Les prédations du loup représentent-elles une assurance tout risque pour les éleveurs ovins dans les Alpes?

Les Actualités

Faut-il indemniser les victimes en fonction de la race et de la qualité de l’ovin ou sur d’autres critères?


 

Y-a-t-il des injustices en rapport avec ce qui se passe dans les autres départements, hors Alpes françaises? Cette politique de largesse budgétaire pénalise-t-elle la gestion du retour du loup en dehors des Alpes? Faut-il généraliser le regroupement des troupeaux, en France, afin de concentrer les moyens de protection des éleveurs et les possibilités d’indemnisation auxquelles ils sont alors en mesure de prétendre? Y-a-t-il une justice sur une même estive entre plusieurs éleveurs victimes du loup?

 


Explications:


Exemple dans le département des Alpes de Haute Provence:

Sur la commune de Bayons ( 04250)

Six éleveurs regroupent leurs troupeaux sur la même estive de montagne. Niveau de protection des troupeaux: satisfaisant!

Entre le 23 juin 2015 et le 25 octobre 2015 le troupeau mixte subit 15 prédations du loup! Pour la plus-part en journée.
(3 de nuit/12 de jour)

Le 29 juin, 1 ovin est victime du loup: l’éleveur C concerné perçoit au titre des indemnités le montant de 491.09 euro.
Les cinq autres éleveurs perçoivent au total 560.52 euro.

Le 11 juillet 2015, 5 ovins sont victime du loup: l’éleveur C concerné perçoit au titre des indemnités le montant de 630.98 euro. Les cinq autres éleveurs perçoivent au total 299.03 euro.

Le 15 août 2015, 1 ovin est victime du loup: l’éleveur F concerné perçoit au titre des indemnités 512.65 euro. Les cinq autres éleveurs, dont l’éleveur A victime à 2 reprises, perçoivent au total 327.34 euro.

Le 23 août 2015, 1 ovin est victime du loup: l’éleveur F concerné perçoit au titre des indemnités 387.40 euro. Les cinq autres éleveurs perçoivent au total 943.08 euro.

Le 25 août 2015, 1 ovin est victime du loup: l’éleveur A concerné perçoit au titre des indemnités 398.51 euro. Les cinq autres éleveurs, dont l’éleveur F victime à 1 reprise, perçoivent au total 954.56 euro.

Le 26 août 2015, 1 ovin est victime du loup: l’éleveur F perçoit au titre des indemnités 387.40 euro. Les cinq autres éleveurs perçoivent au total 568.71 euro.

Le 30 août 2015, 1 ovin est victime du loup, l’éleveur B concerné, qui a déjà perçu un montant de 463.08 euro, perçoit au titre des indemnités 200.57 euro. Les cinq autre éleveurs dont l’éleveur A et l’éleveur F et à l’exception de E, perçoivent au total 322.02 euro.

Le 31 août 2015, 1 ovin est victime du loup, l’éleveur D concerné, qui a déjà perçu un montant de 651.09 euro, perçoit 179.82 euro. Les cinq autre éleveurs perçoivent au total 324.18 euro

Le 6 septembre 2015, 1 ovin est victime du loup, l’éleveur B concerné, victime pour la 2ème fois, qui a perçu 1454.51 euro au total et à cette date, perçoit au titre des indemnités 251.33 euro. Les cinq autres éleveurs perçoivent au total 791.06 euro.

Le 22 septembre 2015, 1 ovin est victime du loup, l’éleveur C, qui a déjà perçu un montant de 2858.54 euro au total et à cette date, perçoit 296.56 euro. Les cinq autres éleveurs perçoivent 413.47 euro.

Le 24 septembre 2015, 1 ovin est victime du loup, l’éleveur D qui a déjà perçu un montant de 1194.97 euro au total et à cette date, perçoit au titre des indemnités 220.88 euro.

Le 4 octobre 2015, 1 ovin est victime du loup, l’éleveur F qui a déjà perçu un montant de 2519.22 euro, perçoit au titre des indemnités. Les cinq autres éleveurs perçoivent au total 286.27 euro.

Le 16 octobre 2015, 1 ovin est victime du loup, alors que l’éleveur D s’est retiré de l’estive, l’éleveur C perçoit au titre des indemnités 278.61 euro. Les quatre autres éleveurs perçoivent au total 417.38 euro.

Le 23 octobre 2015, 2 ovins sont victimes du loup, l’éleveur C perçoit au titre des indemnités 481.66 euro. Les quatre autres éleveurs perçoivent au total 262.32 euro.

Le 25 octobre 2016, 1 ovin est victime du loup, l’éleveur C perçoit au titre des indemnités 567.76 euro. les quatre autres éleveurs perçoivent au total 272.22 euro.

 


Comparons le nombre de victimes et les versements perçus chez nos six éleveurs qui travaillent dans les mêmes conditions en 2015:


A: 1 victime pour 906.01 euro versés.       Soit 906.01/victime
B: 2 victimes pour 1393.39 euro versés.   Soit 696.69/victime
C: 11 victimes pour 4733.07 euro versés. Soit 430.28/victime
D: 2 victimes pour 1475.49 euro versés.    Soit 737.75/victime
E: 0 victimes pour 831.01 euro versés.      Soit 831.01/aucune
F: 4 victimes pour 3122.58 euro versés.    Soit 780.65/victime

 


Les tableaux:


 

 

 


Questions:


Qui a le plus gros troupeau?
L’Etat pousse-t-il les éleveurs à augmenter les tailles des troupeaux, dans les Alpes, afin de compenser les prédations du loup? Les races ovines présentes sur une même estive ont-elles des comportements très différents? Faut-il indemniser les victimes en fonction de la race et de la qualité de l’ovin ou sur d’autres critères?

Laisser un commentaire