Isolé, l’Office est devenu plus furtif que le loup. Omerta.

La Rubrique Du Loup

Et tout aussi dévastateur ! Cet article est consacré à l’Office qui régente le retour du prédateur, dans un obscurantisme profond, dissimulant les faits primordiaux à la paix des campagnes. Sous la pression constante des préfets, l’Oncfs est d’un mutisme ravageur, alors que ses structures liées au réseau loup se délitent entre les déclarations de l’animateur référant. Les convictions personnelles des bénévoles du réseau loup parmi lesquels les chasseurs ont pris part activement, dans une partie de pêche à l’information, étant sans rapport avec les déclarations de l’Office.

Faut-il penser qu’il pourrait disparaître, sous la forme actuelle, à moyen terme ? Les instances de l’Onf étant trop souvent sources d’informations probantes, non relayées par l’Office prestataire, son concurrent en terme d’observations du canidé. Le carriérisme des cadres doublé par la précarité de certains contrats dit « contractuels » consolidant la chape de plomb mise en place depuis le retour du loup, en nombre. Allié à un sous effectif permanent, compensé par un bénévolat non instruit des « affaires en cours », les techniciens cherchent de l’information chez les naturalistes pointus qui ne répondent plus quand ils comprennent la maladie qui les ronge.


Un système de pressions dévastateur:


Alors que dans certains départements « hors de présence du canidé » le loup est établi en meute, depuis plus d’un an. Dans l’Est aussi, l’évidence crève les yeux d’un système sclérosé. Alors que les chargés de constat, qui ont fait pattes blanches ont tous des intérêts à instruire les méfaits du loup, ne comprennent plus les déclarations de moins en moins fréquentes et de plus en plus saugrenues de l’Office.

Dans les faits, à la maison de la Chasse d’Epinal, A. L. a révélé, le 23 janvier 2014, l’existence de 2 clichés obtenus à 30 km de distance et à une heure d’intervalle entre Meuse et ouest vosgien, en 2013, l’Onf de Marne, formé et convié, a confirmé la présence de 2 loups en groupe et 1 en dispersion. A. L. ne validant que 2 mâles solitaires sur l’ensemble des zones concernées, la DDT annonçant +24% de victimes en 2012 et +36% sur 2013 sur le seul département des Vosges! Allez comprendre !

Il est confirmé que le mâle de Midrevaux est celui, photographié, au Col du Bonhomme, en 2011, information diffusée il y a plus d’un an, déjà. Un tableau récapitulatif de la Ddt (victimes du loup) exclue systématiquement 11 bovins, alors que d’autres faits non validés sont compensés aux éleveurs( Aube et Haute-Marne 2012/2013).

Il enregistre cependant 483 victimes, répertoriées sur l’Est, en 2013. En janvier 2014, un relevé de piste de 3 jours a prouvé, sur le massif vosgien, la présence d’au moins 4 adultes en chasse, en Côte d’Or, la présence de 2 individus est reconnue, en janvier 2014.

Dans le bulletin loup No 31-2014, aucune information n’est disponible au sujet de la présence du loup en Côte d’Or. Pourquoi?

La Délégation Nord-est qui regroupe 3 régions est confrontée à la présence du loup dans 8 départements. B. C., Chef de service départemental des Vosges ne s’exprime plus sur le sujet depuis qu’il a été convaincu de désinformations notoires, les déclarations enregistrées et publiées, le 7 mai 2012, par Vosges-Matin étant sans rapport avec les réalités naturelles, dévoilées peu après. Tout le monde aura remarqué le mutisme coupable de l’Office depuis cette date et la contagion aux autres services départementaux semble être installée, jusqu’à porter une responsabilité dans le fait de braconnage marnais.

http://naturenvironnement.over-blog.com/article-loups-vosgiens-41-ovins-preleves-a-l-ouest-de-neufchateau-depuis-le-5-avril-2012-104833084.html

Là ou tous les chasseurs étaient au fait de la présence du loup en groupe avant le tir fatal. Dans la Marne, concernant le braconnage du loup de janvier 2014, il me semble que l’Oncfs devrait s’enquérir des gardes de chasse privés ou particuliers, afin de déterminer « Qui », a donné les ordres! A travailler dans l’absurdité, l’Office persiste donc à diffuser des affirmations, incompatibles avec les opinions de ses propres techniciens. L’ensemble entraînant l’errance d’une administration plus furtive que le loup. Lui-même !

http://naturenvironnement.over-blog.com/article-loups-marne-le-braconnage-du-loup-organise-par-les-directeurs-de-chasse-

122347260.html

Le masque facial du loup permet d’identifier les individus.

Laisser un commentaire