autorisés sur les chiens errants dans les lieux suivants ;

Aube, Canton de Bar-sur-Aube et de Soulaines-D’huis

Haute-Marne, Canton de Doulevant-le-Château et Juzenencourt, ainsi que les communes de Sommevoie, Marbeville, Guindrecourt-sur-Blaise, et Daillaincourt,

ne seront pas sans conséquence sur la dispersion des effectifs de loups présents.

Pour mémoire les prédations de :

Manlay, 10/01/13

Diancey, 25/01/13

Chissey-en-Morvan, 01/01/13 et 21/02/13

Lucenay-l’Evêque, 02/02/13

ne sont pas anodines.

Il est probable, le flux de dispersion passant par le Nord, l’Ouest, et le Sud, qu’un individu présent en 2012 sur l’ouest-vosgien (Grand, Midrevaux) ait exploré la Côte d’Or et la Saône et Loire, en passant par les départements limitrophes. (Yonne et Nièvre)

En tout état de cause, si la pression de chasse est maintenue sur les secteurs désignés par l’Etat, il est possible que la dispersion repasse par un flux de sud, en provenance de Haute-Marne. ( voir carte avec les zones de tir grisées)

un couvert forestier morcelé (voir carte) n’empêche donc pas le canidé de disperser et sans que personne ne s’en rende compte. (peut-être)

Si vous détenez des informations, des images, des documents, à ce sujet, contacter nous.

observatoireduloup@hotmail.fr


Alerte Côte d’Or du 4 février au 30 mars 2014.

 » Le quotidien LE BIEN PUBLIC fait état aujourd’hui d’une attaque d’un troupeau de brebis dans la nuit de samedi à dimanche (1er février) avec 6 bêtes touchées. L’attaque a eu lieu à SAINT MARTIN DE LA MER à coté de SAULIEU pas très loin des prédations de l’hiver dernier. 2 bêtes ont été plus touchées et ont été recousues. 3ème attaque en un an pour Mr et Mme FLEURY. Le quotidien parle d’une attaque d’un chien errant. Apparemment pas de brebis tuées lors de l’attaque. »

 

L’observatoire du loup avait émis un avis de dispersion en novembre 2013, rien n’a été fait pour anticiper.

 Je cite « Concernant le Morvan, il est acquis, que la dispersion est déjà engagé depuis l’hiver 2012/2013. Un retour probable des effectifs, originaires de l’ouest-vosgien, et maintenant installés sur les territoires haut-marnais, est très probable sur les départements de Côte-d’Or et de Saône et Loire. L’Yonne et la Nièvre connaîtront rapidement la dispersion du loup. »


Meuse:


Alerte Meuse :

du 25 Octobre 2013 au 3 novembre 2013,

alors que les faits sont connus avec 10 jours de retard, il est très probable que les loups qui ont investis la Meuse ( Vauthron-bas les 13 et 15 octobre 2013) soient retournés vers le sud, en direction de Midrevaux ( Vosges.) Avant un prochain retour en Meuse.

Sont placées en « risque fort », les communes suivantes :

Charsey-Beaupré,

Mandres en Barrois,

Cirsfontaine-en ornois, (dpt 52)

Bure,

Vauthron, bas et haute,

en « risque important »,

Saudron,

Ribeaucourt,

Bonnet,

Biencourt,

Haudelaoncourt,

Abainville,

Gondrecourt-le-Château,

en « risque existant » :

Biencourt-sur-Orge,

Saint-Forte,

Demange-aux-eaux,

Delauze-Rosières,

Badonvilliers-Gérauvilliers,

Maxey-Voise,

Goussaincourt.


Meuse-Nord Haute-Marne-Vosges Ouest

Du 8/12/2013 au 31/12/2013

Un individu isolé, voire 2 canis lupus, dont un élément aurait pu dispersé du massif vosgien, en juillet 2013, en migrant par le Lunévillois, cet été, ou il a été repéré, à deux reprises, sont actuellement positionnés sur le sud du département de la Meuse, aux croisement des trois départements cités.

