Dordogne, un loup braconné deux fois!

La Rubrique Du Loup Les Infos Locales

En Dordogne, l’Oncfs est informé depuis le début de cette affaire, qu’il s’agit bien d’un loup de l’espèce Canis lupus lupus, de souche italienne.

Les analyses Adn, prétextes à déterminer l’origine sauvage du canidé sont en fait destinées à savoir s’il est répertorié dans la banque de données de l’Office.

Le procureur concerné qui a communiqué sur une enquête en cours connaissait l’origine sauvage du canidé. Il ne fait aucun doute que le chasseur qui a abattu le canidé, je le rappelle, dans un poulailler, a commis un acte volontaire de destruction d’une espèce strictement protégée.

Faut-il retirer, à vie, le permis de chasse des tueurs de loups?

2 commentaires sur “Dordogne, un loup braconné deux fois!

  1. Bonjour, est-ce que le poulailler appartenait au chasseur? Si c’est le cas, la réaction du propriétaire des poules est d’essayer de les sauver…. Il est très difficile de se mettre à la place des acteurs, sans avoir toutes les données de ce cas. C’est vrai que la loi protège le loup….
    Mais le propriétaire du poulailler, s’il est le tireur, se trouve sous l’effet d’un stress intense. Enfin ce sera à la justice de trancher, mais c’est le genre de cas qui oblige à réfléchir, et qui justifie l’information et la formation de toute personne qui risque d’être confrontée à une prédation du loup.

Laisser un commentaire