Après avoir évolué vers le nord, et éventuellement de l’est ( Meurthe et Moselle) les communes suivantes sont classées en :

« risque fort », Chassey-Beaupré (55) Dainville-Bertheléville (55), Avranville (88), Grand (88), Gondrecourt-le-Château (55), Badonvilliers-Gérauvilliers (55), Burey-en-Vaux (55)

« risque important » Cirsfontaine-en-Ornois (52), Trampot (88), Allianville (52) Leurville (52), Houdelaincourt (55), Delouze-Rosières (55), Vaucouleurs (55), Rémy-la-Salle (55)

« risque existant » Germay (52) , Epizon (52), Mauvages (55) , Maxey-sur-Vaize (55) Uruffe (55)

 


Aube et Haute-Marne:


Alerte no 6: Département de la Haute-Marne.

Période du 09/09/13 au 30/09/13

Suite aux tirs annoncés en Haute-Marne, une prédation sur ovins à eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi 8 septembre 2013 à l’ouest des zones de tir , en direction du département des Vosges. Le mode opératoire est caractéristique du loup, peau retournée, antérieur écarté, prises au cou et aux cuisses, consommation. Une orientation à l’ouest indique que le canidé va probablement changer de secteur.

Le canidé étant sous pression de chasse, l’Observatoire du Loup a également enregistré une alerte sur le département de la Côte d’Or. Qui reste une destination probable.

Concernant la Haute-Marne sont classées :

en « Risque fort  », les communes de Rouécourt, Froncles, Ambonville, Cerisières, La Genevroye et Mirbel.

en « Risque important », les communes de Saucourt-sur-Marne, Vouécourt, Vienville, Oudincourt.

En « Risque existant », les communes de Gudmont-Villiers, Rouvroy-sur-Marne, Donjeux, Mussey-sur-Marne, Blécourt, Fronville, Ferrière-et-La Folie.

Bon courage à tous.


Nouvelles prédations dans l’Aube :

Alerte du 03/10/13 au 27/10/13. En Haute-Marne.

Les dernières prédations sont concentrées sur une seule exploitation (B. Piot), commune de Lignol-le-Château. Quatre prédations en 5 jours implique la présence de louveteaux. Une nouvelle reproduction est donc quasi certaine !

Les communes de Curmont, Rouvres-les-Vignes, Colombey-les-Deux-Eglises, Lamothe-en-Blaisy sont en « risque fort

Les communes de Daillancourt, Bouzancourt, Cirey-sur-Blaise, Arnoncourt, Blumeray et Nully, sont en « risque important. »

Venant du nord, il est probable que les déplacements des canidés passent par l’est avant un retour au nord-ouest, en direction de Nully, sous une dizaine de jours. ( 15/10/13)

 


Alerte Tarn, Aveyron, Hérault:


Du,

10 Novembre 2013 au 31 décembre 2013

Suite à un signalement de présence début septembre 2013 sur le secteur d’Angles (81260) , il est probable que le déplacement du ou des canidés se poursuivent jusque dans le sud de l’Aveyron (Murasson), une autre probabilité de dispersion peut être envisagé vers l’Est en direction du nord de l’Hérault. En forêt de Soulanes de Nore par exemple. Une prédation sur la commune de Brassac, le 1er novembre 2013, confirme la présence du canidé.

Si vous souhaitez témoigner, informer, contactez l’Observatoire du Loup.

 


SI VOUS DETENEZ DES INFORMATIONS SUR LA PRESENCE DU LOUP MERCI DE NOUS CONTACTER ICI:

OBSERVATOIREDULOUP@HOTMAIL.FR

Un commentaire

  • Vu cette après midi un grand chien blanc gris noir à tête de loup seul en dehors des chemins dans la forêt de Fontainebleau entre Thomery et la gare de Thomery située au milieu de la forêt. Bête très silencieuse qui est partie après un face à face…

Laisser un commentaire